Vous lisez actuellement les articles publié en avril 2021

Page 3 de 3

Toussaint Louverture…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis du confucianisme et de l’onglet aux échalotes réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 07 avril 2021, 18è jour de Germinal dédié à la cigüe et ce qui suit n’a rien à voir… Quoique. Socrate, grand parmi les grands philosophes mourut lui même par la cigüe et les sorcières de220px-Cicuta_virosa MacBeth en font bel usage:  « … oreille d’un singe noir et de la ciguë arrachée un soir. Remplissez la chaudière et bouillez l’ensemble afin qu’opère ce mélange infernal, ce charme sans égal. » Vous remarquerez qu’avant la réforme de l’orthographe, on mettait le tréma sur le ë et les points sur les i; mais ceci est un autre histoire. Pour l’heure, rendons hommage à une grande figure de la révolution haïtienne; née esclave dans la colonie française de Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti) et décédée un 07 avril en 1803 à Fort de Joux: François Toussaint.

C’est un 07 Avril en 1803 que disparait Toussaint Louverture. En août 1791, les esclaves de la plaine du Nord se révoltent suite à la cérémonie de Bois-Caïman (voir les dernières BD de Bourgeon). Toussaint Bréda Général_Toussaint_Louverturedevient aide-de-camp de Georges Biassou, commandant des esclaves qui, réfugiés dans la partie orientale de l’île, s’allient aux Espagnols qui l’occupent pour renverser les Français esclavagistes. Toussaint est initié à l’art de la guerre par les militaires espagnols. À la tête d’une troupe de plus de trois mille hommes, il remporte en quelques mois plusieurs victoires. On le surnomme dès lors « Louverture ». Le 29 août 1793, Toussaint lance sa proclamation où il se présente comme le leader noir : « Frères et amis. Je suis Toussaint Louverture ; mon nom s’est peut-être fait connaître jusqu’à vous. J’ai entrepris la vengeance de ma race. je veux que la liberté et l’égalité règnent à Saint-Domingue. Je travaille à les faire exister. Unissez-vous, frères, et combattez avec moi pour la même cause. Déracinez avec moi l’arbre de l’esclavage. »

Toussaint Louverture est souvent présenté comme le créateur de la première République noire au monde. C’était néanmoins un furieux opportuniste qui s’allia dans un premier temps avec les Espagnols puis avec les Français, dénonçant l’esclavage puis, en 1800, reconduisant le cellule_louverture-a396travail forcé des noirs sur les plantations. Deux années plus tard, Bonaparte organise l’expédition de Saint-Domingue, 20 000 hommes sont envoyés dans les iles, l’ordre est rétabli et… L’esclavage aussi ! Toussaint Louverture est emprisonné au fort de Joux dans le Doubs ou il mourra en avril 1803. (à droite sa cellule) «  Quand Toussaint Louverture vînt ce fût pour prendre à la lettre la Déclaration des Droits de l’Homme, ce fût pour montrer qu’il n’y a pas de race paria, qu’il n’y a pas de pays marginal, qu’il n’y a pas de  peuple d’exception. »
Aimé Césaire

Allez, que la force soit avec vous, je vous salue et vous remercie de votre visite. Portez vous bien et, à bientôt peut-être si le Covid nous prête vie.

A Biribi…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la quadrature du cercle et du carré Hermès réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 06 avril 2021, 17è jour de Germinal dédié au guillotineMélèze et c’est la St Marcellin. Je me souviens d’un ministre de l’intérieur qui répondait à ce doux patronyme et qui avait la matraque aussi facile que Darmanin le LBD. Le 6 avril 1871, lors de la Commune de Paris, un bataillon de la Garde Nationale dépose devant la statue de Voltaire deux guillotines qui sont brulées devant une foule en liesse, aux cris de: « A bas la peine de mort »! Il faudra attendre un siècle, le mois d’octobre 1981 pour que celle-ci soit définitivement abolie en France.

Aujourd’hui est aussi le jour anniversaire de la naissance de Georges Hippolyte Adrien qui vit le jour en 1862. Je vois à vos mines dubitatives que sa renommée n’est pas parvenue jusqu’à vous. Il est plus connu (disons, moins inconnu) sous le nom de Georges Darien. Cet écrivain, quasiment oublié de tous fut redécouvert dans les années 1950 avec la Georges-Darien-Dréédition de son roman le voleur dont Louis Malle fit une magnifique adaptation cinématographique en 1967. Rappelez vous de Belmondo, de Charles Denner, de Julien Guiomar, de Bernadette Laffont, Marlène Jobert… Que du beau linge. Le 16 mars 1881 (dix années après la Commune), devançant l’appel, il s’engage à l’armée, dans le deuxième escadron du Train. Le 23 mai 1883, son insoumission l’envoie pour 33 mois à Biribi, un bataillon disciplinaire en Tunisie. C’est le nom qu’il donnera à son roman, dans lequel il dénonce les difficultés de sa condition et celles de ses compagnons. Mais ce roman là, comme les autres, ne connut guère de succès. Écoutez cette magnifique chanson interprétée par Mouloudji « Biribi », musique de Théodorakis.


 

Admiré par Alfred Jarry et Alphonse Allais, plus tard par André Breton, Georges Darien devient un auteur prisé des milieux libertaires. En dépit d’une seconde biographie récente, peu de choses de sa vie sont affiche-Le-voleurconnues, ce qui laisse libre cours aux fantasmes qui associent la vie de l’écrivain à celle du héros de son roman, Randal. En effet de 1891 à 1897, il disparaît, voyage en Belgique, en Allemagne et en Angleterre, Londres en particulier, d’où il revient avec le manuscrit de son roman, Le Voleur. Redécouvert en 1955, c’est ce dernier qui lui assure la postérité. En plus de ses romans, Darien est le pamphlétaire le plus virulent de cette fin de siècle. Il collabore à plusieurs revues anarchistes, parmi lesquelles L’Escarmouche (dont, soi dit en passant, il fut l’unique rédacteur), L’Ennemi du peuple et L’en dehors, où il côtoie Zo D’Axa (voir mon billet du 24 mai 2010).

Encore un sacré bonhomme que l’histoire, décidément bien ingrate, a décidé de passer par pertes et profits. Allez, confinez bien, vivez en ermite; à la limite en cénobite; les mauvais jours finiront…

La Marseillaise de la paix…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la philosophie et des paupiettes de veau réunies, bonjour ! Nous sommes le Samedi 03 Avril 2021, quatorzième jour de Germinal dédié au Hêtre; et, comme disait le poète: un seul hêtre vous manque et…

Le 3 avril 1837, naissance de Paul ROBIN à Toulon (Var). Pédagogue anarchiste injustement oublié. Il participe à la première internationale en Belgique, avant d’être expulsé de ce pays en 1869. Il se réfugie alors en Suisse où il se lie avec Michel Bakounine. Après 10 années passées à Londres, il prend, en 1880, la direction de l’Orphelinat Prévost à Cempuis (Oise). Il y insuffle toute son énergie et met en pratique une paul-Robin-Gpédagogie libertaire tout à fait originale. A Cempuis, Paul Robin va mettre en œuvre un certain nombre de principes qui sont pour lui fondamentaux, notamment celui de l’éducation intégrale ; « Tout enfant a droit de devenir en même temps un travailleur des bras et un travailleur de la tête ». L’école communale a pour objectif de donner une formation générale ; la formation à un métier particulier ne doit intervenir qu’après cette initiation globale. L’apprentissage doit reposer en priorité sur l’observation :« Laissez l’enfant faire lui-même ses découvertes, attendez ses questions, répondez-y sobrement, avec réserve, pour que son esprit continue ses propres efforts, gardez-vous par-dessus tout de lui imposer des idées toutes faites, banales, transmises par la routine irréfléchie et abrutissante ». Les enfants de Cempuis (photo ci-dessous) composèrent une « Marseillaise » qui débute ainsi:

De l’universelle patrie
Puisse venir le jour rêvé !
De la paix, de la paix chérie
Le rameau sauveur est levé ! (bis)
On entendra vers les frontières
Les peuples se tendant les bras
Crier : il n’est plus de soldats !
Soyons unis, nous sommes frères!

Fonctionnant comme un internat, plus de 600 enfants y séjournèrent entre 1880 et 1894. L’enseignement y était basé sur l’observation, le développement du sens artistique de l’enfant et la prise en compte de ses désirs.Éducation physique, manuelle et intellectuelle ; il existait 19 ateliers différents qui donnaient à chacun une formation complète d’un OrphelinsMusiciensJEAdrmétier (de la boulangerie à l’imprimerie, en passant par la photographie ou la maçonnerie). Ces ateliers procuraient également à l’école une certaine autonomie financière. La mixité était de règle, les enfants étaient emmenés pour deux mois au bord de la mer, chaque été, etc. Mais les attaques répétées contre cette école libertaire finiront par avoir raison d’elle. Paul Robin est révoqué le 31 août 1894. Il prend alors une part très active au combat néo-malthusien, que rejoindra un temps Eugène Humbert. Fatigué et usé par la vie, il se suicidera le 1er septembre 1912. Cempuis aura une grande influence sur deux autres pédagogues libertaires : Francisco Ferrer et Sébastien Faure, on peut supposer que Célestin Freinet y a été sensible.

Sources:L’excellent bouquin de Nathalie BREMANT « Cempuis, une expérience d’éducation libertaire à l’époque de Jules Ferry » c’est aux éditions du Monde libertaire.

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Buddy à la batterie…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la cuiller en bois et de la ficelle du même métal, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 02 Avril 2021, treizième jour de Germinal dédié à la morille.

Contrairement au Rock peut-être, on délaisse souvent les batteurs et les percussionnistes du Jazz au profit des joueurs de saxo et autres clarinettes. Chacun connait ou a entendu parler de Charlie Parker ou de Stan Getz mais peu peuvent citer le nom d’un batteur. Écoutez et Buddy-Rich-G-observez « Buddy » dans ses œuvres… Bernard « Buddy » Rich est né à Brooklin, USA, et est décédé un 2 avril en 1987. C’était un batteur de jazz et, je prends le risque de dire que c’était le plus grand batteur qu’on ait jamais connu. Cet autodidacte était connu pour sa technique, sa puissance, sa vitesse et son habileté à improviser. Il est né dans une famille juive de New-York (avez vous remarqué que l’on ne dit jamais: dans une famille athée de …). Son père découvrit que Buddy était familier avec le rythme, car il était capable de battre de façon rythmée à l’âge d’un an. Sa plus grande qualité était son habileté et sa rapidité sur des doigtés frisés comme disent ceux qui connaissent la musique. (alternance : un coup main gauche, un coup main droite).


 

En 1937, il commence à jouer du jazz avec Joe Marsala, puis avec Bunny Berigan (1938), Artie Shaw, Tommy Dorsey, Benny Carter (1942), Harry James (1953-1956), Les Brown, Charlie Ventura, Jazz at the Philharmonic, tout comme dans son propre groupe, tout en accompagnant de célèbres groupes de musique. Il assiste aux débuts de Frank Sinatra, avec qui il fait un temps partie du Tommy Dorsey denis-williams-buddy-rich-in-concert-at-the-forum-theatre-hatfield-hertfordshire-march-1980_a-L-14133474-14258389Orchestra. Il va aussi jouer avec Art Tatum, au début des années 1950. À partir de 1966 jusqu’à sa mort, il menait un big band, alors que leur popularité était déclinante depuis les années 1930. Sa pièce la plus connue est l’arrangement de West Side Story. En tant que meneur de groupe, il était réputé pour son caractère explosif. Sur son lit de mort, une infirmière lui aurait demandé s’il était allergique à quoi que ce soit. Il aurait répondu : « Oui, à la musique country ! » Il est enterré au Westwood Village Memorial Park Cemetery à Los Angeles, Californie. Avant sa mort Buddy Rich légua sa batterie à Armand Zildjian le directeur de la célèbre marque de cymbales Zildjian. M.Zildjian vient rendre visite a Buddy sur son lit de mort et il lui dit : « j’ai ta batterie Buddy. » Buddy lui répondit : « Tu en prendras soins Zildj’. » Il mourut le lendemain.

Allez, portez vous le mieux possible et à bientôt peut-être.

Carpe Diem…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la liberté de conscience et de la clé à molette réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 1er avril 2021 et dans le calendrier pataphysique c’est le jour de la rémission des poissons, ça ne s’invente pas… En effet, Le 01 Avril 2021 vulgaire est en réalité le Mardi 10 Clinamen 148 Rémission des Poissons fête suprême quarte. Mais, à poisson-porc-300x190vrai dire, le 12 de Germinal (1er avril) ce n’est pas le jour du poisson mais du charme. Le mot charme est issu du nom latin du charme commun, carpĭnus. Ce mot viendrait des racines celtiques, carpen, car, désignant le bois et pen désignant la tête, car le bois de charme servait à fabriquer les jougs. Lorsque nos jeux remuants insupportaient mon aïeule, celle-ci se laissait aller à utiliser le breton et nous traitait de torr-pen (casse-tête, casse pieds). La denture des feuilles de charme a d’ailleurs donné naissance à la fameuse phrase mnémotechnique : « Le charme d’Adam, c’est d’être à poil », que l’on doit charmillecomprendre comme : les charmes ont des feuilles dentées alors que les hêtres ont des feuilles poilues; ce qui, dans la bouche de mon aïeule nous faisait hurler de rire. Le charme commun qui supporte bien la taille est fréquemment planté comme arbre d’ornement dans les parcs et jardins, et pour constituer des allées (charmilles). Il est recherché pour les usages nécessitant un bois dur, comme les étals de boucher, des maillets ou des manches d’outils. Bon, maintenant je dis cela en sachant que: « Ce n’est pas le moindre charme d’une théorie que d’être réfutable. » ainsi parlait Zarathoustra (Nietzsche)…Bon allez, envoie la musique Serge.

Merci de votre indulgence à l’égard de l’auteur, portez vous bien et à bientôt peut-être.