Chez Sanofi, y-a pas de vaccin mais…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la transmutation et de la froment-beurre réunies, Thymèlebonjour ! Nous sommes le Mercredi 10 février 2021, 22è jour de pluviôse que nos amis républicains, dans leur petit calendrier et leur grande imagination avaient dédié à la Thymèle; jolie plante qui donne une très belle floraison par grappes. Dans certaines régions, elle porte le nom de Daphné-Garou ou Saint-bois… Le Garou est un arbuste des garrigues méditerranéennes et des sables atlantiques.

Y-a pas de petits profits…

Sanofi enregistre en 2020 un bénéfice record de 12,3 milliards d’euros. Le groupe va verser quatre milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires, de quoi relancer la polémique après l’annonce de la suppression d’un millier de postes en France dont 400 dans la recherche et le développement. Pourtant, en Juin 2020, lors d’une visite symbolique sur le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, à Marcy-l’Etoile (Rhône), Emmanuel 1er avait annoncé le déblocage de 200 millions d’euros pourlieux de culte accélérer la mise au point d’un vaccin et de traitements contre le coronavirus. Aujourd’hui le groupe va se contenter d’embouteiller les vaccins de Pfizer. Pour mémoire, rappelons que Sanofi, fondée en 1973, n’était à ses débuts qu’une « start-up » de dix salariés, filiale du groupe pétrolier Elf Aquitaine. Or donc le virus continue de circuler librement de-ci de-là mais attention; il choisit ses lieux de prédilection. Et curieusement, un an après le début de la catastrophe nous en sommes toujours à nous demander sur quelles bases scientifiques le coronavirus circule dans les bars, les restaurants, les musées, les salles de concert et de cinéma, les transports en commun, les festivals en plein air et pas dans les églises. L’opération du saint esprit sans nul doute. Réclamons donc l’ouverture de nos lieux de culte à nous.

Allez, je fais court, je dois déneiger devant ma porte. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).