Les amis de Georges (Perros).

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis des causes désespérées et des cailles aux raisins réunies, bonjour! Nous sommes le Mardi 08 décembre 2020, 18è jour de frimaire dédié au Lierre… Alors que je perros-Dm’efforce de redonner un semblant d’organisation à ma bibliothèque (déménagement oblige) hier soir j’ai ressorti d’un des cartons qui encombrent le couloir, un vieux manuscrit de Georges Perros. Nostalgie peut-être de nos rencontres douarnenistes. Ce sont quelques feuillets griffonnés sur des bristols, dont il fit cadeau à mon aïeule, celle-là même que j’évoque souvent ici, pour la remercier de ses soins attentionnés (la bougresse était infirmière). Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cet inédit.

« On meurt de rire, on meurt de faim,  
On meurt pour blessure à la guerre,
On meurt au théâtre, à la fin
D’un drame où le ciel est par terre.
Il est cent façons de mourir.
Pour vivre on est beaucoup plus sage,
Il suffit de savoir moisir
Entre l’espoir et le fromage. »

Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

3 commentaires

  1. Jean TIENHAIN

    Je sais pas quoi dire…

    Franchement, quel morceau de choix! J’adore…

  2. Who cares ?

    Sans doute un papier décollé. ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).