Vous lisez actuellement les articles publié le février 25th, 2016

Page 1 de 1

Les socialos à la lanterne…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis du patrimoine national et du veau Marengo réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 25 février 2016. Ce 7è jour de ventôse est celui de l’alaterne. Vous connaissez la chanson, les aristocrates à l’alaterne… Non, je plaisante, il s’agit d’une plante communément appelée le prunier noir qui produit des baies rouges puis noires et que l’on rencontre communément dans les garrigues. Autant vous dire qu’il n’y en a pas beaucoup par ici… La lanterne de la chanson des la-lanternesans-culottes, était la potence de fer qui soutenait jadis la vieille lanterne de la Grève qui éclairait au temps de Louis XV la place de l’Hôtel-de-Ville. Le 14 juillet, la foule y pendra  le major de Losme, le défenseur de la Bastille. Le 22 juillet 1789, ce sera le tour de l’intendant Foulon de Doué, accusé d’affamer le peuple et en octobre un boulanger accusé du même crime. Mais puisque l’on parle de la Lanterne, saviez vous que ce fameux refrain qui symbolise la Révolution, Ah ! ça ira, ça ira, ça ira, fut entendu pour la première fois en mai 1790. Son auteur, un ancien soldat chanteur des rues du nom de Ladré, avait adapté des paroles anodines sur le Carillon national, un air de contredanse très populaire dû à Bécourt, violoniste au théâtre Beaujolais, et que la reine Marie-Antoinette elle-même aimait souvent jouer sur son clavecin. Elle ne pouvait pas imaginer qu’elle en perdrait la tête. (version amusante par ocktoberklub)

Tiens, c’est le jour anniversaire de la disparition de Iverson Minter, plus connu sous le nom de Louisiana Red, guitariste et chanteur de blues américain. Selon les sources, il est né le 23 mars 1932 ou 1936 ( Dans son ouvrage The Truman and Eisenhower Blues, Guido Van Rijn affirme que le guitariste a menti sur son âge pour pouvoir intégrer l’armée), à Bessemer ou à Vicksburg aux États-Unis. Il est décédé le 25 février 2012 à Hanovre en Allemagne, où il est inhumé. La mère d’Iverson Black BayouMinter meurt peu après sa naissance. L’enfant se retrouve orphelin à l’âge de 5 ans, lorsque son père est victime d’un lynchage du Ku Klux Klan. Il passe plusieurs années en orphelinat à La Nouvelle-Orléans, puis est recueilli par sa grand-mère et l’un de ses oncles, établis à Pittsburgh en Pennsylvanie. Durant son adolescence, Lousiana Red côtoie des musiciens de blues, tels John Lee Hooker et Eddie Burns, et commence à enregistrer pour le label Chess. Il utilise divers pseudonymes, comme Rocky Fuller, Playboy Fuller et Guitar Red.

 

Durant les années 1950, il s’engage dans l’US Air Force et est stationné en Corée. À son retour, il joue dans le groupe de John Lee Hooker. Dans sa jeunesse, Louisiana Red est très influencé par des guitaristes comme Lightnin’ Hopkins et Muddy Waters. Il est considéré comme l’un des derniers représentants du delta blues. Durant sa carrière, Red collabore avec des musiciens de différents horizons. Son parcours le mène louisiananotamment en Tchécoslovaquie et en Islande. Ses textes sont souvent autobiographiques. Ils sont reconnus pour leur étrangeté et leur inventivité, notamment Red Dream, sorti en 1962, dans lequel il se met en scène aux côtés de John F. Kennedy et Nikita Khrouchtchev durant la crise des missiles de Cuba. Il pratique aussi le commentaire social dans des chansons intitulées Antinuclear Blues ou encore Reagan Is for the Rich Man. En 2009, son album Back to the Black Bayou, enregistré avec Little Victor, remporte le Grand-Prix du disque de l’Académie Charles-Cros dans la catégorie « blues » ce qui en général est preuve de grande qualité.

Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.