Vous lisez actuellement les articles publié le février 7th, 2016

Page 1 de 1

L’Echo de la mode…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

Amis de la généalogie et des enfants de Marie réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 07 février 2016 qui nous renvoie au 19è jour de pluviôse que nos amis républicains ont eu la bonne idée de dédier à la pulmonaire, alors… Attention les bronches ! Ceux qui le souhaitent lécho-de-la-modepeuvent célébrer les AODREN (Audren). La légende en fait le fils du roi Breton Salaun (Salomon) ce qui est peu probable car ce dernier régna quelques siècles plus tard. Aodren a malgré tout laissé son nom à la charmante petite cité de caractère Chatelaudren (castel Aodren) bien connu pour avoir abrité pendant des décennies l’imprimerie du non moins fameux Petit Echo de la Mode très prisé dans les milieux populaires car à chaque numéro, ont pouvait y découper un patron. C’est pas de nos jours qu’une idée pareille jaillirait dans l’esprit ramolli des classes laborieuses.

Or Salomon, fils de Riwallon fut roi de Bretagne de 857 à 874 non sans avoir précédemment assassiné Erispoë qui projetait un rapprochement avec Charles le chauve… Aodren pour ce qui le concerne vécut semble t-il au milieu du Vè siècle et se fit remarquer par ses luttes contre les Huns et les Saxons. Son père était sans doute Salomon 1er, un chef de grotesque-chatelaudren2-242x300guerre Armoricain mais que l’on ne peut pas considérer comme roi ou duc, le premier étant Erispoë successeur de Nominoë vers 850. Voilà pour la petite histoire qui ne devrait pas vous empêcher de réserver une petite visite à Chatelaudren où l’imprimerie est aujourd’hui un centre culturel et musée. Les amateurs d’art religieux peuvent visiter la chapelle Notre-Dame-du-tertre qui offre au regard du visiteur cet étrange et singulier grotesque bois du XVè – photo de gauche. Voilà pour les pauvres pêcheurs qui veulent se confesser, pour les autres, je signale que le Leff qui arrose la commune est une excellente rivière à truites.

Allez, j’ai dans l’idée que l’hiver n’a pas dit son dernier mot, je m’en vais donc de ce pas faire un peu de bois. Portez vous bien et à demain peut-être.