Imbolc…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

,

Amis du Mitterandisme retrouvé et du pain perdu réunis, bonjour ! Or donc nous voici le lundi 2 février 2015 jour de l’avelinier, ancien nom du noisetier… C’est la Chandeleur, ar goulou vras , la grande lumière, comme disent les brittophones. 1imbolc-banner-1024x505A la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu’à pas d’heure, se plaisait à nous dire mon aïeule, sûre qu’elle était de nous épater. Avec cette foutue tempête qui ne veut pas se calmer, j’en oubliais presque de fêter Imbolc. C’est une fête celtique irlandaise, qui était célébrée le 1er ou le 02 février de notre calendrier, soit au début du mois d’anagantios selon le calendrier de Coligny dans la mythologie celtique. C’est la fête sur laquelle les sources littéraires médiévales sont les plus faibles. Le sens du nom est « lustration », il s’agit donc d’une purification qui prend place à la fin de l’hiver. Elle pourrait avoir pour fondement un culte lié à la fécondité.

« Goûter de chaque nourriture selon l’ordre,
voilà ce que l’on doit faire à Imbolc ;
se laver les mains, les pieds, la tête,
c’est ainsi que je le dis »

Extrait du livre de: Christian-J. Guyonvarc’h et Françoise Le Roux, La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990.

Avec Beltaine, Lugnasad et Samain, c’est une des dates marquantes de la tradition celtique et plus particulièrement druidique. Même si cette fête à été remplacée très tôt par la célébration chrétienne qu’est la Sainte Brigitte; elle même se substituant à la Brigid pré chrétienne, la déesse mère qui régnait sur les arts, le feu et la magie. On peut sans doute faire-une-croix-de-brigid-4654820considérer que Imbolc est l’ancêtre de la chandeleur. L’église catholique, apostolique et romaine avait grand besoin de récupérer toutes traces des rites anciens. Mon aïeule m’a conté que l’on profitait de la veillée d’Imbolc pour fabriquer des croix de Brigid censées protéger la maison. On l’accrochait au dessus des berceaux car Brigid est la patronne des sage-femmes (déesse de la fécondité en Irlande, Brigid est la fille du Dagda, elle est aussi la mère, l’épouse et la sœur de Lug, Dagda, Ogme, Nuada, Diancecht et Mac Oc, les dieux des Tuatha Dé Danann). On y confectionnait aussi les fameux gâteaux de la lune d’Imbolc, une sorte d’espèce de genre de cookies.

Allez, c’est sympa à vous d’être passé par ici, vous revenez quand vous voulez, c’est ouvert tous les jours. En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.

5 commentaires

  1. nivobode

    « alevinier » pour le noisetier!
    où êtes-vous allé pêcher ça?
    ne serait-ce pas plutôt « avelinier ».

  2. babelouest

    Druidons en chœur, ami Erwann. Dans mon coin d’autrefois, on a découvert des tumulus qui doivent dater de très avant les druides. A se demander si, tutélaires, les morts n’avaient pas plus d’importance que les vivants. Savait-on, 5000 ans avant notre ère, faire de l’hydromel ? Passionnante question…… Allez, je vais me refaire un caoua….

    • erwandekeramoal

      Y avait-il des clercs, 5000 ans avant notaire ? Bonne semaine à toi.

      • Corsico

        On peut aussi se poser la question: avaient ils des nerfs, avant Clotaire? Bonne semaine à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).