Vous lisez actuellement les articles publié le août 18th, 2012

Page 1 de 1

Le Davos de l’anarchisme…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de l’anarchisme salutaire et du tapioca réunis, bonjour !

Nous sommes donc le samedi 18 août, premier jour de Fructidor dédié à la prune. Je pioche dans les dépêches de l’AFP une info qui bien sur n’a pas fait la « une » de vos gazettes. C’est le rassemblement des libertaires à Saint-Imier dans le Jura Suisse.

« Pour la plupart vêtus de noir ou en treillis militaire, les libertaires du monde entier affluent par milliers cette semaine à St-Imier, petite ville horlogère du Jura suisse et lieu historique de l’anarchisme, pour partager leurs expériences et refaire le monde.

La soixantaine bien sonnée et parfois dotés d’une longue barbe blanche, les vétérans de l’anarchisme se mêlent volontiers aux rassemblements des plus jeunes au look crânes rasés et piercing. Vacances scolaires oblige, les habitants de la petite bourgade de près de 4.700 habitants sont très peu nombreux dans les rues de St-Imier, petite cité horlogère, où les anarchistes se promènent par petits groupes, très paisiblement, la plupart ayant entre 30 et 40 ans.

Selon les organisateurs de cette « rencontre internationale entre libertaires de tout poils », quelque 3.000 personnes sont attendues jusqu’à dimanche à St-Imier. Les commerçant sont ravis, trouvant intéressants ces jeunes venus de tous pays, qui font grimper leurs chiffre d’affaires.

Tels de simples touristes, munis d’un plan de la commune à la main, les anarchistes tentent de trouver leur chemin pour assister aux colloques, débats et autres expositions organisés à St-Imier sur de multiples thèmes, dont celui des femmes, du Printemps arabe, de la décroissance ou encore de la guerre civile espagnole…

Le choix de St-Imier n’est pourtant pas le fruit du hasard. Ce « Mondial de l’Anarchisme » est aussi une commémoration de la première Internationale anti-autoritaire qui fût organisée en 1872 à St-Imier en réponse à l’Internationale de Marx. La rencontre mettait alors fin au conflit opposant le courant autoritaire marxiste à celui du socialisme utopique de Michel Bakounine, explique Pascual Gonzalez, un Espagnol de 58 ans.

Toujours à St-Imier, mais 140 ans plus tard, les libertaires font le même constat, poursuit un syndicaliste madrilène: l’autoritarisme ne mène à rien et le capitalisme est en crise. Ainsi, parallèllement aux débats et expositions, a lieu cette semaine à St-Imier le Congrès de l’Internationale des fédérations anarchistes (IFA), qui se tient environ tous les quatre ans.

L’IFA fut créée au congrès international de Carrare (Italie) en 1968. Composée jusqu’à présent de neuf délégations (française, ibérique (Espagne+Portugal), italienne, britannique, celle de langue allemande (Allemagne+Suisse), tchèque, argentine, bulgare et biélorusse), l’IFA a accepté jeudi l’entrée d’une dixième délégation: la Slovène. Des contacts sont par ailleurs en cours pour que le Mexique fasse aussi prochainement son entrée à l’IFA, explique M. Gonzalez, représentant de la délégation ibérique. D’autres pays tentent aussi de rejoindre le mouvement mais avec plus de difficultés, comme le Venezuela. »

SourcesAgnes PEDRERO OSTERTAG

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.