Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Zemmour”

Page 1 de 1

Avec les pompon, avec les pompiers…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis des chinoiseries et du thé noir réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 17 octobre 2019, 26è jour de vendémiaire dédié à l’aubergine. Tiens, commençons cette semaine par un peu d’humour: celui-ci est glané dans les colonnes du Canard enchainé: « Ten years ago we have Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash, now we have no jobs, no hope and no cash. » Amusant non!

Triste anniversaire que ce 17 Octobre mais la montée nauséabonde du sentiment raciste et les percées électorales des divers populismes nous obligent à y revenir. 17 Octobre 1961 : à l’Appel de la Fédération FLN de France des milliers d’algériens ont convergé vers le Centre de Paris pour réclamer l’indépendance de leur pays. Selon Réné Rémond, notre siècle manif-FLN-G1918-1968, Paris, Fayard, « la soirée est tragique : des dizaines, peut-être des centaines d’algériens sont tués, jetés dans la Seine, où l’on repêche leurs corps. Le bilan officiel fait état de 11538 arrestations, mais reste discret sur les atrocités de cette soirée. » le sinistre Maurice Papon, alors préfet de police de paris a déclaré à la télévision française en 1993, selon libération n’avoir « aucun remords, aucun signe d’angoisse. il a regretté son incapacité à n’avoir pu, en quelque sorte, maintenir l’ordre ». son directeur de cabinet avait pourtant confirmé à l’historien Michel Winock que « la seine charriait de plus en plus de cadavres … noyés par balle ». le responsable de cette bévue monumentale, qui relève du terrorisme d’état, sera récompensé par un portefeuille ministériel sous la présidence  de Giscard d’Estaing.

Aujourd’hui, les sbires de Castaner cognent sur tout ce qui bouge. Les derniers à avoir tâté de la matraque se sont les pompiers. Résultats, les bonnes âmes s’émeuvent. En France, cher pays de mon enfance, on est comme cela; vous pouvez gazer des gilets jaunes, molester des écolos, zemmouréborgner des zadistes mais jamais, ô grand jamais, bousculer des pompiers. Non, à l’approche des échéances électorales, la hargne doit se focaliser sur le grand Satan musulman qui menace nos filles et nos compagnes; sur ces mamans qui accompagnent les petits en sortie scolaire sans même ôter leur fichu de dessus la tête. Voila qui fait recette, d’ailleurs CNews ne s’est pas trompé et la nouvelle émission de Eric Zemmour vient de tripler son audience. En vérité, madame Michu, il se fait dans ce pays un bruit de bottes et de casque à pointe nimbé de gaz lacrymogène; une certaine émanation d’un fascisme rampant qui ne dit pas son nom mais qui me fout la gerbe.

Allez, merci d’être passé, portez vous bien (néanmoins) et à bientôt peut-être.

 

MARTEL EN TETE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de l’histoire contemporaine et du kouign amann réunis, bonjour !

Nous sommes en 2011 et, les « dérapages » du pitre enturbanné Galliano, font la une des médias et bientôt d’un tribunal correctionnel. Ce triste pantin alcoolique et shooté, encensé hier comme créateur abbbbsolument sublime, est aujourd’hui en train de faire la démonstration que la roche tarpéienne est décidément proche du Capitole. Mais, chez les DIOR on a une certaine habitude, un peu comme chez les Guerlain.  Nous sommes en 1963, le JT de 2Oh vient de publier cette interview de mademoiselle Françoise DIOR, nièce de Christian Dior. Cette charmante demoiselle nous annonce ses fiançailles avec Colin Jordan, chef de file du parti nazi anglais. On croit rêver, et bien non.

Et voila, il n’y a pas de trucage. Curieusement, depuis que le site « Bellaciao » a diffusé cette vidéo, celle-ci a disparu des archives de l’INA. Quand à la photo qui suit, elle montre notre nouveau ministre de la Défense (sachez le reconnaître) à l’époque où il appartenait au mouvement « Occident ». Le calicot au dessus des orateurs se passe de commentaires…

Alors, pourquoi ressasser le passé de cette façon ? Parce que aujourd’hui, l’UMP invite Zemmour à venir pérorer devant un parterre d’élus de la majorité et réclamer, entre autres, la suppression des lois qu’il juge liberticides…

« La République, de Gambetta au général de Gaulle, a très bien vécu sans ces législations liberticides », a affirmé l’éditorialiste en citant notamment la loi Gayssot et la loi Taubira (reconnaissant l’esclavage comme un crime contre l’humanité). Il s’est ensuite tourné vers les élus UMP pour les appeler à « supprimer » notamment les lois mémorielles, et « l’action pénale pour les associations anti-racistes ». Et d’ajouter sous les applaudissements : « Et pendant que vous y êtes, si vous pouviez supprimer leurs subventions, cela ferait du bien au budget de l’Etat ».

Parce que, après celui sur l’identite nationale, cette même majorité s’apprète à animer un grand débat sur la place de l’Islam. Parce que le Président de la République agite le drapeau rouge des hordes arabo-mulsumanes déferlant sur notre sol à tel point qu’il faudra bientôt faire appel à Charles Martel pour les arrêter.(le montage photo est signé SB le sniper)

Parce que les relents vichystes embaument de plus en plus l’atmosphère et qu’au train où vont les choses, les « Dupont-la-joie » ne vont pas tarder à relever le menton. Parce que je ne veux pas qu’un jour mes petits enfants me reprochent d’être resté muet face à la grande braderie de nos valeurs humanistes de tolérance et de fraternité. En d’autres termes, parceque je ne veux pas laisser l’extrème droite glisser ses pieds dans les charentaises de la République en rameutant ses troupes sous la bannière d’un occident (blanc et chrétien) en péril.

Allez, je vais m’arrêter là pour ne pas mettre en surchauffe ma tension artérielle. Merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être. Ah oui, j’oubliais, indignez vous !

C’EST PAS D’LA TARTE ! MAIS SI…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis des révolutions tranquilles et
des cabanes bambou réunies, bonjour !


Si le compte est bon, nous sommes le 12
février de l’an de grâce 2011. Savez vous que pour nos amis
républicains ce 24è jour de pluviôse était dédié à la
traînasse ? Mais non, ce n’est pas du tout celle à qui vous pensez
mais cette plante envahissante dont je vous livre la photo en prime.

On l’appelle aussi, la renouée des oiseaux ou encore, l’herbe aux
cent noeuds. Quand je vous aurais dit qu’elle appartient à la
famille des polygonacées, vous serez armé pour briller dans les
diners en ville.


Dans la catégorie nouveautés, je
viens de feuilleter le premier numéro du tout nouveau périodique
satirique ZELIUM. Trois euros mais, on en a pour ses sous. C’est
copieux, touffu, dense, irrespectueux à souhait, dans la lignée de
Hara-Kiri. Le format n’est pas très pratique c’est celui du Canard
enchainé. On y retrouve Noël  Godin, Hénin-Liétard, Etienne
Liébig, Sergio et plein d’autres signatures. Beaucoup de dessins et
une tonne d’articles sur le cinéma, la musique, la B.D., et même le
foot… sans oublier l’actualité des malades qui nous gouvernent.
Affaire à suivre.


Hier soir la télévision nous offrait
deux spectacles comme elle seule sait le faire. Deux présidents face
à leurs peuples respectifs sinon respectueux. Le premier sur TF1 face
à un panel sensé nous représenter pour un one man show dont il a
le secret. Brochette choisie avec soin par l’inénarrable Pernaud, sans ressort, polis comme des galets,propres sur eux, s’excusant de demander pardon. Une chef d’entreprise, une pharmacienne qui-s’est-fait-cambrioler-plusieurs-fois, un vieux monsieur qui n’en peut mais, un étudiant qui veut voir plus d’entreprises dans les universités et moins de musulmans dans les rues, un soudeur de St Nazaire qui n’arrive pas à faire la soudure en fin de mois, bref la machine à faire du sous Le Pen est en marche. Alors que,lLes magistrats sont dans la rue, les dockers en grève,
les enseignants trainent des pieds, le gas-oil est à 1,30 euro, les
ministres voyagent aux frais de la princesse mais… Tout cela c’est
la faute aux 35 heures.

Le second en direct du Caire, alors que la
foule était rassemblée sur la place Tahrir dans l’espoir de
l’entendre annoncer son départ, nous a joué « ne me poussez
pas ou je fais un malheur ».

Espoir déçu donc, le Raïs délègue une partie de ses pouvoirs mais reste en place. En clair, c’est l’armée qui va
veiller au grain et Obama peut aller se rhabiller. Bon, et bien cela m’apprendra à écrire trop vite. Alors que je terminais ce billet, les médias annoncent la démission de Moubarak. Ca va vite, ça va vite…


Heureusement dans cette atmosphère
délétère, une bonne nouvelle: les brigades « gloup-gloup »
de l’entarteur en chef Noël Godin ont enfin réussi à épingler à
leur tableau de chasse le sinistre Eric Zemmour. Il y a des jours
comme ça ou la vie vous semble plus légère. Etant donné que cette
une vidéo qui ne fera pas la une des zappings sur vos petits écrans,
la voici en presque exclu sur « les cénobites tranquilles »
.


Zemmour entarté



voilà pour ce vendredi, bonne fin de
semaine, portez vous bien, à demain peut-être et n’oubliez pas:
Indignez vous !

RE-INDIGNEZ VOUS…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la rhétorique et du poulet
basquaise réunis, bonjour !

 

L‘année dernière à pareille époque
je vous disais tout le bien que je pensais de ce petit monsieur, ce
minuscullissime, ce nain de la pensée, ce nabot de la réflexion
qu’est Eric Zemmour. Et bien le voici dans une de ses oeuvres où il
n’hésite pas à tenter de déboulonner la statue du commandeur.


 Ce triste sire  qui n’a à son actif rien d’autre que sa production quasi quotidienne d’insanités, s’en prend aujourd’hui à Stéphane Hessel. Se moquant d’un vieux monsieur dont la vie toute entière inspire le respect, il utilise le canal radiophonique pour se libérer de sa diarrhée verbale comme d’autres vont aux toilettes faire leurs mots croisés. L’exercice est sans risque car il est seul derrière son micro. Pas âme qui vive pour lui rabattre le caquet, pas de contradicteur pour le renvoyer dans ses cordes et pas non plus d’auditeurs indignés pour lui claquer la gueule. Sans doute parce que il a échoué deux fois au concours d’entrée de l’ENA, il se croit investit d’une mission qui l’autorise à manier le mépris.
Alors oui, monsieur Hessel, je m’indigne. Je m’indigne qu’au pays de Sartre, de Camus, de Zola et de Jaurès, la parole publique soit tombée entre les mains (si j’ose dire) de ces minus-habens dont le talent est aussi élevé que la retraite des vieux. Je m’indigne que les grands médias, dans leur course effrénée à l’audimat, en soient arrivé à confondre spectacle et journalisme. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, on cherche le clash, le mot qui tue et qui fera le buzz sur la toile, la phrase qui sera Twitter, facebooker.
Dans un article de juillet 2010, le magazine Les inrockuptibles en vient à se demander si la pensée jugée iconoclaste et minoritaire d’Eric Zemmour, censée s’opposer à la « pensée unique »,
ne serait pas devenue courante voire majoritaire dans les médias. Le
magazine culturel répertorie tous les médias dans lesquels intervient
Zemmour, qu’il surnomme le « grand martyr bâillonné des pensées
dissonantes ».
Mais qu’on ne s’y trompe pas, ses types sont les vrais réacs d’aujourd’hui, Ce sont les nouveaux sophistes
de la société du spectacle, ils sont là pour faire du show. Ils sont
dans une mécanique du contre, qui leur rapporte de l’argent. Ils sont
prêts à s’enflammer sur n’importe quoi avec une certaine érudition. Ce
qui est dingue, c’est que ces gens se targuent d’être politiquement
incorrects. Alors oui je m’indigne que la place qu’on leur concède dans les médias ne soulève pas plus d’indignation.

Bon et bien voila pour le petit coup de gueule du lundi; je ne connais rien de plus revigorant sauf peut-être ma cousine Bette qui s’est faire une indéfrisable, elle est admirable, on en mangerait…(Ah Boby Lapointe !). Merci à vous amis de trente ans ou illustres inconnus d’être passés jeter un oeil amusé sur les colonnes des « cénobites tranquilles ». Dans quelques jours nous fêterons ensemble le 500è billet de ce blogue; en attendant, portez vous bien et à demain peut-être.

C’EST PAS FO…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Le 24 mars 1926, naissance de Dario FO à San Giano, village de Lombardie au bord du lac Majeur, dans une famille prolétaire de tradition démocratique et antifasciste. Il découvre très jeune le théâtre populaire et la tradition orale, par l’intermédiaire de son grand-père, « fabulatore » connu. Doué en dessin et en peinture ( talent qui lui permettra de dessiner lui-même les affiches de ses spectacles )il commence par étudier l’art et l’architecture à Milan.

En 1952, il écrit pour la radio ses premiers monologues comiques, intitulés Poer nano, « Pauvre nain ». Il découvre le Piccolo Teatro de Giorgio Strehler, fait ses débuts d’acteur et monte des revues de satire sociale et politique.

En 1954, il épouse Franca Rame, fille d’une grande famille de comédiens populaires, qui devient son inséparable partenaire. Ensemble ils reprennent à leur façon des farces traditionnelles et écrivent de grandes comédies où ils fustigent les institutions et les classes dirigeantes tout en déployant une fantaisie débridée. En 1968, ils fondent l’association « Nuova Scena » avec l’aide du PCI, « au services des forces révolutionnaires » et s’éloignent des circuits traditionnels du théâtre. 

En 1970, Dario Fo rompt avec le parti communiste et crée, avec ses camarades, un autre collectif théâtral : « La Comune ». Ces années sont celles des grands succès : Mystère Bouffe, en 1969, épopée des opprimés inspirée de la culture médiévale, apporte à Dario Fo une renommée mondiale. Inspiré d’un réel fait divers, en 1970, « mort accidentelle d’un anarchiste » (Morte accidentale di un anarchico) donne avec humour et brio, sa version abracadabrante du cas de l’anarchiste Giuseppe PINELLI, dont la garde à vue, à la questure de Milan, s’était soldée par une défenestration mal expliquée; ainsi que « Faut pas payer » en 1974. Elles  sont écrites en liaison, l’une avec la demande de révision du procès de l’anarchiste Guiseppe Pinelli défenestré à Milan, l’autre avec la campagne d’autoréduction des factures en période d’inflation.

L‘anti-conformisme de Dario Fo, ainsi que son engagement politique et social l’entraînent dans d’innombrables procès et controverses en Italie, avec l’Etat, la police, la télévision, le pape : son émission Canzonissima est censurée ; selon le pape, Mistero buffo offense  » les sentiments religieux des Italiens ». En collaboration avec Franca Rame, il écrit une série de monologues inspirés par la lutte des Italiennes pour le droit au divorce et la légalisation de l’avortement.

Il est souvent appelé à l’étranger pour donner des spectacles et faire des mises en scènes d’œuvres lyriques ou théâtrales, comme en 1991 Le Médecin volant et Le Médecin malgré lui de Molière à la Comédie Française.

Artiste hors normes, il reçoit en 1997 le Prix Nobel de Littérature pour avoir « dans la tradition des bateleurs médiévaux, fustigé le pouvoir et restauré la dignité des humiliés. » Il devient aussi un des premiers Satrapes étrangers du collège de pataphysique en 2001 avec notamment Umberto ECO . L’arrivée du deuxième gouvernement Berlusconi lui a inspiré L’Anomalo Bicefalo, écrit avec Franca Rame. Bref, un théatreux comme je les aime, dans la lignée de Brecht ou de Vilar ! Bon anniversaire donc…

Humour (2)

Aurais-je parlé trop vite ? A propos de la chronique de Stéphane Guillon, je supputais hier que son limogeage devrait être plus prompt que celui de l’infâme Eric Zemmour. On apprend aujourd’hui de source sûre(Le Monde.fr) que ce dernier serait convoqué par la direction du Figaro pour un entretien préalable à un licenciement. Enfin une bonne nouvelle. Lors de sa chronique dans l’émission « Salut les terriens » chez Ardisson, il avait déclaré:« Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait ». Quand va t-on se décider à déclarer cet individu persona non grata sur les ondes et dans les colonnes des journaux ? Je rappelle qu’en République, le racisme n’est pas une opinion…C’est un crime.

Et bien voila, que le printemps vous soit propice et, pour répondre à Stéphanie, bien sûr que l’on peut voter tous les jours pour ce blog,(colonne de droite, en haut) en vérité, c’est un peu le but du jeu. Allez, merci d’être passés, portez vous bien et à demain peut-être.