Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Valériane”

Page 1 de 1

Vade retro Groac’h…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

, , , , ,

Amis de la gent féline et de l’agent 007 réunis, bonjour ! Nous sommes le mercredi 13 mai 2015. Ce jour est le 24è de floréal dédié à la Valériane bien connue pour ses propriétés antispasmodiques et encore nommée, l’herbe aux chats. Au 5e et au 4e siècle av. J.-C., parmi les disciples d’Hippocrate, la valériane jouait déjà un rôle important en gynécologie. Dans l’Antiquité on appelait la plante « phu » en faisant la distinction entre le « phu magnum » ou thériaque, le « phu vulgare » ou valériane commune, également nommée herbe aux chats, et  images3le « phu minus » ou valérianelle. L’herbe est citée par Dioscoride, Pline et par l’abbesse Hildegarde de Bingen, bien connue dans son canton.  Le nom choisi par Bartoldi dérive de celui de la province romaine de Valeria, en Pannonie (entre le Danube et la Drave). Contrairement à une opinion très répandue le nom de la plante ne dérive pas du latin « valere », c’est-à-dire vaillant, valeureux. elle était censée atténuer les effets de la danse de saint-Guy. Au moyen-âge, cette maladie vous conduisait irrémédiablement vers le bûcher, au motif que vous étiez possédé. Les plantes très odorantes ont toujours et partout jouer un grand rôle pour éloigner les démons, sorcières et autres mauvais esprits. De nos jours encore, dans certaines régions rurales, on accroche au-dessus de la porte des fermes et des étables une touffe de valériane en guise de protection contre le mauvais sort.

Mon aïeule, qui avait de la pédagogie une idée toute personnelle, me racontait qu’en Bretagne, la groac’h était groachgrande utilisatrice de valériane. Une groac’h est une fée liée à l’eau. Multiforme, elle est souvent vieille et nocturne, apparentée aux ogres et aux sorcières, parfois avec des dents de morse. Réputée vivre dans des cavernes, sous le sable ou sous la mer, la groac’h a du pouvoir sur les éléments de la nature et maîtrise la métamorphose. Quelques rescapés racontent qu’ils ont entendue une douce mélopée à son approche. En voici une version L’illustration est due au talent de Andrew L. Paciorek.

« Viens dans les eaux, amour,
Danse sous les vagues,
Où demeurent les os des marins
À l’intérieur de ma caverne safran. »

Elle est surtout connue comme une figure malveillante, en particulier à cause du conte d’Émile Souvestre La Groac’h de l’île du Lok. La fée y séduit les hommes qu’elle change en foyer bretonpoissons et les sert comme repas à ses hôtes, sur l’une des îles de l’archipel des Glénan. D’autres contes les présentent comme de vieilles fées solitaires pouvant combler de cadeaux et de dons les humains qui leur rendent visite. Plusieurs toponymes de Basse-Bretagne sont attribués à une groac’h, en particulier des mégalithes dans les Côtes-d’Armor, ainsi que l’île de Groix (ne dit-on pas: qui voit Groix, voit sa croix.) dans le Morbihan, et le phare de la Vieille sur Ouessant.

Allez, n’ayez pas peur, ça va s’passer, portez vous bien et à demain peut-être.

L’HERBE AUX CHATS…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Bonjour à tous, nous sommes le Jeudi 13 mai et vous êtes encore devant votre ordinateur. Et d’abord, une vidéo « My funny Valentine » pour se souvenir que c’est un 13 mai que Chet Baker nous à quitté.

Dans notre désormais célèbre calendrier Républicain, nous sommes le 24 de Floréal et c’est le jour de la Valériane. Plante médicinale utilisée depuis la haute antiquité, elle était censée atténuer les effets de la danse de saint-guy (Chorée aigüe). Au moyen age, cette maladie vous conduisait irrémédiablement vers le bûcher, au motif que vous étiez possédé. Aujourd’hui en France, cinq à six mille personnes sont encore atteintes de ce mal héréditaire. Dans les officines, on l’appelle aussi « l’herbe aux chats ». Son effet sur ces félins est dit-on inverse à ce qu’il produit chez l’homme. Chez nous, associée à l’aubépine, la valériane est utilisée dans les cas d’insomnie et de nervosité. Chez nos amis les bêtes, il semblerait que cela déclenche une intense nervosité proche de l’agressivité. Allez, à votre santé.

L’homme du jour c’est donc CHET BAKER.

Chesney Henry, « Chet » Baker Jr, le jazzman blanc le plus dépressif de l’histoire est décédé un 13 MAI en 1988 à Amsterdam. A 10 ans, Chet et sa famille déménagèrent vers la Californie du Sud, pendant l’âge d’or du bebop. Pour les 12 ans de Chet, son père lui offrit un trombone . Le garçon trouvant l’instrument trop difficile , l’échange pour une trompette. Il en jouera tout le long de sa scolarité.

En 1946, il part à l’Armée, mais n’abandonne pas son instrument pour autant, il jouera d’ailleurs avec l’Army Band dans le Berlin conquis. Il passe avec succès une audition pour Charlie Parker et trouve le succès en 1952 au sein du Gerry Mulligan’s pianoless quartet, qui joue régulièrement à Hollywood. Chet s’illustre par la force de son solo sur le morceau « My Funny Valentine » (c’est la vidéo), un morceau qu’il gardera comme fétiche tout au long de sa vie.

Après un séjour en Europe,Il retourne aux Etats-Unis en 1956 et devient accro à l’héroïne et à la cocaïne. Après un concert à San Francisco en 1966, il se fait agresser par des dealers. Sa mâchoire est fracturée et beaucoup de ses dents (très fragilisées par des années de drogue) sont cassées. En 1973 Il recommence aussi à enregistrer, redevient toxicomane et repart en Europe, où il tourne et enregistre de plus en plus régulièrement, principalement à cause de ses besoins d’argent pour acheter sa drogue. Le vendredi 13 mai (pas d’bol) 1988 à Amsterdam, Chet Baker tombe de la fenêtre ouverte de sa chambre d’hôtel. Sa carrière prend fin brutalement, alors que ses qualités musicales sont au plus haut. Une autopsie révèle qu’il n’était ni saoul ni drogué au moment des faits. Son corps sera enterré au Cimetière du Parc d’Inglewood, en Californie.

Voila pour aujourd’hui, et, pour ne pas changer une formule qui a fait ses preuves, portez vous bien et à demain peut-être.