Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Truffaut”

Page 1 de 1

ANCOLIE, MELANCOLIE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la métaphysique et du filet mignon réunis, bonjour !

Nous voici donc le 25 avril, 6è jour de floréal que nos amis républicains avaient eu la bonne idée de dédier à l’ancolie. La fleur est aussi jolie que le nom qu’elle porte. Comme j’ai vu dans une petite vidéo récente que mon p’tit gars Rudy se lançait dans l ’apprentissage des arpèges, je lui dédie à mon tour cette pièce musicale de Jean-Félix Lalanne, justement intitulée Ancolie…

 

Comme chaque année à pareille époque mon esprit vagabonde du côté de Lisbonne et des jeunes capitaines du Mouvement des Forces Armées qui, l’oeillet à la boutonnière, allaient redonner l’espoir à toute une population pour se débarrasser d’une dictature. Sans l’OTAN, sans Sarkozy et sans les drones de l’armée Etatsunienne. C’était en 1974 et je goutais le vinho verde de la région du Minho sans vraiment être conscient que j’assistais à un retournement de l’histoire.

 

 


 

L‘actualité, décidément, se plait à jouer avec nos souvenirs. Nous venons d’apprendre le décès de Marie-France Pisier, égérie du cinéma d’auteur, de Truffaut à Busnuel en passant par Robe-Grillet et Téchiné. Pourquoi est-ce que j’évoque mes souvenirs ? Parce que en Mai 68, alors que j’assistais à une réunion à Nanterre du mouvement du 22 mars, je remarquais une belle jeune fille qui semblait très liée à l’animateur de la rencontre (Dany Cohn-Bendit), j’appris plus tard qu’il s’agissait de Marie-France Pisier. Etonnant, non !


 

Loin du fracas « révolutionnaire » des pays arabes (je mets des guillemets car la main des occidentaux est trop prégnante pour que j’y crois une seconde) l’actualité nous réserve aussi son lot de pipoleries plus ou moins affligeantes. Je passe sur le mariage du siècle dont on se fout comme de notre première montre Kelton, pour sourire (jaune) à la rumeur de la semaine. Ainsi donc, madame Michu, notre première dame serait enceinte… A 44 ans c’est-y pas risqué de vouloir donner un autre descendant à notre tsar Nicolas 1er ? Mais bon, que ne ferait-on pas pour grappiller quelques points dans les sondages…

 

Allez, je m’arrête là pour aujourd’hui, je ne voudrais pas devenir irrévérencieux. En attendant la suite, portez vous bien et à demain peut-être.