Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “traçage numérique”

Page 1 de 1

Bas les masques…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

,

Amis des saintes écritures et des romans de gare réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 10 avril 2020, 21è jour de Germinal dédié au Gainier. Rien à voir avec le « bon arbre de judéeculottier » de la chanson mais un arbuste encore nommé « arbre de Judée », au motif, me dit-on, que Judas s’y serait pendu. Si tous ceux qui trahissent l’imitaient, les promenades au bois de Keroual ressembleraient vite à la ballade des pendus chère à ce vieux Villon. On me chuchote que c’est la saint Fulbert. Vous en connaissez vous, des Fulbert ? Celui-ci fut l’ami et conseiller des premiers rois capétiens Robert le Pieux et Henri 1er, et élu évêque de Chartres en 1006.

Dans l’actualité, on parle de plus en plus du «traçage» des contaminés au Covid-19 grâce à une nouvelle application de leur smartphone; et contrairement à ce que le gouvernement annonçait le 24 mars dernier, l’idée d’une application pour suivre les malades est de plus en plus concrète. L’idée n’est pas neuve; à Singapour, par liberté sécuritéexemple, le smartphone d’une personne en quarantaine a tout d’un bracelet électronique puisqu’une application permet de vérifier qu’elle reste chez elle, et en cas d’infraction, l’amende est salée et son nom est exposé au grand public. Évidemment, ce « pistage » des malades n’est pas sans poser de problèmes, et la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) appelle les autorités à « privilégier le traitement de données anonymisées » ben alors ! Notre gouvernement à nous qu’on a, toujours à l’affut d’innovations nous envoie un  message des plus clairs: puisque on ne peut pas dépister, on va pister; puisque on ne peut pas masquer les honnêtes gens, on va démasquer les tricheurs. Etonnant, non !

Allez, merci d’être passé, confinez bien et à bientôt peut-être.