Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Tilleul”

Page 1 de 1

Sagrada Anarchista…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , , ,

Amis de l’imprécation et du tilleul-menthe réunis, bonjour !

Nous sommes le jeudi 07 juin, 19è jour de Prairial dédié au Tilleul.

En Allemagne et notamment à Limmersdorf et Peesten on rencontre  des Tilleul à danser (Tanzlinde) dans lesquels se trouvent des pistes de danse (ou des passerelles). Des escaliers taillés dans le tronc ou d’autres en colimaçon permettent d’y accéder. La plupart ont aujourd’hui disparu, toutefois il est possible d’en rencontrer en Bavière.

Lors des célébrations, le tilleul devenait le centre des festivités : les villageois le décoraient et dansaient autour de son tronc à l’occasion d’un mariage. En effet, les jeunes mariés venaient danser à l’intérieur de l’octogone ou sur les pistes de bois et se souhaitaient bonheur et amour. Une autre festivité voulait que l’on fête le printemps et la nature au mois de mai autour de ces arbres (vivants ou abattus pour l’occasion) sur la place du village. Ces arbres était appelés des « mais ». En France, l’usage de ces mais a évolué pour se transformer en Arbre de la Liberté pour les sans-culottes.

Tout à fait autre chose.

Le 7 juin 1896, à Barcelone, en pleine répression anti-anarchiste (où des centaines de personnes sont soumises à la torture dans la prison de Montjuich), une bombe explose au milieu d’une procession religieuse du Corpus Christi, rue Cambios-Nuevos, où défile le capitaine général.
Une douzaine de personnes trouve la mort dans l’explosion et on dénombre une trentaine de blessés. Cinq anarchistes rendus responsable de cet attentat seront fusillés le 04 mai 1897 et des centaines d’autres arrêtés et torturés. Aujourd’hui, les touriste se pressent pour visiter la « Sagrada Familia » de l’architecte Gaudi, mais vont-ils remarquer cette étrange oeuvre que l’auteur avait intitulée « Sculpture d’un terroriste poseur de bombe inspiré par le diable »…

Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.