Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “St Emilion”

Page 1 de 1

SAINT EMILION ETAIT BRETON…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de la liberté de conscience et de l’entrecôte marchand de vin réunies, bonjour !

Le 26 brumaire est le jour de la pistache ce qui, vous en conviendrez, nous fait une belle jambe. Mais c’est aussi le jour de la Saint Emilion et là, je voudrais en profiter pour rétablir une vérité trop longtemps ignorée…Saint Emilion était Breton !
Emilianus naquit à Vannes au début du VIII ème siècle. Laïc, il se signala dès sa jeunesse par sa charité et son attention envers les pauvres. Le Comte de Vannes l’engagea comme intendant de sa maison. Il fut très vite en butte aux lazzis comme dit Brassens et se décida à l’exil. Sur son chemin vers St Jacques de Compostelle il est accueilli par Martin, un abbé bénédictin du Saintonge qui l’engagea à devenir moine. A nouveau il fut la cible des envieux, c’est Don Mabillon, lui même Bénédictin et historien au 17è siècle qui le raconte. Emilianus décida dès lors de se retirer pour vivre une vie d’anachorète. Que n’a t-il choisit les cénobites ! Il s’arrêta dans la forêt de Combes et cet ermitage est aujourd’hui devenu la ville de Saint Emilion. L’ermite s’installa dans une des grottes et y fixa son oratoire. Mais, la sainteté attire et une fois de plus le saint se vit recherché. On venait le voir, lui poser des questions, l’entendre et se convertir. Enfin, il se résolut à fonder un monastère et il y mourut en 767. L’église de Saint Emilion, monolithe, creusée dans la pierre est peut-être ce qu’il en reste. Vous connaissez la suite, quand il y a des moines, il y a des vignes, fussent celles du seigneur, elles donnent aujourd’hui quelques grands crus à faire pâlir un saint homme.


En bonus voici une version de « Gwin ar Challaoued » par les Tri Yann. On dit que cette chanson était entonnée par les Bretons qui s’en allaient piller les caves françaises pour leurs vins réputés.
Allez, à la vôtre, portez vous bien et à demain peut-être.

LA GALE ERRE A L’ELYSEE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Avez vous vu cette info ébouriffante: Plusieurs cas de gale ont été signalés parmi l’unité de la garde républicaine qui assure la protection du palais présidentiel. Un rapport (qui aurait du rester secret) parle d’insalubrité et de conditions d’hébergement pour les sous officiers, particulièrement dégradées (dégradées pour un sous-off, ça la fout mal) Quand je vous dis que la République est en danger… On avait peur du libéralisme à tout crin, de la mondialisation envahissante, du terrorisme rampant, et voila que c’est la gale qui s’attaque aux base de notre République, sa propre garde. Affligeant !

ETA soeur! Après avoir lu un de mes billets sur ce blog, ils ont voulu visiter la vallée des saints. Arrivés à Carnac et se promenant dans les alignements, ils ont du se rendre à l’évidence, les sculpteurs n’avaient pas terminé de tailler les 1250 blocs de granite nécessaires au projet. Résultat, nos deux pieds nickelés de ETA se sont fait gauler par la maréchaussée et ne savent plus à quels saints se vouer. Dans les iskatolas(c’est comme Diwan mais en basque), on se racontera longtemps l’histoire de ces combattants embastillés pour une histoire de saints et qui n’ont pas su faire le distinguo entre Carnac et Carnoët. Désespérant !

C’est l’automne…Et c’est les vendanges et c’est la foire aux vins dans les grandes surfaces. Du coup, on en profite pour faire un peu de rangement dans sa cave. C’est ainsi que j’ai découvert  un Montagne-Saint-Emilion, « Chateau des tours 2000″ qui attendait désespérément que l’on daigne s’intéresser à lui. Ma fiancée et moi, on a pas été déçu du voyage. Arrivé à maturité, puissant, concentré et long en bouche avec une attaque de vieux cuir, il conserve des notes de sous bois. Il mériterait une entrecôte aux morilles. Encourageant !

EN CHINANT SUR LE NET… La toile, c’est un peu comme un immense vide grenier, on flane, on farfouille, on chine, on passe d’un stand, euh d’un site, à un autre et on peut y faire des découvertes étonnantes. C’est ainsi que suis tombé sur cette photo. Oh, cela n’a rien de confidentiel et puis, on est entre nous. La question du jour est donc la suivante: Mais quelle est cette secte étrange qui sourit à l’objectif ? Allez, portez vous bien et, à demain…Peut-être.