Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Satiradax”

Page 1 de 1

TRANS BIGOUDEN BLUES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

 

Amis de la bigoudénie et des demoiselles du Guilvinec réunies, bonjour !

Nous sommes le 30 mai, ce qui tend à prouver que tout arrive, et ce 10è jour de prairial est dédié à la fraise, ce qui, résidant à quelques kilomètres de Plougastel, m’autorise à la ramener quelque peu…

Tiens, à propos d’impertinence j’avais évoquer ici même le projet de festival de la satire. Et bien c’est chose faite : Le premier festival de la satire en France se tiendra du 2 au 5 Juin 2011 à Dax. Pour la toute première fois, les plus grandes figures de la satire seront rassemblées lors de cette fête dacquoise qui va décloisonner et réunir les modes d’expression et les arts relatifs à la caricature et la parodie : au travers de sketchs, du dessin de presse, de la littérature, du cinéma, d’expositions, de concerts et de conférences. Le week-end de l’Ascension verra la ville occupée de part et d’autres par l’équipe de Groland, les humoristes Didier Porte et Christophe Alévêque, les célèbres Wampas et Didier Super, une vingtaine de dessinateurs de presse, de grandes plumes, des cinéastes et acteurs de renom, et de nombreux groupes musicaux. La satire étant le pouls de la démocratie, Dax fait ouvertement le choix du sourire pour analyser, comprendre et appréhender le difficile contexte social, politique, économique…

 

Restons dans le pays bigouden puisque aujourd’hui c’est la saint Riagad. Évidemment c’est un ermite irlandais qui est venu s’installer sur les côtes bretonnes aux alentours du Vè siècle et qui a laissé son nom à la commune de Treffiagat. Étrange commune que celle là qui est séparée en deux : Lechiagat côté mer et Treffiagat côté rural. Mais enfin, les bigoudens ne font jamais rien comme les autres. On y trouve le fameux menhir de Lehan, que l’on voit ici en photo, et qui est planté au milieu d’un marais. Tout laisse à croire qu’il n’y avait point de marais à l’époque de son érection. D’ailleurs, à propos d’érection, il faut remarquer que les symboles phalliques ont toujours été largement représentés dans la région ; il suffit de regarder la fameuse coiffe bigoudène.

Je connais un menhir du côté de Plonéour-Lanvern où, il n’y a pas si longtemps encore, les femmes en mal d’enfant venaient se frotter le ventre. Le mot menhir (pierre longue) s’est aujourd’hui généralisé même si en breton le mot juste est peulven (le pieu de pierre) plusieurs toponymie l’attestent comme Menez-peulven entre Douarnenez et Quimper.

 

Et puisque c’est lundi, on va faire court. Allez, j’espère que hier vous n’avez pas oublié la fête pétainiste même si les romains célébraient déjà les Matrones bien avant le régime de Vichy, portez vous bien et à demain peut-être.

SATIRADAX…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la satire et du bar en croûte de sel réunis, bonjour !

Nous sommes le 11 janvier 22è jour de nivôse dédié au sel… Un évènement qui ne va pas en manquer, de sel, c’est le festival de la satire à Dax au cours du prochain weekend de l’ascension. Bon, ils ne se sont pas trop foulé pour dénicher le titre, ça s’appelle Satiradax !
La liste des participants a de quoi vous mettre l’eau à la bouche. Tous les méchants garnements du PAF sont dans le coup. Bien sûr les Grolandais mais aussi, Alévêque, Didier Porte, Stéphane Guillon, Berroyer, Siné, Lindingre, Vuillemin, Langaney et j’en passe. Ce nouveau festival dacquois a pour
objectif de décloisonner et de réunir tous les arts et modes
d’expression relatifs à la satire : sketchs, dessin de presse,
littérature, cinéma, chanson et conférences. Les invités sont des
personnalités connues que l’on retrouve dans différents médias
satiriques, dans des journaux, au cinéma, à la radio ou à la télévision.
Beaucoup d’entre eux collaborent ensemble.

Durant quatre jours, le
public aura accès à des spectacles, des expositions, des dédicaces
d’auteurs, des projections de films, des concerts, des débats et
conférences. Différents lieux de Dax seront occupés par le festival pour
animer plusieurs quartiers et le cœur de la manifestation se situera
dans le parc des arènes. Les bars et brasseries seront mis à
contribution pour les animations satellites comme des concerts de
groupes locaux. Réservez votre weekend du début juin.

Ne me demandez pas pourquoi Dax plutôt que Pézenas, je ne saurais y répondre.

Je ne sais pas chez vous, mais ici il fait un temps de chien à ne pas mettre un cénobite dehors. Pourtant le jardin de l’ermitage réclame mes bons offices, je vous rappelle que j’ai 125 pieds d’hortensias à tailler sans compter les fruitiers, les rosiers, les cytises et les lauriers…Pas question donc de se reposer dessus (les lauriers). Mais bon, allez, haut les coeurs; et comme disait mon aïeule: A la saint paulin, le cénobite va bien !

Merci mille fois de vos visites fréquentes et régulières, je vais finir par croire que ça intéresse quelques uns mes déraisonnements quotidiens. Portez vous bien et à demain peut-être.