Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Sarkozy”

Page 1 de 1

L’ILLUSIONNISTE…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la marche à pied et du bœuf Stroganov réunis, bonjour !

Nous sommes le samedi 04 février, 16è jour de pluviôse, dénommé « jour du buis » dans le calendrier républicain.

Chacun se souvient du Potemkine, le principal cuirassé de la flotte de guerre russe. Il devait son nom à un dignitaire russe très proche de la grande Catherine qui finit sa carrière comme généralissime des armées russes. C’est lui qui inventa les villages en carton, pour satisfaire la Tsarine au cours de son fameux voyage dans le midi de l’Empire (1787). Tout le long du Dniepr, pays aride et inhabité, des villas et des jardins furent installés afin de charmer les yeux de l’auguste visiteuse. Des masses populaires furent amenées des coins les plus éloignés de l’empire, des troupes furent échelonnées le long de la route avec mission d’acclamer la souveraine et d’exprimer l’enthousiasme des peuples nouvellement conquis.Aujourd’hui, chez nous, quand Nicolas 1er se déplace, c’est un peu la même chose…Il n’y a que des gens qui l’applaudissent et qui ne sont pas plus grand que lui.

Si l’on en croit Europe N°1, le cortège présidentiel, en visite à Mennecy sur un chantier, aurait une fois encore, organisé le décor en faisant venir des « figurants » : « Les ouvriers et les faux ouvriers auraient été même priés de faire semblant de travailler devant la presse. Une consigne donnée, alors qu’à cause de la température glaciale ce jour, il leur était pourtant interdit de travailler. Aucun n’aurait dû se rendre sur le chantier. D’ailleurs, dès la fin de la visite, tous les ouvriers sont rentrés chez eux. » La grande Catherine, le p’tit Sarko, deux aspects d’une même et pitoyable farce, celle du pouvoir.

Sources de l’illustration :Bedrich Fritta, Les magasins de Theresienstadt (le village Potemkine). Plume, pinceau et encre de Chine sur papier.

Un jour il faudra que je vous fasse le portrait de cet illustrateur, mort à Auschwitz en novembre 1944 après trois ans de détention à Theresienstadt, où mourut sa femme Hensi. Ce camp « modèle » comprenait un département de dessin (Zeichnenstube) que Fritta anima, un orchestre et autres activités culturelles. Un film de propagande y fut tourné, idyllique, afin de tromper les inspecteurs de la Croix Rouge qui se laissèrent berner bien facilement. Les électeurs se laisseront ils abuser une nouvelle fois par cette politique en trompe l’oeil; j’aimerai dire que non…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

COMMENT KSE M’AAME MICHU…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis du brocart et de la sauce gribiche réunis, bonjour !

Nous sommes le 30 novembre, 10è jour de frimaire dédié à la pioche (ne faites pas cette tête).

Aujourd’hui, un peu de tout et de rien…Surtout de rien, à classer dans la catégorie courrier des lecteurs :

Jancyve me fait remarquer, à juste titre, que j’avais déjà évoqué le triste sort de EODEZ lors d’un billet précédent. Bon, ben oui, voilà, il y en a qui ont des oreillers à mémoire de forme, moi, j’ai une mémoire en forme d’oreiller ! Je me repose dessus et forcément je prends le risque du radotage mais bon, comme disait mon aïeule, qui voulait toujours faire son intéressante: abondance de biens ne nuit pas.


Sceptique, autre fidèle de ce blog l’enrichit régulièrement de ses commentaires toujours savoureux. Je le soupçonne d’une grande modestie, à tel point qu’il ne cite jamais son propre blog qui pourtant mérite largement le détour. Je vais donc le faire pour lui : sceptique.canalblog en vous invitant à lui rendre visite.

L‘actualité nous enseigne, une fois de plus, que les vérités d’hier sont rarement celles d’aujourd’hui. Ainsi, le Président-de-la-République-à-nous-qu’on-a, vient de décerner le titre de Grand-Croix de la Légion d’Honneur à Hélie Denoix de Saint Marc… Quand on voit la photo on se dit qu’il était temps. Les plus jeunes ne connaissent sans doute pas ce militaire qui fut condamné en 1961 à dix ans de détention criminelle pour sa participation au putsch des généraux en Algérie. Après le transfert de Bigeard aux invalides, les mauvaix esprits vont encore y voir quelques signes à destination de l’extrème droite et d’une France nostalgique. Il faut dire que le scénario est signé patrick Buisson, conseiller du prince et orfèvre en la matière.

En tout cas, la campagne pour les présidentielles est en train de trouver son rythme de croisière et, le moins que l’on puisse dire c’est que la croisière s’amuse…Avez vous vu notre ami Fanch en tournée du côté de Vaujours dans une usine de plaque de plâtre ? Je trouve qu’il affiche de plus en plus la silhouette d’un PLAYMOBIL, j’attends que Magik studio en fasse un Mighty.Ca devrait plaire pour Noël.

Ah, si ce type était de gauche… Quel espoir pour les masses laborieuses; n’est-ce pas madame Michu!

 

Bon, je brocarde, je fustige, je vilipende, j’ironise et pendant ce temps là: »pas un chapeau de vendu » comme dit un ami nantais. Allez, je vais m’arrêter là, à chaque jour suffit sa peine, en attendant portez vous bien et à demain peut-être.

IRAK, LIBYE, A QUI LE TOUR?

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis de la quadrature du cercle et du filet de merlan réunis, bonjour !

Nous sommes le mercredi 09 novembre, 19è jour de brumaire dédié à la grenade (le fruit)… A propos de grenade, et alors que notre premier sinistre nous abreuve de sa sempiternelle potion magique, sur les bords de la Méditerrannée, l’actualité suinte à nouveau d’un bruit des plus déagréable à l’oreille du pacifiste, pluie de fer, de feu, d’acier, de sang comme disait Prévert…

 

Les avions de chasse de l’OTAN stationnés à Decimomannu (Cagliari, Sardaigne) avaient à peine fini de bombarder la Libye que s’est immédiatement déroulée dans la base aérienne la manœuvre Vega 2011. Hôte d’honneur l’aviation israélienne, qui, avec celles italienne, allemande et Néerlandaise, s’est exercée à des « attaques à longue portée ». Comme le rapporte ce matin la presse israélienne elle-même, ceci entre dans le cadre de la préparation d’une attaque contre les implantations nucléaires iraniennes. Elle comprend non seulement des manœuvres militaires conjointes, mais l’intégration des forces armées israéliennes dans le système électronique OTAN et la coopération dans le secteur des armements. C’est ainsi que la seule puissance nucléaire de la région, Israël, se trouve de fait intégrée dans l’OTAN même si elle refuse de signer le Traité de non-prolifération (alors que l’Iran, qui ne possède pas d’armes nucléaires, l’a signé).

Ceci confirme (peut-être) qu’on est en train de mettre au point un plan d’attaque contre l’Iran, avec la participation de forces israéliennes, étasuniennes, britanniques et autres, soutenues par les commandements et les bases OTAN.  Et le plan prévoit sûrement, pour décourager d’éventuelles lourdes représailles, de pointer sur la tête du pays attaqué le pistolet avec la balle nucléaire dans le canon. Sources :Edition du vendredi 4 novembre de il manifesto par:Manlio Dinucci.

De plus, la résistance de Bachar El-Assad à la tête de la Syrie et la perspective qu’il ne puisse pas être renversé à très court terme renforcent l’option d’une attaque contre l’Iran. Le régime d’El-Assad dépend essentiellement de Téhéran sur le plan économique, politique et militaire. En conséquence, sa chute nécessite préalablement l’affaiblissement de l’Iran et la formation rapide d’un front contre la Syrie, constitué de la Turquie et des Etats arabes du golfe Persique, avec à sa tête l’Arabie Saoudite.

Quand est-ce qu’on se débarrassera de tous ces Folamour et que fera Sarkobama, même si leur désaccord a filtré malencontreusement comme l’a révélé le site @si: « Selon nos informations, les deux présidents ont laissé de côté toute retenue à propos du délicat dossier des relations israélo-palestiniennes. Obama a d’abord reproché à Sarkozy de ne pas l’avoir prévenu qu’il allait voter en faveur de l’adhésion de la Palestine à l’Unesco, alors que les Etats-Unis y étaient fermement opposés. La conversation a ensuite dérivé sur Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien. Sûrs de ne pas être entendus, les deux présidents se sont lâchés. « Je ne peux plus le voir, c’est un menteur », a lancé Sarkozy. « Tu en as marre de lui, mais moi, je dois traiter avec lui tous les jours ! », a rétorqué Obama, qui a ensuite demandé à Sarkozy d’essayer de convaincre les Palestiniens de mettre la pédale douce sur leur demande d’adhésion à l’ONU ».

Nous on s’en fout, on a BHL… Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Il naît le 29 octobre 1854, à Laval (Mayenne), dans une famille bourgeoise. Elevé par sa mère jusqu’à l’âge de 12 ans, celle-ci est l’auteure d’un fameux livre « Tour de la France par deux enfants » publié en 1877 sous le pseudonyme de G. Bruno en référence à Giordano Bruno (voir le billet du 08 février 2010).

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de l’oxymore et du kig ha farz réunis, bonjour !

Nous sommes le 29 octobre 2011, ce jour, 8è de brumaire, est dédié à la scorsonère, dite salsifis noir dont la racine est censée guérir de la morsure des vipères (scorzone en italien). Voici un court portrait d’un poète et philosophe libertaire, Jean-Marie GUYAU.

Il naît le 29 octobre 1854, à Laval (Mayenne), dans une famille bourgeoise. Elevé par sa mère jusqu’à l’âge de 12 ans, celle-ci est l’auteure d’un fameux livre « Tour de la France par deux enfants » publié en 1877 sous le pseudonyme de G. Bruno en référence à Giordano Bruno (voir le billet du 08 février 2010).

Il obtient une licence de philosophie à 17 ans. A dix-neuf ans, il est lauréat de l’Académie des Sciences morales et politiques, et à vingt ans, il donne à Paris ses premiers cours de philosophie au lycée Condorcet. A l’âge de trente ans, il a déjà écrit une dizaine d’ouvrages, fruits de son intense activité intellectuelle. Mais réfugié sur la Côte d’Azur, dans l’espoir de combattre par le soleil une maladie qui le minait, il succombe prématurément dans sa 34e année.
Il nous laisse sa poésie et ses ouvrages philosophiques : « Morale d’Epicure », et encore « Problèmes de l’esthétique contemporaine » et « l’Art au point de vue sociologique », mais c’est surtout à ses derniers ouvrages « Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction » (1884) et «l’Irreligion de l’avenir » (1887) qu’il doit sa notoriété internationale et rejoint les préoccupations des anarchistes dans son approche d’une société libertaire et d’une morale au service de l’individu. Il sera abondamment cité par
Nietzsche dans son « Ecce homo ».

Voici une citation qui mérite qu’on s’y arrête un instant et qu’on y réfléchisse à deux fois avant d’envoyer un homme à la chaise électrique.
« Aussi longtemps qu’un criminel reste vraiment tel, il se place par cela même au-dessus de toute sanction morale; il faudrait le convertir avant de le frapper, et, s’il est converti, pourquoi le frapper ? »

Tiens, petite comptine pour Malone, en rapport avec ce qui suit…

 

A part cela, vous qui n’avez pas raté une miette de la leçon de morale du professeur Nicolas 1er, vous avez remarqué j’en suis sûr, la pauvreté intellectuelle des arguments… En bref, tous les maux de la terre sont dus aux 35 heures, à Mitterand, à la gauche irresponsable. Pour un peu il aurait entonné, c’est la faute à Voltaire. Lui, il a épargné au monde un cataclysme majeur, il est le sauveur suprême, le deus ex machina. Avec sa copine Angèle ils font un duo du tonnerre de Dieu ! Il faut que je fasse attention, ils sont bien capable de dégrader ma note, j’y tiens moi à « AAA ».

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

COMMEDIANTE! TRAGEDIANTE!

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

 

Amis de l’ère secondaire et des primaires socialistes réunies, bonjour !

Tiens, on est lundi, nous sommes le 29 août c’est à dire le 12 de fructidor et c’est le jour du fenouil. Je m’étonne que Fabre d’Eglantine à qui l’on doit le calendrier républicain, n’est pas jugé bon de décréter un lundi jour de la lessive…

Si vous êtes aussi avisée que ELSA, vous n’avez pas été sans remarquer qu’en cette période estivale, il m’arrive de re-publier un billet déjà paru il y a plusieurs mois. Plusieurs raisons à cela : en premier lieu, la paresse que je revendique comme un droit inaliènable à l’instar de Paul Lafargue qui fit paraître ce merveilleux ouvrage vers 1880. Et puis les occupations quotidiennes que réclament les jardins de keramoal mais encore les excursions hors de l’ermitage et enfin l’arrivée massive (j’exagère un peu) de nouveaux lecteurs qui découvrent « les cénobites tranquilles ». Or donc, dès la semaine prochaine, l’inédit devrait retrouver sa place et les assidus lecteurs que vous êtes, leur comptant.


En attendant, jetons un œil sur ce qui se passe dans les restes du monde.

Réchauffement climatique…

Si vous êtes comme moi, vous n’avez pas échappé, minute par minute, aux pérégrinations d’Irène, ouragan abomifreux, puis tempète du siècle et enfin, coup de vent sur la côte Est. Il faut dire que nous sommes sur le territoire de l’Empire et ici, tout prend une autre dimension. Je vous parie que le prochain cyclone qui va toucher le Bengla-Desh n’occupera pas plus de quelques secondes au journal télévisé. Il y a quelques années, les associations féministes s’étaient élevé contre le fait que l’on baptise systématiquement les ouragans d’un prénom féminin… C’est vrai quoi, imaginez : Mouammar la tempête du désert, Nicolas le cyclone des Gaules, Boris le typhon des Balkans, Barak le tsunami des mers du Sud, Sylvio la tornade romaine…Allez, le concours est lancé.

Les filles de la Rochelle…

Ah, l’été à La Rochelle ! Martine à la plage, Ségo monte un bateau, François joue les gros bras, Montebourg est pris de court, un menuet pour Valls…Un vrai plaisir pour les éditorialistes en mal de titres et en attente des primaires et pour le peuple de gauche en attente d’un programme susceptible de mettre un terme aux abominations de l’UMP. Et, comme dit Mélenchon, de renvoyer à la niche (fiscale) tous ces fossoyeurs du mieux vivre ensemble qui préfèrent taxer la limonade plutôt que la spéculation. Ecoutez ce petit bijou des « 4 barbus » 1958 quand même…

Tripoli brûle t-il?

En libye, l’OTAN finit de faire le ménage avant de passer à la prochaine étape, la Syrie. Le colonel joue les filles du désert ou l’arlésienne, au choix. Vous allez voir qu’un gros chèque à un arrière petit cousin va permettre de le découvrir au fond d’un trou comme son homologue Sadam… Ancien directeur de la sécurité à la DGSE, Alain Chouet avoue néanmoins une certaine surprise de voir que « les journalistes ne s’étonnent pas que les rebelles ne crient pas « Vive  la liberté » quand ils entrent dans une ville mais « Allah Akbar ». Tout le monde a l’air de trouver ça normal. Cette révolution a commencé à Tobrouk à 15 kilomètres de la frontière égyptienne avec des gens qui  d’un seul coup ont sorti des canons et des mitrailleuses. Ils ne les avaient pas cachés sous leur lit pendant 40 ans. Quelqu’un leur a fourni. Suivez mon regard…Quand Kadhafi disait « c’est Al Qaïda qui est contre moi », il en rajoutait évidemment des tonnes, mais sur le fond, il n’avait pas tout à fait tort. C’est quelque chose qu’il va falloir assumer ».

Petits arrangements entre amis…

Et la cerise sur le gateau c’est quand nicolas (Hulot) rencontre Nicolas (Sarko), on se téléphone, on s’fait une p’tite bouffe et je suivrais avec bienveillance ta proposition d’être ambassadeur auprès de l’ONU pour préparer le sommet de la terre…

Commediante ! tragediante ! Comme disait PIE VII en parlant de Napoléon. Comment accorder encore une once de crédibilité à ces gens là ?

 

 

 

 

Allez, voilà pour aujourd’hui, portez vous bien et à demain peut-être.

VOUS R’PRENDREZ BIEN UN PEU DE RIGUEUR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,

 

Amis de la rigueur et de l’austérité réunies, bonjour !

Oui, nous sommes bien le 26 août, 9è jour de fructidor dédié à la réglisse. Hier notre premier sinistre a tenté de nous dorer la pilule et de nous faire accroire que, nom d’un petit bonhomme, on allait bien voir que son altesse Nicolas 1er était capable de faire payer les riches. La preuve, sur les 11 milliards qu’il conviendrait d’économiser, 300 millions seront ponctionnés (exceptionnellement) sur les très hauts revenus…

Soit ! Onze milliards, madame Michu, cela équivaut à 11 000 millions et, donc, les hauts revenus vont en payer 300:11 000 x 100 = 2,72% de l’addition. C’est-y pas une juste répartition de l’effort ça ? Vous me direz, ils sont moins nombreux que les pauvres. Et les très pauvres eux, ne payent pas d’impôts directs. Résultat, il ne va pas faire bon appartenir aux classes moyennes dans les temps qui viennent…

Le Fillon avec sa tête de premier de la classe il m’a fait penser à une citation de Cicéron à propos de Démosthène: Son style sent un beuveur d’eau, un grand travail, et ensemble une aigreur et austérité de nature… En réalité, il est là pour éviter à l’autre d’avoir à annoncer les mauvaises nouvelles. Ils sont en train de nous faire le numéro des deux flics au commissariat: le vachard et le pote qui veut arranger le coup.

Mais revenons à nos pauvres qui, comme chacun le sait, sont accros à la gitane maïs et à la Kronembourg et abreuvent leurs enfants (nombreux) avec des sodas enrichis au sucre. Il vont devoir cracher au bassinet au motif que nos dirigeants s’inquiètent de leur santé et de l’augmentation dangereuse de leur tour de taille. A l’heure de se serrer la ceinture, avouez que cela ferait désordre. Fort heureusement il leur restera les heures supplémentaires défiscalisées, sauf pour les entreprises, et comme c’est le patron qui choisit…Devinez qui gagne la montre en bois avec la ficelle du même métal.

Chez moi, l’austérité c’est comme les nouilles sans sel, la galette sans saucisse, Jim sans Jules, Castor sans Pollux, ça ne passe pas. Je me rallie volontiers à cette phrase de Bossuet: les vues de faire des autérités me sont devenues suspectes. Il est vrai qu’on le surnommait l’aigle de Meaux ce qui doit faire plaisir à son maire J.F. Copé qui attend 2017 en rongeant son frein.

Bref, Sarkozy est en train d’enterrer le sarkozysme au nom de la rigueur et de la gestion en « bon père de famille » ce qui pourrait être considéré comme une bonne nouvelle, quoique…Je crains fort que le remède soit pire que le mal.

Allez, gardez le sourire, portez vous bien et à demain peut-être.

L’AUVERGNAT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Je m’étais pourtant juré de ne pas y revenir mais…Pas un jour ne passe sans son lot de dérapages plus ou moins nauséabonds. Vous l’avez compris, je parle du grand débat sur l’identité nationale. Le gouvernement et le chef de l’Etat ont ouvert la boite de pandore et rencontrent aujourd’hui toutes les difficultés à controler les diables qui en sortent. Un maire par ici, un conseiller par là bas, une ministre en déplacement, chacun y va de sa petite phrase, vous savez celle que l’on retrouve deux heures plus tard sur Dailymotion et sur Youtube. Ces déclarations populistes aux relents nauséeux nous rappellent les pires moments de notre histoire. Mais bien sur, dès que les « gros » médias sont là, on se rétracte, on se justifie, on dédouane le collègue, on se « plus-républicain-que-moi-y-a-pas ». Des charters pour l’Afghanistan (pays en guerre)? Allons-y ! Une loi pour interdire la burqa? Allons-y ! Interdiction des drapeaux étrangers lors des mariages ? Allon-y ! Alors, on amalgame, on stigmatise, on veut se faire plus royaliste que le roi, plus nationaliste que le FN, plus con que le roi des cons. Souvenez vous de cette histoire: « Quand ils ont arrèté les communistes, je n’ai rien dit, quand ils ont arrèté les Franc-maçons, je n’ai rien dit, quand ils ont arrèté les juifs, je n’ai rien dit… Quand ils sont venus m’arrèter, il n’y avait plus personne pour dire quelque chose. »

Pour Nicolas 1er, pour Hortefeux, pour Besson-le-traitre, pour Morano, être Français cela signifie être blanc, de préférence chrétien, si possible catholique et en option, adhérer à l’UMP. Non, pour ce qui me concerne, je ne suis pas fier de cette France là. Je préfère celle de l’accueil, de l’hospitalité, de l’asile, du respect de l’autre, en d’autres mots, celle que chantait Brassens dans « L’Auvergnat ». Du coup, je lui mets une majuscule à l’auvergnat; Capelo va me rappeler à l’ordre…

Allez, faites très attention, ça glisse. Portez vous bien et, à demain peut-être.

AU NOM DU PERE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Aujourd’hui, c’est la St JUSTE…Avouez que c’est drôle à l’heure où le népotisme s’affiche à la une. Une invention des Papes qui avaient la facheuse tendance à prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages et à favoriser leurs familles. Du latin NEPOTE, neveu.

Or donc, vous avez aimé Jean TIBERY, vous allez adorer Jean SARKOZY. Le fils de Nicolas 1er est en passe de devenir (à 23 ans) le président de l’établissement public pour l’aménagement du quartier de la Défense (EPAD). Quand elle à vu ça, ma fiancée, qui est directrice d’une EPAD (établissement pour personnes agées dépendantes) de Brest, a bien cru qu’elle allait avoir un nouveau collègue. En vérité, il s’agit surtout de préparer l’avènement du prince Jean au Conseil Général des Hauts-de-Seine dont il est déja président du groupe UMP. Rappelez vous que c’est en ironisant sur son mariage avec l’héritière du groupe Darty que SINE s’est fait virer de Charlie-Hebdo…Faut que je fasse gaffe. Bref, tout le monde en parle, même les chinois, comme on le voit sur cet écran. La Défense à Paris, c’est un peu l’équivalent de la City à Londres. Grande place boursière et surtout financière qui a pour ambition de devenir N°1 en Europe. C’est vous dire si l’enjeu est d’importance. Et, comme un siège se libère au conseil d’administration, c’est le petit Jean, en qualité de conseiller général qui va l’occuper. Puis le C.A. désignera son président. A votre avis, c’est qui qui va être élu ?

Je ne sais pas dans quel état le clan nous laissera le pays à l’issue de son (ses) mandat(s) mais je crains que l’Ile de France (ancienne terre royale) au moins soit bien verrouillée.C’est pas ça qui va me réconcilier avec les moeurs politiques. Déja que chez les papes, ce que j’appréciai le plus c’était surtout le Chateauneuf, à présent, chez les présidents, je vais me limiter au camembert…Allez, portez vous bien et, à demain peut-être.