Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “remaniement”

Page 1 de 1

On voit d’ces trucs, madame Michu…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’éthologie et de la terrine de lièvre réunies, bonjour ! Nous sommes le Samedi 13 février 2016, 25è jour de pluviôse dédié au lièvre. Bel animal qui a tendance à se faire rare dans nos contrées. Il est très présent dans l’imagination populaire de nombreuses civilisations : En Europe de l’Est, c’est le Wolpertinger, aux États-Unis d’Amérique, le Jackalope ou encore, Leuk le lièvre au Sénégal… Animal lievre cornu 1789improbable et souvent cornu, il animait les soirées un peu comme le Dahu. La légende le dit très farouche et difficile à observer, d’ailleurs on n’a jamais pu capturer de spécimen vivant. En revanche on peut l’entendre, puisqu’il imite la voix humaine à la perfection. Les cowboys avaient parfois la surprise, le soir autour du feu, d’entendre leurs chants répétés fidèlement par une voix aux alentours. Ah, on voit d’ces trucs madame Michu et pas seulement des éléphants roses après maintes libations. Au train où vont les choses on ne devrait pas tarder à voir un oranger sur le sol irlandais. Allez, une petite ballade de Bourvil pour nous faire oublier la température ambiante.

Chez nous on a des poules tout aussi improbables comme le démontre cette photo. Les mauvaises langues y verront surement le résultat d’une alimentation à base de maïs transgénique. Tout cela va disparaître fort heureusement avec l’arrivée des écolos verdâtres au gouvernement. Cela fait des mois et des mois qu’ils frétillaient de la queue sur les paillassons de l’Élysée en attendant que not’ bon maître poule charrueles siffle. Il fallait se magner de remanier et bien, c’est fait ! Amis de la cohérence bonjour ! On se retrouve avec un drôle d’équipage: Ayrault qui défend le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-landes, Cosse, la patronne des Verts qui est contre, Hélène Geoffroy, qui avait voté contre la déchéance de la nationalité, récompensée en devenant secrétaire d’État. Bref un brouet lacédémonien où les sociaux-démocrates croisent les sociaux-libéraux, les jeunes pousses aux dents longues, franchement libérales et plus du tout sociaux, côtoient des radicaux de goooche style troisième République sous l’œil amusé des hussards de la garde rapprochée du Hollandais volant…Ils vont bien réussir à nous faire prendre l’Helvétie pour une lanterne mais…

Sans juger nous jugeons, estant notre raison
Là-haut dedans la teste, où, selon la saison
Qui règne en nostre humeur, les brouillars nous embrouillent
Et de lièvres cornus le cerveau nous barbouillent .

Allez, merci d’être passé par ici, portez vous bien et à demain peut-être.

VOUS AVEZ DIT PRIMAIRE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la démocratie participative et du cochon de lait réunis, bonjour !

Figurez vous, chers lecteurs, que ce 30 juin n’est rien moins que l’équivalent du 12 messidor, dédié à l’artichaut. Quand on réside dans le Léon comme votre serviteur, le jour de l’artichaut c’est un peu la fête nationale.

Je parle du camus de Bretagne, pas le violet de Provence, ni même l’épineux de Sicile. Non, il s’agit bien de ce bon gros chardon qui, comme disait le regretté Coluche : « Les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres. C’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand tu as commencé ! ».

Inutile de vous dire que c’est aussi l’anniversaire de la disparition de Bakounine, notre maître à tous…Enfin, façon de parler, il utilisait souvent le fameux ni dieu ni maître, titre du journal de Blanqui.


 

Tiens, à propos de pauvres, c’est les grecs qui vont se régaler. Ils ont aimé Dominique, ils vont adorer Christine. Une main de fer dans un gant de velours, mais le dépeçage va continuer, la vente à l’encan est déjà programmée, les fonds de pension aiguisent leurs crocs, à toi les ports, à moi la distribution de l’eau, à l’autre les routes…Tout doit disparaître, pour les Hellènes c’est les soldes d’été !

Chez nous, les pauvres n’ont plus de soucis à se faire, tout ce que la gôche compte de chevalier blanc est déjà dans les stalles de départ. A ma gauche Martine, casaque rouge toque blanche spécialiste des longues distances ; à ma droite Valls avec les loups, casaque bleu pâle toque avec cocarde ; au centre, le batave, casaque mimolette toque dégarnie, il bénéficie d’un allègement substantiel ; à ses côtés Ségo du Poitou, casaque immaculée qui tente un retour sur les pistes. L’opposition viendra de Mélanchonpatou, casaque pourpre faucille-marteau, un amateur des courses d’obstacles. Mais il ne faudrait pas négliger parmi les autres partants de ce grand prix du président de la République quelques vieux chevaux qui connaissent le parcours et qui sont toujours en mesure de créer la surprise.

Et pendant que l’électeur-turfiste fait son papier et le blogueur le sien, la rumeur va bon train. Lorsque il s’agit de décrocher un marocain le bal des lèche-bottes est toujours très animé. Qui pour remplacer la reine Christine à Bercy, telle est la question. Ensuite nous assisterons au traditionnel jeu des chaises musicales et nous subirons les commentaires des spécialiste et des experts qui viendront nous expliquer le pourquoi du comment et ce qu’il convient de penser de ce non-évènement.

Dans la rubrique des faits divers d’été, je voulais signaler une disparition inquiètante. Oui, ma libellule a disparu ! Je répète, ma libellule a disparu ! Jusqu’à hier elle décorait joliment un coin des jardins de Keramoal et le soir venu s’illuminait de mille couleurs. Mais au matin, horreur, apocalypse divine, damned, foutredieu, jarnicoton, ma libellule avait disparu…S’est-elle lassée d’être en butte aux lazzis (c’est du Brassens) des merles moqueurs et autres mésanges impertinentes ? A t-elle décidé d’aller voir ailleurs si j’y suis ? Un coquin en aurait-il fait l’objet de son méfait croyant que tout ce qui brille était or ? Je me perds en conjectures.

Quand même une bonne nouvelle, la libération de Guesquières et Taponnier…Nous les oublieront sans doute…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

ALAIN, MICHELE, BRICE ET LES AUTRES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

 

Amis de Richard Brautigan et de la truite meunière réunis, bonjour !

 

Pendant que ma fiancée nous prépare un crumble d’agneau au citron confit, à faire pâlir d’envie madame dans-ma-cuizine, je tente d’aligner quelques phrases sur les évènements qui se préparent.

Nous sommes le Dimanche 27 février et il émane de notre actualité une forte odeur de remaniement. En ligne de mire Alliot-Marie, qui pourrait bien faire les frais de ses errances Maghrébines. En d’autres termes son voyage tunisien pourrait bien lui coûter un maroquin (humour).

Nicolas 1er qui n’a peur de rien verrait bien Galouzeau de Villepin entrer au quai d’Orsay…Mais d’après nos renseignements, celui-ci aurait répondu au Tsar: et mon quai, c’est du port Rhu ! Contrepèterie typiquement douarneniste et qui est l’équivalent de la réponse que Cambronne fit au général britannique Colville du côté de Warterloo.

Nous allons donc assister une fois encore au jeu des chaises musicales où Machin remplace Truc qui prend la place de Chose, bref, comme disait mon ancien patron: on change tout mais on touche à rien. Pendant ce temps, Juppé-droit-dans-ses-bottes se dit qu’il y a peut-être une fenêtre de tir qui s’ouvre pour 2012. Et tandis que la cour s’amuse et que les princes du CAC 40 se font des couilles en or, le petit peuple voit le chômage de longue durée qui augmente comme le prix du gasoil, du gaz, de l’électricité, des transports, des assurances, des médicaments, j’en passe et des moins vertes.

Quant-à Christian Jacob, représentant de la FNSEA au gouvernement, il pense, à l’instar de Georges Frèche à propos de Fabius, que Strauss-Kahn n’a pas l’air très catholique et qu’il lui manque un peu de lisier sous les semelles pour en faire un candidat aux présidentielles digne de ce nom. Ce dernier, c’est bien connu, est tenu par l’obligation de réserve que lui impose sa fonction, et c’est donc madame qui est en charge des petites phrases via son blog interposé. Mais qu’importe tout cela, nous sommes en période préélectorale et l’heure a sonné de ressortir les épouvantails des placards. Depuis la chute du mur, le bolchevik-couteau-entre-les-dents, ne fait plus recette, place au terroriste-islamiste qui vient voiler (jeu de mot) nos filles et nos compagnes; retour à l’identité nationale, à la franchouillardise de bon aloi, laissons les mosquées à Moscou, les voiles à la marine (Le pen), le canard à l’orange et Tintin au Congo.

Voilà pourquoi je pense que le débat sur « la laïcité et la place de l’islam dans la République », lancé par Nicolas 1er est absurde, intolérable et aberrant. Je partage entièrement le point de vue de Jean-Pierre Mignard « …lorsqu’on n’a plus rien à dire, lorsqu’on n’a plus de projets, lorsque les paroles ont été contredites par les faits, que les masques ont été arrachés, il ne reste plus qu’à plonger dans de vieux bouillons peu honorables et à inventer des débats. »

Allez, voilà madame Michu, la suite au journal de 20h. En attendant portez vous bien et à demain peut-être.

 

REMANIER N’EST PAS JOUER…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la continuité sans le changement et de la daube de boeuf réunies, bonjour !

Remanier c’est, arranger, changer, corriger, modifier, refondre, renouveler, reprendre, retoucher, réviser, revoir, transformer… C’est vous dire si l’on était en droit d’attendre des bouleversements de cette nouvelle mouture du gouvernement. Et bien, comme le disait avec beaucoup d’à propos mon aïeule: « On change tout mais on touche à rien !« . (A gauche, dessin de Miassu, il date un peu mais est toujours d’actualité.)

On voit bien que Borloo n’est plus dans le coup, lui, aurait attendu jeudi pour que l’annonce du nouveau gouvernement coïncide avec la sortie du Beaujolais nouveau.

C‘est Machin à la place de Truc et Une telle qui remplace Duchmoll sous la conduite de Fillon qui remplace Fillon. Fadela Amara retourne dans sa HLM d’où elle n’aurait jamais dut sortir, ni pute ni soumise ni ministre. Alliot-Marie à réussi à faire de son compagnon un ministre, c’est plus facile pour la vie de famille. L’oscar du retournement de veste revient sans conteste à Maurice Leroy, il a entamé sa carrière politique au Parti communiste puis est devenu bras
droit du centriste François Bayrou, avant de rallier Nicolas Sarkozy
entre les deux tours de la présidentielle de 2007. Vice-président de l’Assemblée nationale, il avait tout
récemment estimé que Jean-Louis Borloo serait un « bon choix » pour
Matignon. Ca promet ! Et puis Juppé-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais, il s’était engagé, juré craché, pas de cumul, tout pour Bordeaux.
La belle Rama Yade va pouvoir se remettre au tricot, Eric Woerth préparer sa défense, Kouchner reprendre ses livraisons de riz et Morin se mettre à rêver à 2012…Si Borloo ne le mange pas. Et bien voila, les pieds nickelés sont en ordre de marche.
Oui mais, Madame Michu, et le chômage, le pouvoir d’achat, la retraite, les salaires, la sécurité…Euh, ah oui mais non, ça c’est autre chose, faut pas tout mélanger, nous on fait un gouvernement pour les présidentielles de 2012 pas pour régler les petits problèmes de la vie quotidienne, ah non, c’est du sérieux un gouvernement. Il nous reste un an pour contrôler, maîtriser, planifier, placer nos hommes aux manettes de la presse écrite, la police, la justice, la radio, la télé, le foot, le tiercé, le loto. Verrouiller internet, bâillonner Médiapart, libérer Taponier et Ghesquière, faire monter Mélenchon dans les sondages…C’est du taf ça, à plein temps qu’ils vont bosser les nouveaux sinistres.

Bon allez, je m’arrête là, on va pas se faire du mal non plus. Fort heureusement il y a des nouvelles beaucoup plus réjouissantes. Tiens, par exemple, le rapport de Dominique Versini, mais si, vous savez c’est la défenseur(e) des enfants. Jusqu’à ce jour autorité indépendante mais plus pour très longtemps.

Et qu’est-ce qu’elle nous dit Dominique-nique-nique ?
Qu’il y aurait dans notre douce France, cher pays de mon enfance, deux millions d’enfants frappés par la situation de pauvreté dans laquelle vivent leurs parents et que cette « précarité massive » à des conséquences extrêmement graves. Alors, c’est qui le ministre des enfants dans le nouveau gouvernement ? (Désolé, je n’ai pas retrouvé l’auteur du dessin.)

Décidément, c’est plus fort que moi, faut que j’y revienne. Allez, merci encore de votre visite, portez vous bien malgré tout et à demain peut-être.