Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “référendum”

Page 1 de 1

Braveheart…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis du romantisme et du tournedos Rossini réunis, bonjour ! Et bien voilà, je n’ai pas vu le temps passer et nous sommes le samedi 23 août 2014, 6è jour de fructidor dédié à la tubéreuse. En Italie, on interdisait aux jeunes filles de se promener le soir dans les jardins où poussait la tubéreuse, car SONY DSCelles n’auraient pas su résister aux jeunes gens, eux-mêmes grisés par son parfum érotique. Quel dommage ! On dit que Madame de La Vallière, maîtresse de Louis XIV, faisait mettre dans sa chambre des bouquets de tubéreuses. En effet, la tubéreuse passait pour incommoder les femmes enceintes, et elle voulait prouver à la reine qu’elle ne l’était pas. Dans la BD « Les Schtroumpfs noirs », de Peyo, le pollen de Tubéreuse est utilisé comme remède contre l’épidémie causée par la mouche bzz, qui rend les schtroumpfs noirs et agressifs.

Tiens, en préparant ma petite escapade écossaise, je m’aperçois que c’est la date anniversaire de la mort de William Wallace.  Le lundi 23 août 1305 il est emmené en procession sur un cheval jusqu’à Westminster Hall et exécuté (Hanged, drawn and quartered) à l’âge de 33 ans. William Wallace est 220px-Braveheart_edinburghcastlemis à mort dans les conditions atroces réservées aux traîtres  : traîné par des chevaux par les pieds sur plusieurs kilomètres de Westminster à la Tour de Londres et de là à Aldgate moitié pendu, éventré et le feu mis à ses entrailles. Il est finalement décapité, puis découpé en morceaux. Pour « donner un exemple », Edouard Ier fait exposer les différentes parties du corps de William Wallace aux quatre coins du royaume d’Angleterre. Sa tête est placée sur le pont de Londres et les parties de son corps réparties entre Newcastle-upon-Tyne, Berwick-upon-Tweed, Stirling et Perth.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

 

Mais au lieu de détruire l’esprit de liberté chez les Écossais, cette exécution va vivifier leur sentiment nationaliste, et referendumecossais-639x330d’autres hommes vont se dresser contre l’Angleterre. En 1314, les Écossais, sous le commandement de Robert Bruce, qui s’était rallié les nobles et proclamé roi d’Écosse, défont l’armée anglaise à la bataille de Bannockburn, et assurent, à la fin de la guerre, l’indépendance de l’Écosse en 1328. Près de sept siècles plus tard, le 18 septembre prochain, les écossais devront , par référendum, répondre à la question suivante:  Should Scotland be an independent country? On va suivre cela de près. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.