Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Référendum Grec”

Page 1 de 1

Votez artichaut…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de la démocratie participative et du cochon de lait réunis, bonjour ! Figurez vous, chers lecteurs, que ce mardi 30 juin 2015 n’est rien moins que l’équivalent du 12 Messidor, dédié à l’artichaut. L’artichaut, c’est bien connu, est au Léon artichaut(29) ce que la bêtise est à Cambrais, le nougat à Montélimar, Colombine à Pierrot et Castor à Pollux.  Je parle du camus de Bretagne évidemment, pas le violet de Provence, ni même l’épineux de Sicile. Non, il s’agit bien de ce bon gros chardon qui, comme disait le regretté Coluche : « Les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres. C’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand tu as commencé ! ».

Inutile de vous dire que c’est aussi l’anniversaire de la disparition de Bakounine, notre maître à tous… Enfin, façon de parler, il utilisait souvent le fameux ni dieu ni maître, titre du journal de Blanqui. Tiens, c’est les grecs qui vont se régaler. Ils ont aimé Dominique, ils vont adorer Christine. Une main de fer dans un gant de velours, mais le dépeçage va continuer, la vente à l’encan est déjà programmée, les fonds de pension herculeaiguisent leurs crocs, à toi les ports, à moi la distribution de l’eau, à l’autre les routes…Tout doit disparaître, pour les Hellènes c’est les soldes d’été ! La guerre de Troie aura bien lieu. Les banksters s’en foutent royalement de la dette et de son remboursement, ils veulent la peau de Tsipras qui leur fait le coup du référendum tout en sachant pourtant que fond monétaire, banque centrale, Union Européenne et consorts s’en tamponnent le coquillard. Il y a fort à parier qu’au dernier souper du Bilderberg, entre la poire et le fromage, «ON» ait scellé le sort de ces empêcheurs de libéraliser en rond…

Le 30 juin 1840, sortie du livre de PROUDHON « Qu’est-ce que la propriété? ou Recherche sur le principe du droit et du gouvernement ». Ce premier mémoire est dédié à l’Académie de Besançon. Cela provoque un scandale; cette dernière exige le retrait de la dédicace, et somme Proudhon de venir s’expliquer devant elle. Le bac est passé mais je ne résiste pas au plaisir de vous proposer ce petit devoir de vacances:

«Sachant qu’il existe une quantité finie d’objets appropriables. Un droit de propriété sur ces objets va développer un nombre fini de propriétaires possédants les objets.
Plus un propriétaire possède d’objet, plus il est puissant, plus il peut posséder d’objets. Nous avons donc ici une boucle de rétroaction positive. De plus, plus un propriétaire possède posséderd’objets, moins les autres en possèdent, moins ils sont puissants, donc moins ils peuvent posséder. Nous avons ici une deuxième boucle de rétroaction positive.(Le terme de rétroaction positive est très souvent employé dans le domaine du changement climatique. Certains facteurs comme l’augmentation des températures vont provoquer des effets sur le climat qui à leur tour vont accentuer l’augmentation des températures. C’est alors un cercle vicieux qui s’enclenche et qui accentue le phénomène.)
Par conséquence, l’état stationnaire d’un système économique basé sur le principe de la propriété a pour conséquence directe l’établissement de monopoles, et d’accroître les inégalités. Or l’homme doit pouvoir profiter des objets dont il a besoin, et ce de manière équitable. Le concept de propriété dépossède donc l’homme de ce droit. Donc, la propriété, c’est le vol. »

Voilà, je ramasserai les copies en septembre mais, d’ici là vous pouvez déposer vos commentaires.

TRAGEDIE GRECQUE POUR SARKO…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la prétérition et du filet de cabillaud réunis, bonjour !

Nous sommes le 02 novembre, 12è jour de brumaire, habituellement dédié à la Mâcre, plante aquatique autrement appelée châtaigne d’eau, on dit que les chinois en sont friands…

En Bretagne c’était un grand jour que celui-là. Il était consacré aux trépassés, ici on dit Anaon. Peut-être connaissez vous ce recoin de côte entre la pointe du Van et celledu Raz, c’est la baie des trépassés, bae an anaon. Mon aïeule m’a souvent conté l’histoire du Treizour (le passeur) chargé de mener les âmes vers l’autre monde et qui accostait la nuit venue sur ses rivages. Il faudra que je lui consacre un billet. Au treizour, pas à mon aïeule…

L‘actualité quand à elle, nous offre moultes sujets de réflexion mais, j’en ai retenu deux.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou annonce l’organisation d’un référendum sur le nouveau plan d’aide européen, conclu la semaine dernière à Bruxelles. Cet accord prévoit d’effacer la moitié de la dette grecque. Tragédie que n’aurait pas reniée Sophocle…
Une consultation surprise qui devrait avoir lieu début 2012 et qui provoque de nombreuses réactions en Europe. Pan sur le bec, comme ils disent dans le
Canard enchaîné, du petit caporal qui s’enorgueillissait d’avoir sauvé le monde. Le peuple Grec vient de se souvenir qu’il a inventé la démocratie et pourrait bien imposer aux banksters un NON retentissant. Vous me direz que d’autres peuples ont déjà voté non que leurs dirigeants ont rapidement transformé en oui. Je vous renvoie vers l’excellent billet de Romain: « en montrant le danger que des politiques nationales irresponsables peuvent faire peser sur l’Union Européenne, elle peut amener les Européens à réfléchir à plus de rationalité et d’intelligence dans l’émission de la monnaie et des prêts. Elle peut aussi nous pousser à faire enfin le choix d’une Europe Fédérale et démocratique, dans lequel les dirigeants seraient élus au niveau européen par des européens pour prendre des décisions européennes. Avec un vrai pouvoir politique européen et non de simples décisions interétatiques laissant la seule part belle au financier. »

Les États-Unis suspendent leurs versements à l’Unesco après l’adhésion de la Palestine. Ils devaient verser 60 millions de dollars à l’Unesco en novembre et ils «ne le feront pas», na ! Les Étas-Unis sont tenus par deux lois votées au début des années 90 par le Congrès, qui interdisent le financement d’une agence des Nations Unies qui accepterait la Palestine en tant qu’état membre à part entière. Même la France a voté pour l’admission de la Palestine (réalpolitik). Mais si quelqu’un peut m’expliquer en quoi cette reconnaissance de la Palestine par une organisation internationale représente un obstacle pour la paix au Proche-orient, je suis preneur.

En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.