Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Raymond Queneau”

Page 1 de 1

Ravauderies et billevesées…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la tautologie et du kouign-amann réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 11 février 2019, 23è jour de pluviôse dédié au chiendent; plante envahissante s’il en est. Nous souhaitons bonne fête à tous les Ehouarn de la terre. Ils doivent leur nom à un moine de l’abbaye de St Gildas en Rhuys vers le 11è siècle. C’était un disciple de Félix. Dans Ehouarn, onAutoportrait retrouve houarn, le fer. Par exemple, hent-houarn, le chemin de fer… Tout comme dans l’eau ferrugineuse chère à Bourvil. Chiendent, cela me rappelle un livre de Queneau; son premier roman me semble t-il, qu’il construisit selon ses dires comme une illustration littéraire du Discours de la méthode de René Descartes. Ce roman lui vaudra la reconnaissance de quelques amateurs qui lui décerneront le premier prix des Deux Magots de l’histoire.  Comme disait Mac Mahon; queneau, queneau ! Profitez donc des longues soirées d’hiver pour relire Queneau. Quand l’ordinaire devient passionnant, la routine peut conduire à l’aventure et tout devient possible. « Alibiforains et lantiponnages que tout cela, ravauderies et billevesées, battologies et trivelinades, âneries et calembredaines, radotages et fariboles ! » Un peu comme ce blog quoi ! Oyez donc ce magnifique poème qu’il commit et que Sartre fit passer à Juliette Gréco:

Allez, bonne semaine, portez vous bien et à bientôt peut-être.