Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Provence”

Page 1 de 1

VIVE LA CAILLETTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la rando et de la raviole aux cèpes réunies, bonjour !

Aujourd’hui, étape relativement courte en Km mais aussi longue en durée vu le profil. Il flottait dans l’air un petit parfum de tour de France façon grande boucle et petite reine.
Après avoir dansé sur le pont d’Avignon, voici le moment de tournicoter dans les lacets du Vercors. A l’heure de l’apéro, un arrêt Casanis à Malaucène au pied des fameuses dentelles de Montmirail et en avant pour la grimpette. La montée des cols par les petites routes, cela a son charme quand bien même, le fait de doubler un cycliste est une prouesse en soi. Car je vous assure, il y en a qui font cela à vélo…

Remarquez, ça leur laisse le temps de faire la causette avec les vautours qui peuplent la montagne (je parle pas des commerçants). Il ont le même air sarcastique que dans Lucky Luke. Ca donne pas envie de trainer dans les parages.

Le résultat en vaut néanmoins la peine et les panoramas sont majestueux. Le col de Touret fut avalé en deux temps trois mouvements et déjà on roulait vers Villard de lans. La question du jour restant le choix cornélien entre tartiflette et gratin de ravioles, tarte aux myrtilles ou aux noix…

Mais, je connais votre insatiable curiosité en matière oenologique et vous vous posez la question: Mais qu’a t-il pu nous dégotter aujourd’hui ? Et bien bande de gourmands, pour accompagner ma caillette, j’ai choisi un Chatillon en Diois, un AOC de chez Didier Cornillon éleveur à Saint Roman dans la Drôme, c’est un cépage Gamay. Cette appellation est sans doute la plus petite de France, 42 ha au total entre drôme et Provence et produit un vin tranquille. Evidemment, le concours est ouvert, que celui qui connait la caillette lève le doigt.

Bon, demain est un autre jour, il faut poursuivre la remontée vers le nord. Peut-être les sources de la Loire? Vous le saurez en suivant les prochains épisodes d’un touriste ordinaire. En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.

VOYAGE,VOYAGE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis du guide Michelin et du tripoux à l’aligot réunis, bonjour !

Il y a les « gens du voyage » et puis les gens qui voyagent; pour le moment je m’inscris dans cette deuxième catégorie. Me voici donc, cap au sud moi qui n’apprécie habituellement que les brumes du nord avec un ciel si gris, etc… Direction la cité des Papes ! Me faire ça à moi, le plus anticlérical de tous les blogueurs…Etape dans le Limousin, coup d’oeil sur le chateau de Val (non, pas Philippe !) petite bouffe à Bort les orgues, sous la pluie, et première découverte: Un petit vin qui s’appelle le Côtes d’Auvergne, un VDQS 2007, tout à fait honorable. Je vais vous faire un aveu, je ne savais même pas que cela existait, c’est produit par les caves de Saint Verny. Et bien, deuxième aveu, il fallait ça pour accompagner un tripoux à l »aligot. Tant qu’à faire du tourisme, il faut aller jusqu’au bout de la démarche. Comme disait Coluche: « on voyage léger » mais c’est pas toujours facile d’autant que la veille, Christiane et Jean-Yves nous avaient rassasié avec du coco paimpolais…

Deuxième étape à travers les monts du Cantal et de Lozère. Ca monte, ça descend, ça tourne mais, c’est beau. Arrivée à Avignon et non pas en Avignon comme aime à le prétendre quelques précieux germano-pratins. Et là, deuxième découverte, non pas le fameux pont ni même le palais des Papes mais, un cru classé Côtes de Provence, un rouge du plus bel effet. Domaine Croix de la bastide, un régal. Moi qui pensait que la Provence ne produisait que son rosé insipide, me voila convertit.

Vous remarquerez chers lecteurs que mes découvertes touristiques loin d’être intellectuelles ont tout de même quelque chose à voir avec les caves du Vatican.

Rendez-vous demain pour les suites de ce périple et, en attendant, portez vous bien.