Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Portugal”

Page 1 de 1

Une fada de fado…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

, , , ,

Amis de la tristesse infinie et du bacalao réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 06 octobre 2018, 15è jour de vendémiaire dédié à l’âne, chacun se reconnaîtra… Je me souviens d’une promenade à la fraîche dans les ruelles de l’Alfama, quartier de Lisbonne, et des échos d’une musique envoutante émanant d’un cabaret. Je venais de découvrir le Fado. Les capitaines faisaient la révolution, un oeillet dans le canon du fusil et le peuple portugais re-découvrait avec ivresse les joies de la démocratie. Dès le lendemain je me mis en quête d’un disque d’Amalia Rodrigues. Elle est décédée un 6 octobre en 99 ce qui me donne l’occasion d’en parler ici.

Surnommée la reine du fado, c’est certainement la chanteuse qui a le plus popularisé le fado dans le monde. Elle a enregistré plus de 150 disques au cours de sa carrière. Elle était née en 1920 dans la freguésia de Pena à Lisbonne (en france on dirait la paroisse). Elevée de manière assez stricte (et religieuse) par sa grand-mère elle connaît une jeunesse marquée par plusieurs tentatives de suicide. Elle va épouser un guitariste mais leur amalia Dunion ne durera guère et quand le mari demande le divorce elle décide de se suicider devant sa porte en avalant de la mort aux rats. Elle se remariera avec un ingénieur brésilien. Nous sommes dans les années 60 et le régime de Salazar est florissant. Après la révolution, certains reprocherons à Amalia d’avoir été un peu trop proche de ce régime. Le dictateur avait pourtant fait interdire Abandano fado de peniche, considéré comme un hymne aux prisonniers politique de la forteresse qui portait ce nom. Elle fut néanmoins décorée par Mario Soarès et reçut la légion d’honneur des mains de François Mitterrand. Amália Rodrigues décède le 6 octobre 1999 à l’âge de soixante-dix-neuf ans, des suites d’une maladie au cœur, quelques temps après son retour de sa maison de vacances dans l’Alentejo. Son décès plonge les Portugais dans une grande tristesse. Le président de la République portugaise oeilletsde l’époque, Jorge Sampaio, décrète un deuil national de trois jours. À ses funérailles, des centaines de milliers de Lisboètes descendent dans les rues pour lui offrir un ultime hommage. Lors de ses funérailles, elle avait voulu que sa musique Grito soit chantée. Elle est enterrée au cimetière des Prazeres, à Lisbonne. Quelques heures après le décès de la chanteuse, un journaliste portugais décrit ainsi l’ambiance générale : « C’est trop de douleur pour un si petit pays ». Suite à son décès, les partis politiques décident de suspendre le dernier jour de campagne électorale pour les législatives qui se déroulent cette année là. Il n’y a plus qu’à attendre la mort de Mireille Mathieu pour que Macron se retire…

Allez, merci à vous de passer par ici. Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Et voici Thermidor…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

,

Amis de l’ornithologie et de l’ortolan braisé réunis, bonjour ! Nous sommes bien le Jeudi 19 thermidorjuillet 2018 qui correspond au 1er jour de Thermidor dédié à l’épeautre (vous savez, le truc dans l’œil du voisin…). Dans la première mouture du calendrier  républicain ce mois là avait été nommé fervidor, du latin fervidus, brûlant. Mais, allez savoir pourquoi, Fabre d’Eglantine décida de le débaptiser sans autre forme de procès et sans même en informer la Convention. Thermidor a l’inconvénient d’introduire une expression d’origine grecque dans une nomenclature dont tous les autres termes sont latins. Ça c’est pour les puristes. Néanmoins, je retiens que c’est thermidor qui a vu la fin de Robespierre et du même coup de la terreur. La fièvre révolutionnaire eut-elle été moins sanguinaire si Fabre avait conservé le nom de fervidor ? Et si le nez de Cléopâtre…Et si ma tante, oui bon.

Rendons hommage à une grande figure de la résistance à la dictature de Salazar : Virginia Dantas. En juillet 1904, naissance de Virginia DANTAS, (Virginia TEIXEIRA de son nom de jeune fille) à salazar & francoPorto, nord du Portugal. Militante anarcho-syndicaliste, anarchiste et féministe. Ouvrière couturière dans un atelier de confection de chemises dès l’âge de 12 ans, elle entre en contact avec des militantes syndicalistes libertaires, qui l’invitent à participer à des conférences, des représentations de pièces anarchistes dans le cadre du théâtre social ainsi qu’à des sorties fraternelles.

 

Elle adhère aux « Juventudes Sindicalitas » et prend part aux grèves de 1923. En 1924, elle fonde avec quelques compagnes de travail le « Grupo Anarchista Luisa Michel » pour lutter contre la répression politique et les déportations sans jugement de militants. Pour faire entendre la voix des femmes TAG portugalelle adhère également à l’União Anarquista Portuguesa. En 1925, elle s’unit avec l’anarchiste Anibal DANTAS. Au dessus à droite (extrême) les deux funestes compères Salazar et Franco. En mai 1926, la dictature militaire s’installe (elle durera 48 ans), les anarchistes subissent la répression ; ceux qui en réchappent sont réduits à créer des Comités de Secours aux prisonniers ou déportés. La dictature prend fin le 25 avril 1974 (révolution des œillets). Avec des compagnes et compagnons survivants, Virginia participe à la reconstruction du mouvement anarchiste et diffuse les journaux : A Batalha, Voz Anarquista, A Ideia, etc. Elle restera anarchiste jusqu’à sa mort survenue à Porto, en 1990.

Bon allez, c’est pas tout, j’ai mon lait qu’est sul’feu… Portez vous bien et à bientôt peut-être.

Papus pas pris…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, ,

Amis de l’ésotérisme et de la lessive St Marc réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 25 avril 2016, sixième jour de Floréal dédié à l’ancolie dans le calendrier républicain. Néanmoins soyez indulgent envers ceux qui vous diront qu’en réalité nous sommes le vendredi 6 Palotin 143 – Ste Oneille, gourgandine; ce sont des pataphysiciens. Quand aux Arcane-Arcana-21-monde-worldbretons bretonnants de Cornouaille et de Léon, ils sont persuadés qu’aujourd’hui marque la St Gourloez… Mais, le calendrier du facteur lui, indique bien St Marc. Il faisait partie de la bande des quatre évangélistes et on le trouve représenté par le lion sur l’arcane 21 du tarot: Le Monde. En fait, on devrait dire la carte 22, considérant qu’il existe une carte non numérotée dans le jeu. Ce bestiaire ( l’ange pour Matthieu, l’aigle pour Jean, le taureau pour Luc et le lion pour Marc.) entoure aussi le fameux carré magique  dit du Notre Père : SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS que ceux qui ont des yeux voient, que ceux qui ont des oreilles entendent… Mais que tous pensent, trouvent… mais se taisent !

Tout à fait autre chose.

Le 25 avril 1974, au Portugal, début de la « Révolution des œillets » et chute de la dictature. Oui je sais, j’en parle chaque année mais c’est pour moi un souvenir très fort. Je vais finir par virer vieux con radotant sur ses guerres passées… Le peuple privé de ses droits les plus élémentaires, et bâillonné depuis près de 50 ans, investit les rues de Lisbonne et de Porto, porté par un élan révolutionnaire qui transforme rapidement les rapports de forces et les mentalités. Mais malgré des 25-abrilaspirations sociales et libertaires profondes, la libération de la parole et de l’information, les tentatives d’autogestion, d’occupations d’usines, d’expropriations de terres et de logements et de collectivisations agraires (durant les années 74/75), puis la tentative infructueuse de coup de force militaire du 25 novembre 1975, fomenté par le leader révolutionnaire du MFA, le général Otelo de Carvalho (qui sera destitué puis emprisonné), le processus révolutionnaire s’effacera, laissant la place à une gauche parlementaire socialiste qui finira (déjà) par imposer le modèle capitaliste comme seule alternative politique possible. Ah, que revienne le temps des œillets et celui des cerises… Ma doué benniget !

Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.

22, v’la Le Monde…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , , ,

Amis de l’ésotérisme et de la lessive St Marc réunis, bonjour ! Nous sommes le samedi 25 avril 2015, sixième jour de Floréal dédié à l’ancolie dans le calendrier républicain. Néanmoins soyez indulgent envers ceux qui vous diront qu’en réalité nous sommes le vendredi 6 Palotin 141 – Ste Oneille, gourgandine; ce sont des pataphysiciens. Quand aux bretons bretonnants de  Arcane-Arcana-21-monde-worldCornouaille et de Léon, ils sont persuadés qu’aujourd’hui marque la St Gourloez… Mais, le calendrier du facteur lui, indique bien St Marc. Il faisait partie de la bande des quatre évangélistes et on le trouve représenté par le lion sur l’arcane 21 du tarot: Le Monde. En fait, on devrait dire la carte 22, considérant qu’il existe une carte non numérotée dans le jeu. Ce bestiaire ( l’ange pour Matthieu, l’aigle pour Jean, le taureau pour Luc et le lion pour Marc.) entoure aussi le fameux carré magique  dit du Notre Père : SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS que ceux qui ont des yeux voient, que ceux qui ont des oreilles entendent… Mais que tous pensent, trouvent… mais se taisent !

Tout à fait autre chose.

Le 25 avril 1974, au Portugal, début de la « Révolution des œillets » et chute de la dictature. Oui je sais, j’en parle chaque année mais c’est pour moi un souvenir très fort. Je vais finir par virer vieux con radotant sur ses guerres passées…
D’abord initié par le « Mouvement des Forces Armées » (MFA) hostile à la dictature post-salazariste et colonialiste, l’insurrection des capitaines mutinés parvient rapidement, et sans grande effusion de sang, à neutraliser les forces de 25 abrilrépression et notamment la redoutable police politique PIDE. Mais contrairement aux consignes données aux gens à la radio, par les mutinés (de rester chez soi), ce putsch trouve un soutien inattendu dans la population qui, par ses manifestations, débordera rapidement les militaires. Le peuple privé de ses droits les plus élémentaires, et bâillonné depuis près de 50 ans, investit les rues de Lisbonne et de Porto, porté par un élan révolutionnaire qui transforme rapidement les rapports de forces et les mentalités.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Mais malgré des aspirations sociales et libertaires profondes, la libération de la parole et de l’information, les tentatives d’autogestion, d’occupations d’usines, d’expropriations de cd_ObrigadoOteloterres et de logements et de collectivisations agraires (durant les années 74/75), puis la tentative infructueuse de coup de force militaire du 25 novembre 1975, fomenté par le leader révolutionnaire du MFA, le général Otelo de Carvalho (qui sera destitué puis emprisonné), le processus révolutionnaire s’effacera, laissant la place à une gauche parlementaire socialiste qui, avec l’appui du Parti communiste, finira par imposer le modèle capitaliste comme seule alternative politique possible. Ah, que revienne le temps des œillets et celui des cerises… Ma doué benniget !

Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.

Quand les profits coulent de source…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , , ,

Amis de la chanson réaliste et du far aux pruneaux réunis, bonjour !

Nous sommes le mercredi 09 janvier 2013, vingtième jour de Nivôse dédié au Van, vous savez ce panier d’osier qui permettait de séparer le bon grain de sa balle, voici une histoire d’eau qui devrait vous permettre de séparer le bon grain de l’ivraie…

Soutenue par des multinationales, la Commission européenne pousse secrètement à la privatisation de l’eau en Europe, affirme le site de la télévision allemande « Monitor ». Faut-il le rappeler, l’accès à l’eau de qualité est reconnue comme un droit fondamental par l’ONU, mais si ces multinationales parviennent à obtenir ce qu’elles souhaitent, elles pourront se partager un pactole constitué de milliards d’euros.

La Commission a commencé à promouvoir la privatisation de l’eau pour les pays touchés par la crise et qui ont bénéficié de plans d’urgence, comme la Grèce et le Portugal par exemple. En Grèce, les grands aqueducs d’Athènes et de Thessalonique ont été vendus.  Au Portugal dans la ville de Pacos de Ferreira où la compagnie des eaux « Aguas de Portugal » a été privatisée, la facture d’eau a augmenté de près de 400% en quelques années, et chaque année, elle continue d’augmenter au rythme de 6%.  La Commission cherche désormais à étendre cette privatisation aux autres pays européens.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Selon Heide Rühle, une parlementaire  européenne qui représente les Verts allemand, l’UE met tout en œuvre pour imposer discrètement la privatisation de l’eau en Allemagne. D’après le commissaire européen Michel Barnier, cependant, la décision de la fourniture de l’eau sera toujours entre les mains des municipalités, et il s’agit simplement de leur donner la possibilité de faire appel à un partenaire privé réglementé pour le bénéfice du consommateur. (bel euphémisme)

Or, une étude menée par l’Université de Barcelone en 2010 indique que la privatisation de l’eau n’a pas toujours favorisé la baisse des prix, et que dans certains cas, la qualité de l’eau s’est dégradée, parce que les entreprises privées qui ont pour objectif premier de réaliser des bénéfices ont une tendance à moins entretenir et rénover l’infrastructure. Pour les investisseurs, l’eau est devenue une marchandise de premier plan. Le marché de l’eau représente chaque année des centaines de milliards d’euros en Europe, et les grandes multinationales tentent d’obtenir la signature de contrats. Les petites entreprises locales de l’eau ne peuvent pas rivaliser avec les prix de dumping que peuvent offrir les grandes firmes telles que Veolia, RWE, Gelsenwasser et Thames Water. Ces société font du lobbying et elles conseillent les Eurocrates. La Commission européenne est par exemple guidée par un groupe de pilotage qui comprend des représentant des grandes firmes de distribution d’eau.

L’eau doit elle être un droit fondamental humain ou une mine d’or pour des multinationales ? « Bruxelles a déjà tranché : à l’avenir, l’eau appartiendra plutôt aux firmes multinationales, plutôt qu’à chacun d’entre nous », conclut Monitor. Sources

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

ANCOLIE, MELANCOLIE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la métaphysique et du filet mignon réunis, bonjour !

Nous voici donc le 25 avril, 6è jour de floréal que nos amis républicains avaient eu la bonne idée de dédier à l’ancolie. La fleur est aussi jolie que le nom qu’elle porte. Comme j’ai vu dans une petite vidéo récente que mon p’tit gars Rudy se lançait dans l ’apprentissage des arpèges, je lui dédie à mon tour cette pièce musicale de Jean-Félix Lalanne, justement intitulée Ancolie…

 

Comme chaque année à pareille époque mon esprit vagabonde du côté de Lisbonne et des jeunes capitaines du Mouvement des Forces Armées qui, l’oeillet à la boutonnière, allaient redonner l’espoir à toute une population pour se débarrasser d’une dictature. Sans l’OTAN, sans Sarkozy et sans les drones de l’armée Etatsunienne. C’était en 1974 et je goutais le vinho verde de la région du Minho sans vraiment être conscient que j’assistais à un retournement de l’histoire.

 

 


 

L‘actualité, décidément, se plait à jouer avec nos souvenirs. Nous venons d’apprendre le décès de Marie-France Pisier, égérie du cinéma d’auteur, de Truffaut à Busnuel en passant par Robe-Grillet et Téchiné. Pourquoi est-ce que j’évoque mes souvenirs ? Parce que en Mai 68, alors que j’assistais à une réunion à Nanterre du mouvement du 22 mars, je remarquais une belle jeune fille qui semblait très liée à l’animateur de la rencontre (Dany Cohn-Bendit), j’appris plus tard qu’il s’agissait de Marie-France Pisier. Etonnant, non !


 

Loin du fracas « révolutionnaire » des pays arabes (je mets des guillemets car la main des occidentaux est trop prégnante pour que j’y crois une seconde) l’actualité nous réserve aussi son lot de pipoleries plus ou moins affligeantes. Je passe sur le mariage du siècle dont on se fout comme de notre première montre Kelton, pour sourire (jaune) à la rumeur de la semaine. Ainsi donc, madame Michu, notre première dame serait enceinte… A 44 ans c’est-y pas risqué de vouloir donner un autre descendant à notre tsar Nicolas 1er ? Mais bon, que ne ferait-on pas pour grappiller quelques points dans les sondages…

 

Allez, je m’arrête là pour aujourd’hui, je ne voudrais pas devenir irrévérencieux. En attendant la suite, portez vous bien et à demain peut-être.

LE FADO DU FADA…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la tristesse infinie et du bacalao réunis, bonjour !


Je me souviens d’une promenade à la fraîche dans les ruelles de l’Alfama, quartier de Lisbonne, et des échos d’une musique envoutante émanant d’un cabaret.
Je venais de découvrir le Fado. Les capitaines faisaient la révolution, un oeillet dans le canon du fusil et le peuple portugais re-découvrait avec ivresse les joies de la démocratie.
Dès le lendemain je me mis en quête d’un disque d’Amalia Rodrigues. Elle est décédée un 6 octobre en 99 ce qui me donne l’occasion d’en parler ici.
Surnommée la reine du fado, c’est certainement la chanteuse qui a le plus popularisé le fado dans le monde. Elle a enregistré plus de 150 disques au cours de sa carrière. Elle était née en 1920 dans la freguésia de Pena à Lisbonne (en france on dirait la paroisse).
Elevée de manière assez stricte (et religieuse) par sa grand-mère elle connaît une jeunesse marquée par plusieurs tentatives de suicide. Elle va épouser un guitariste mais leur union ne durera guère et quand le mari demande le divorce elle décide de se suicider devant sa porte en avalant de la mort aux rats.
Elle se mariera une seconde fois avec un ingénieur brésilien. Nous sommes dans les années 60 et le régime de Salazar est florissant. Après la révolution, certains reprocherons à Amalia d’avoir été un peu trop proche de ce régime. Le dictateur avait pourtant fait interdire Abandano fado de peniche, considéré comme un hymne aux prisonniers politique de la forteresse qui portait ce nom.
Elle fut néanmoins décorée par Mario Soarès et reçut la légion d’honneur des mains de François Mitterrand. Amália Rodrigues décède le 6 octobre 1999 à l’âge de soixante-dix-neuf ans, des suites d’une maladie au cœur, quelques temps après son retour de sa maison de vacances dans l’Alentejo. Son décès plonge les Portugais dans une grande tristesse. Le président de la République portugaise de l’époque, Jorge Sampaio, décrète un deuil national de trois jours. À ses funérailles, des centaines de milliers de Lisboètes descendent dans les rues pour lui offrir un ultime hommage. Lors de ses funérailles, elle avait voulu que sa musique Grito soit chantée. Elle est enterrée au cimetière des Prazeres, à Lisbonne. Quelques heures après le décès de la chanteuse, un journaliste portugais décrit ainsi l’ambiance générale : « C’est trop de douleur pour un si petit pays ». Suite à son décès, les partis politiques décident de suspendre le dernier jour de campagne électorale pour les législatives qui se déroulent cette année là.
Il n’y a plus qu’à attendre la mort de Mireille Mathieu pour que Sarko se retire…
Allez, je ne le dirai jamais assez, c’est vraiment sympa à vous de vous arrêter quelques instants sur le site des « cénobites tranquilles », portez vous bien et à demain peut-être.