Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Ph VAL”

Page 1 de 1

SINE M’ETAIT CONTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis
de la presse libre et du pot-au-feu réunis, bonjour !


En ce
dimanche 19 décembre qui correspond au 29è jour de frimaire, jour
de l’olive, je reviens un moment sur l’affaire SINE.

Non
seulement
parce que j’aime beaucoup ce vieux monsieur indigne mais
aussi, et surtout, parce que une fois de plus, je suis stupéfait du
silence assourdissant des médias. Que n’a t-on entendu lorsque cette
histoire a été lancée par Claude Askolovitch sur l’antenne de
RTL:« un article antisémite dans un journal qui ne l’est
pas, Charlie Hebdo »
  et  qu’il informait l’auditeur que
Philippe Val allait « faire son éditorial pour expliquer
que Siné est une ordure, a dérapé totalement et devrait partir »
.
Le feu avait aussitôt embrasé la plaine médiatique, et les
chasseurs de fantômes antisémites y allèrent tous de leur
commentaire.(dessin sans l’aimable autorisation de LARGE)

BHL,
forcément, qui dans une tribune publiée dans Le Monde,
estimait que « Philippe Val, le directeur de « Charlie
Hebdo », a raison de demander à Siné de s’excuser ou de
démissionner, pour avoir publié une chronique antisémite »
.
Alexandre Adler, évidemment, qui pontifiait dans Le Figaro :
« Il ne devrait pas y avoir le moindre doute sur le
caractère antisémite des propos de l’auteur »
. Ou
encore Laurent Joffrin et… Philippe Val.

Deux ans et demi plus
tard
, le Tribunal de Grande Instance de Paris répond à Philippe
Val, dans un jugement dépourvu de toute ambiguïté : « Il
ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Maurice
Sinet sont antisémites, (…) ni que celui-ci a commis une faute en
les écrivant (…). [De plus], Il ne pouvait être demandé à Siné
de signer et faire paraître une lettre d’excuse »
. Une
dépêche AFP a circulé, reprise sur les sites internet de plusieurs
quotidiens et hebdomadaires, sans aucun commentaire. Pas d’article
dans les versions papier. Pas de long développement sur l’affaire,
bien entendu, sur l’antenne de France Inter. Mais peut-être
n’est-ce qu’une question de temps…

Philippe
Val
va-t-il, comme il l’avait exigé de Siné, présenter des
excuses publiques dans Charlie Hebdo ? Ou alors, sur
France Inter, comme lorsqu’il s’était invité à l’antenne
pour justifier les renvois de Stéphane Guillon et Didier Porte ?
BHL va-t-il écrire une tribune enflammée dans laquelle il reconnaît
s’être trompé ? Laurent Joffrin va-t-il consacrer une page
« Rebonds » de Libération à démentir ce qu’il
avait écrit dans ces mêmes pages au moment de « l’affaire » ?
Que vont faire Alexandre Adler, Claude Askolovitch, et tant
d’autres ? Les médias vont-ils, plus d’une semaine après
la publication du jugement rendu contre Charlie Hebdo, se
faire l’écho de cette nouvelle qui clôt une affaire en cours
depuis deux ans et demi, et qui avait fait couler tant d’encre ?

(D’après
une info développée sur Acrimed, lien colonne de droite
)


voilà
pour aujourd’hui, le dimanche aussi, les cénobites se reposent. En
attendant la suite portez vous bien et à demain peut-être.

 

ARTHUR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis de la médecine libérale et de la soupe aux choux réunies, bonjour !


Au retour d’une très belle journée passée du côté de Lamballe entre pétanque et piscine (plus pétanque que piscine pour ce qui me concerne) je m’apprètais à vous narrer une de ces histoire qui font la réputation de ce blogue mais l’actualité s’impose.

Ce qui me navre ce matin c’est d’apprendre le décès de Arthur que cette p….. de maladie a fini par vaincre quasiment le même jour que Giraudeau. Attention, il ne s’agit pas d’Arthur ce guignol ectoplasmatique de la télé ni de l’autre avec ses minimoys, non mais de Arthur l’éditorialiste de Charlie, de Siné-hebdo, cofondateur de La gueule ouverte et qui se préparait à entrer dans l’aventure de ce nouvel hebdo satirique « La Mèche » à paraître début septembre.


Voici ce qu’il disait à l’époque où il découvrait le journalisme et le journal « la grosse Bertha », son avis sur l’affreux de France-Inter est des plus drôle.  « Philippe Val était une synthèse de Voltaire, Montaigne et Bernanos réunis. […] Chaque semaine, ses lecteurs éblouis découvraient la différence entre le Bien et le Mal, la gauche et la droite, fromage ou dessert, fumeur ou non-fumeur et Lagarde ou Michard. […] Mais aucun de ses subordonnés n’oubliera l’ambiance décontractée au Vittel-fraise qui régnait dans les réunions de rédaction où l’abbé Val marmottait ses patenôtres en attendant qu’une bonne âme lui suggère les idées qui lui venaient si péniblement à l’esprit. »

Allez, je vous laisse avec ce reportage sur l’équipe de « Sine hebdo » où on aperçoit Arthur. On se retrouvera demain peut-être pour de nouvelles aventures. Portez vous bien !