Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “peste noire”

Page 1 de 1

La peste soit de tous les virus…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

,

Amis du patrimoine national et du veau Marengo réunis, bonjour ! Nous sommes le Mardi 25 février 2020. Ce septième jour de ventôse est celui de l’alaterne. Vous connaissez la chanson, les aristocrates à l’alaterne… Non, je plaisante, il s’agit d’medecin_pesteune plante communément appelée le prunier noir qui produit des baies rouges puis noires et que l’on rencontre communément dans les garrigues. Autant vous dire qu’il n’y en a pas beaucoup par ici… Si j’en crois le calendrier des postes, on fête les Roméo. Henri était un frère convers (qui se consacre aux travaux manuels) du monastère de Limoges. Il a tenté de se rendre en Terre sainte avec le prêtre Avertain (du même monastère). Ils ont tous les deux contracté la peste et sont morts à Lucques, en Toscane. Comme on ignorait son nom, on l’enterra sous celui de Roméo qui signifie « pèlerin de Rome ».

Au XIVè siècle, la peste était le coronavirus de l’époque: épidémie, pandémie, quarantaine, port du masque et surtout, des dizaines de milliers voire de millions de victimes. On estime qu’un tiers de la population européenne y succomba. Rien qu’à Paris on dénombrera entre 50 000 et 80 000 morts. Les croix et colonnes de peste sont des monuments érigés en Europe, du Moyen Âge jusqu’au XVIIIe siècle, par les populations chrétiennes, en ex-voto ou en commémoration d’une Mespaol_(29)_Croas_ar_Vossen_02épidémie de peste. Le fameux calvaire de Plougastel (29) a été édifié de 1602 à 1604 pour accomplir le vœu du seigneur de Kererault et célébrer ainsi la fin de l’épidémie qui avait sévi pendant plusieurs mois dans la localité. En Bretagne, si les croix écotées ne sont pas toutes des croix de peste, certaines de ces croix ont, de façon attestée, été érigées lors d’une épidémie. Dans le Pays de Léon les croix ou calvaires dont les fûts sont écotés portent couramment le nom de Croas Ar Vossen, c’est-à-dire croix de peste en breton léonard. Sur la croix de Plouezoc’h (29) on peut même lire l’inscription : Groas ar Vocen, 1621.

Bon, ben, y’a plus qu’à espérer. Gémissons, gémissons mais espérons comme dit l’autre allez, portez vous bien (si j’ose dire) et à bientôt peut-être.