Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Pasqua”

Page 1 de 1

AU HASARD DES 05 MAI…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,


Quelques
05 mai au hasard.


05-05-1789
: Ouverture des États généraux dans la salle des Menus Plaisirs à
Versailles, ce sont les premiers depuis ceux réunis en 1614 par
Marie de Médicis, régente du royaume. Vous connaissez la suite
jusqu’au fameux 14  juillet…On en parle encore !


05-05-1818
: Naissance de Karl Marx. Le bébé joufflu allait devenir un vieux
barbu dont les analyses allaient transformer la façon de voir le
monde.


05-05-1821
: Mort de Napoléon Ier, âgé de cinquante et un ans. A 5 heures 49,
au moment précis où tonne le canon de la garnison anglaise de
Sainte-Hélène, Napoléon Ier rend  »
à
Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile
humaine
« , selon
Chateaubriand. Il fallait toujours qu’il en rajoute…C’est ça en
fait, le romantisme.

05-05-1926
: Première projection en Allemagne du film « 
Le
Cuirassé Potemkine
« 
d’Eisenstein. Et la poussette qui dévale l’escalier…Mille fois
imité, jamais égalé. C’est le seul point commun avec la Suze
!


05-05-1936
: Victoire du Front populaire aux élections. Ah, les congés payés,
les bains de mer, le départ en tandem, la semaine de quarante
heures. Et « ils » voudraient nous reprendre tout ça
!


05-05-1949
: Création du Conseil de l’Europe. Voici ce que déclarait Robert
Schuman le 5 mai à Londres: «
Aujourd’hui,
nous jetons les fondations d’une coopération spirituelle et
politique, de laquelle naîtra l’esprit européen, principe d’une
vaste et durable union supranationale. »
Pas
mal, hein !

05-05-1955
: La RFA devient un État souverain. Le monde acceptait le mur de la
honte comme aujourd’hui il accepte celui de Gaza…L’histoire bégaie.


05-05-1981
: Mort en prison du militant indépendantiste irlandais Bobby Sands, après 66
jours de grève de la faim. Voir mon billet du 1er mars.


05-05-1988
: Les otages français du Liban sont libérés. Marcel Carton, Marcel
Fontaine et Jean-Paul Kaufmann arrivent à l’aéroport de
Villacoublay. Après trois ans de captivité, ils rentrent à la
maison accueillis par un corse: Charles Pasqua (tiens !)

05-05-1992
: Furiani, Bastia. Une tribune s’écroule lors d’un match de
football. Un premier bilan fait état de 8 morts et de 100 blessés
graves. Pour une fois ce ne sont pas les encagoulés qui sont
responsables.


05-05-2010
:

…………………………….

Et puis, le 5 mai c’est aussi la St Judith. On dit que la sainte Judith voit pinson au nid ! Alors bonne fête, elle se reconnaîtra.

Il y a quelques jours, je vous parlais de Jean Vigo. Et bien, le prix qui porte son nom vient d’être décerné à la jeune réalisatrice finistérienne Katell Quillévéré pour « Un poison violent » avec Lio et Michel Galabru. Le film sera présent en compétition à Cannes dans la quinzaine des réalisateurs. De prestigieux ainés ont inscrits leur nom au palmarès de ce prix: Pialat, Godard…C’est en règle générale un gage de qualité et d’indépendance d’esprit. Sortie prévue au mois d’aout.

Pour ma part, je ne vais pas attendre le mois d’aout pour sortir car, comme disait mon aïeule: « il faut qu’je fait les commissions ». Allez, c’est vraiment gentil à vous de consacrer quelques minutes de votre précieux temps à ce détour par « les cénobites tranquilles ». Cette semaine et grâce à vous nous allons franchir la barre des 4000 visiteurs; merci encore de votre fidélité et de votre indulgence à l’égard de l’auteur. Portez vous bien et à demain peut-être.

SELON QUE VOUS SEREZ…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,


Sacrés maillots.

Selon
que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous
rendront blanc ou noir… C’est dans « les animaux malades de
la peste » de Jean de la Fontaine, crois-je.

L‘actualité
nous offre à nouveau l’occasion de vérifier l’adage. Selon que vous
serez Pasqua ou Juppé ou Ribéry, vous ne serez point traité de la
même manière. C’est Roselyne qui ouvre le bal en déclarant, je
devrais dire en déclamant, que le maillot de l’équipe de France ne
saurait être porté par un individu « mis en examen ».
Et sa secrétaire d’État, la belle Rama Yade d’enfourcher le dada:
Le maillot des bleus, c’est sacré !

Passons
sur le fait que les histoires de fesses des footballeurs français
n’intéressent personne; et rappelons qu’une personne mise en examen
est présumée innocente. Il n’en va pas de même pour Juppé ou
Pasqua qui eux ont été condamnés. Le premier laisse entendre que,
le cas échéant, il pourrait bien briguer la plus haute marche du
podium. Le second, continue de balancer sa silhouette de créateur du
S.A.C. Dans les couloirs du sénat.

Le
maillot de sénateur ou le costume de Président semblent donc bien
moins sacrés aux beaux yeux de Rama Yade que la défroque d’un
joueur de baballe habillé en stroumph. Par ailleurs, je ne me souviens pas avoir
entendu leurs réprobations alors qu’elles participaient au même
gouvernement qu’André Santini mis en examen pour détournement de
fonds publics… 

On
serait tenté de ne voir là que quelques « footaises »
si il ne s’agissait pas, une fois encore, d’un glissement de nos
valeurs républicaines vers on ne sait quelle pipolerie. On est en
droit en effet de voir dans le statut de représentant de la nation
quelque chose de sacré au sens Républicain du terme. Roselyne et
Rama se soucient-elles d’éthique, de morale, voilà qui serait fort
réjouissant dans un sport qui voit la tricherie quasiment
institutionnalisée. A moins que…Il faille sauver le soldat
Domenech qui va devoir affronter l’épreuve de la coupe du monde avec
une équipe dont les bagages seront plus chargés de casseroles que
de teinture d’arnica.

Les
discours sécuritaires de Nicolas 1er sur les valeurs, l’autorité,
auront autant d’effet que cautère sur jambe de bois tant que le
voleur de mobylette sera traité différemment que celui qui salit le
mandat que lui a remis « le peuple souverain ». Dans
notre beau pays aujourd’hui, vous ne pouvez pas conduire une
automobile vêtue d’une burqa, mais, vous pouvez vous conduire en
gougnafier sans attirer les foudres de la justice.

Allez, ne nous prenons pas au sérieux… C’est trop grave ! Merci de votre visite, c’était le 237è billet de ce blog qui sans vous ne serait pas ce qu’il est (poil au nez). Portez vous bien et à demain peut-être.

Puisque nous approchons du 1er mai, rafraichissons un peu nos mémoires.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Puisque nous approchons du 1er mai, rafraichissons un peu nos mémoires.

Le samedi 1er mai 1886, à Chicago : cette date, fixée par les syndicats américains et le journal anarchiste « The Alarm » afin d’organiser un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures, aura des conséquences inattendue pour la classe ouvrière internationale. La grève, suivie par 340 000 salariés, paralyse près de 12 000 usines à travers les USA.
Le mouvement se poursuit les jours suivants. Le 3 mai, le meeting qui se tient près des usines McCormick donne ensuite lieu à des affrontements avec les vigiles privés qui protègent les « briseurs de grève ». La police appelée en renfort tire sur la foule, provoquant la mort de deux ouvriers. A gauche, une reproduction de la couverture de « L’assiette au beurre » du 27 avril 1906.
Le 4 mai, tout Chicago est en grève et un grand rassemblement est prévu à Haymarket dans la soirée. Alors que celui-ci se termine, la police charge les derniers manifestants. C’est à ce moment-là qu’une bombe est jetée sur les policiers, qui ripostent en tirant. Le bilan se solde par une douzaine de morts, dont sept policiers. Cela déclenche l’hystérie de la presse bourgeoise et la proclamation de la loi martiale. La police arrête huit anarchistes, dont deux seulement étaient présents au moment de l’explosion. Mais qu’importe leur innocence ; un procès, commencé le 21 juin 1886, se clôt le 20 août par sept condamnations à mort. Malgré la mobilisation internationale, quatre seront pendus le 11 novembre 1887 (Louis Lingg s’étant suicidé la veille, dans sa cellule).
Trois ans plus tard, en juillet 1889, le congrès de l’Internationale Socialiste réuni à Paris, décidera de consacrer chaque année la date du 1er mai : journée de lutte à travers le monde.
Le « 1er mai » sera d’abord récupéré par les bolchéviques, puis par les nazis, et enfin par le régime de Vichy (en France), qui le transformera en « Fête du travail », sans jamais réussir totalement à lui enlever son origine libertaire.


EN
BREF…

Tiens,
au hasard, le procès Pasqua. Dix contre un qu’il ne risque pas grand
chose le vieux Charlot lui qui connait toutes les magouilles de la
Vème république. En tous cas il ne risque pas d’être déchu de sa
nationalité corse!!!

Et
Balladur, il en a croqué ou pas de ces rétro-commissions pour
financer sa campagne. Qu’est-ce qu’il risque ? Il faudrait poser la
question à celui qui était son directeur de campagne à l’époque.
Un certain Nicolas S.

En
attendant, il faut bien faire face à la crise et du coup, Bernadette C.
(qu’est la plus chouette) vient de se trouver une sinécure au
conseil d’administration de Louis Vuitton. On ne prête qu’aux riches
!

Madame
Woerth, dont le mari occupe un poste de ministre, entre au conseil de
surveillance de Hermès. Il ne reste plus qu’à nommer Rachida chez
LIDL…

Eh
oui, la vie est dure pour les nantis: F. Riboud patron de Danone a
encaissé 4 422 000 euros en 2009, Agon, chez L’oréal, seulement 3
360 000 euros, Mestrallet pour GDF, un peu plus de 3 100 000, et
Pinault n’a touché que 2 250 000. T’as pas cent balles ?

Après
ça, les bleus de l’équipe de France peuvent bien se payer des
escort-girls à 2000 euros…Ça fait petit.

Et
en Pologne, Kaczynski, le jumeau survivant vient d’annoncer sa
candidature à la présidence…La Pologne sur la carte, c’est en haut, à droite, très à droite !

Les
espagnols eux, ils cherchent des poux dans la tonsure de Baltasar, le
juge qui voudrait bien qu’on se préoccupe un peu plus des victimes
du Franquisme. Olé !

Et
le nuage, oucéquilé, le nuage ? Envolé, disparu, y’a plus une
ligne dans la presse. C’est vrai que les vacances sont terminées.

Et
mon pote Thierry il voudrait que j’arrête ma galerie de portraits de
célèbres inconnus, anarchistes, libertaires, libres penseurs,
empêcheurs de s’enrichir en rond, poil à gratter de nos démocraties
encrassées, utopistes, doux rêveurs, encagés, embastillés,
exécutés, ensevelis dans les oubliettes de l’histoire. Ah que nenni
!

Tout a fait autre chose qui n’a rien à voir.

Hier soir, choux braisé à la cocotte…Petits légumes frais, poitrine fumée, oignons de Roscoff, carottes nouvelles. Après avoir fait revenir les oignons, le lard et les carottes dans un peu de matière grasse, vous laissez le tout mijoter longtemps, longtemps, dans un bouillon aromatisé avec un blanc de Touraine. C’est suave, succulent, fondant, on en redemande. En fait, ceci est un message subliminal en direction de Stéphanie et de son blog « Dans ma cuisine » qui manquait un peu de renouvellement ces temps derniers; mais il est vrai que le travail de mère de famille vous occupe à temps plein. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.


JOUR J MOINS DEUX…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

AFFAIRE SUIVANTE…Après Pasqua, c’est au tour de Chirac de devoir rendre des comptes à la justice. Vous allez voir que si ça continue, ils vont faire tourner les guéridons pour interroger De Gaulle. La mode judiciaire vire de plus en plus à l’archéologie. Voila t-il pas qu’on nous ressort l’affaire du petit Gregory et, comme si ça ne suffisait pas, on nous remet une couche avec l’affaire Boulin. Si j’en croie les gazettes, il faut rajouter un zeste de l’affaire Tapie et un soupçon de l’affaire Messier. Un peu de patience et on va avoir droit à l’affaire Dreyffus, l’affaire du train postal, l’affaires des ferrets de la reine. Pendant ce temps là me direz vous, on évite de parler des choses qui fachent. L’affaire du chomage, l’affaire de la crise, de l’Irak, de l’Iran, de l’Afghanistan, du réchauffement, de la main d’ma soeur dans la culotte d’un zouave et donc, du pont de l’Alma et donc, de l’affaire lady DI… Après tout, madame Michu, tout ça, c’est pas nos affaires !

Tiens, en voila un autre qui fait dans le Mea maxima culpa. Oui, dit-il, je suis un fieffé tricheur,je me suis drogué, je vous ai menti pendant des années. Même mon look était bidon et je portais une perruque. Mais aujourd’hui, je suis un repenti et je sais que vous me pardonnez, d’ailleurs, vous allez acheter mon livre car j’ai quelques difficultés en fin de mois (et en fin de moi comme dirait Lacan) pour payer ma maison de Beverly hills. Il est agassant cet Agassi mais, il est tellement représentatif de ce qui se fait aujourd’hui que la desperate housewive de moins de cinquante ans est prète à lui administrer tous les sacrements y compris, le bon Dieu avec ou sans confession.

Mais, on parle, on parle et on ne voit pas le temps passer. Quoique, si l’on en croit Einstein, qui en connaissait un rayon: Ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous qui passons dans le temps. Allez, portez vous bien, n’oubliez pas le masque anti H1N1, et, à demain peut-être.

OCTOBRE AU COIN DU FEU FAIT VENIR LE LEU…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Il faut terroriser les terroristes, vous vous souvenez de cette phrase aux accents Fernandelesques , Et bien son auteur vient d’être condamné à de la prison ferme. Je ne sais pas pour vous mais moi, quelque chose me dit que c’est pas demain la veille qu’on verra ce monsieur à la Santé. Voici des décennies, qu’il est de tous les coups tordus de la 5ème, depuis la création du SAC (service action civique) la milice parrallèle chargée des  missions de basse police du gaullisme, jusqu’à l’Angolagate et ses trafics d’armes. C’est qu’il en sait des choses le Charlot depuis son passage au ministère de l’intérieur et sa demande de levée du secret défense pour asseoir la sienne (de défense) pèse comme une lourde menace sur  quelques têtes couronnées, de Chirac à Juppé en passant par notre Nicolas 1er. Alors, wait and see ! J’illustre ce billet par un dessin de Plantu même si c’est pas ma tasse de chouchenn.

Chose promise, chose due. Je vous avais mijoté, bande de veinards, un suprême de poulet en croùte et aux herbes. L’astuce consiste à mélanger à la pate (300gr de gros sel et 200gr de farine) les herbes (cerfeuil, thym, romarin, estragon) après les avoir hachées finement. Vous enveloppez chaque filet dans un carré de cette pate après les avoir fait dorer rapidement à la poële. 25mn au four et le tour est joué. Pendant ce temps, faites confire dans une sauteuse une poignée de mini carottes entières. Versez à hauteur: Eau, sucre, huile, sel et poivre, cumin, d’abord à couvert puis, jusqu’à disparition totale du jus de cuisson. C’est facile, pas cher et délicieux. Avec ça, pour contre balancer le sel, les herbes et les épices, un vin charpenté et fruité comme un Chiroubles ou un Gigondas et pourquoi pas, un Chinon. Essayez, vous m’en direz des nouvelles.

Et puisque c’est aujourd’hui la St Narcisse, on a le droit de se faire plaisir. Je me suis donc concocté un programme en deux temps: D’abord, petit détour par la forêt d’Ambroise pour une séquence cueillette, puis, au retour, une halte au plan d’eau du Drennec pour un tête à tête avec un brochet de ma connaissance. C’est pas beautiful ça, c’est pas fantastique mes bodys boys ? Allez, faut qu’j'y aille, portez vous bien et, à demain…Peut-être.