Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Paris”

Page 1 de 1

Journée internationale du Jazz…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ

,

Amis de l’Amérique profonde et du Breizh Cola light réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 30 avril 2015, onzième jour de Floréal dédié à la rhubarbe. Autant dire que c’est la fin du mois. C’est donc en ce mercredi 11 Palotin – 142 – Explosion Docteur-Saxdu Palotin qu’apparaît aux yeux du monde, béat d’admiration, cela va sans dire même si ça va mieux en l’écrivant, ce 2162è billet des « cénobites tranquilles » que l’univers blogosphérique dans son entier nous envie… Or, il y a un demi-siècle de cela, le 30 avril 1959, paraissait ce merveilleux livre de Jack Kerouac, Docteur sax. Et c’est bien parce que mon aïeule, dans sa stricte éducation, a su m’inculquer l’ immense modestie qui me caractérise, que je ne tracerai aucun parallèle entre ces deux chefs-d’œuvre; mais il me fallait trouver une intro pour vous parler (un peu tardivement) de ce qui suit…

Cette année, Paris accueille la 4e Journée internationale du Jazz, créée par l’Unesco en 2012. Ce jeudi 30 avril, en journée et en soirée, une cinquantaine d’événements, concerts, showcases, conférences, projections, expositions, jams, ateliers et masterclasses se répartiront dans les vingt arrondissements de la capitale. En accès gratuit et dans la mesure des places jazz_day_2015_affiche_detaildisponibles. Les clubs de jazz de la capitale participent bien sûr à la fête, offrant une trentaine de concerts gratuits, comme cette « nuit italienne » au Sunside, dans la fameuse rue des Lombards, avec entre autres le pianiste Nico Morelli et le saxophoniste et clarinettiste Francesco Bearzatti. En cette journée particulière, le jazz débordera largement des clubs où l’on a l’habitude de l’entendre. Hôtel de Ville, mairies d’arrondissement, le Forum des Halles (la Place Carrée), le kiosque du Luxembourg, mais aussi les grandes gares SNCF, seront mises à contribution.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Il sera ainsi possible d’entendre Dee Dee Bridgewater et Al Jarreau en conférence, et d’assister à des showcases de Kellylee Evans, Giovanni Mirabassi, Lou Tavano, China Moses, André Manoukian ou Daniel Humair. Les plus défavorisés et les personnes qui souffrent recevront également quelques visites musicales. Pour le Jazz Day 2015, des concerts sont programmés dans quelques centres d’hébergement ainsi que inter jazz daydes hôpitaux de la capitale. Comme son nom l’indique, la Journée internationale du Jazz ne concerne pas que Paris. Quelque 185 pays y participent à travers le monde. Il y aura également de nombreux événements en région. Mais la capitale sera l’épicentre de l’événement avec la venue d’éminences du jazz, à commencer par Herbie Hancock, ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco pour le dialogue interculturel. Sous la direction du compositeur John Beasley, il animera un concert de prestige qui réunira Wayne Shorter, Dee Dee Bridgewater, Al Jarreau, Marcus Miller, Annie Lennox, Til Bronner, Dianne Reeves, Igor Butman, Avishai Cohen, Eliane Elias, Terri Lyne Carrington, Mino Cinelu, Antonio Farao, Kenny Garrett, James Genus, Lee Ritenour, Femi Kuti, Grégoire Maret, Hugh Masekela, A Bu, Ibrahim Maalouf, Guillaume Perret, Rudy Perez, Claudio Roditi, Isfar Sarabski, Dhafer Youssef, Ben Williams… Que du beau linge !

Amusons nous, faisons les fous, la vie est une fête et, surtout, portez vous bien et à demain peut-être.

Eugène VARLIN…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE, PORTRAIT

, , , , , ,

Amis de la propédeutique et du café-calva réunis, bonjour ! Nous sommes le mardi 28 65062789_pmai 2013, neuvième jour de Prairial dédié au Serpolet. Vous ne pouvez pas vous tromper, le serpolet, c’est bon pour tout: en infusion, en compresse, en bain, dans la cuisine, notamment avec les viandes blanches… Ce proche cousin du thym est une vraie panacée? C’est le genre de truc qui devrait être remboursé par la sécurité sociale.

Le 28 mai 1871 marque, au rouge, la fin de la Commune de Paris. Toute la 53539711_psemaine, les Versaillais ont assiègé les fédérés, les derniers tomberont au cimetière du père Lachaise. Les hommes de Thiers vont s’acharner sur les communards. Arrestations, exécutions sommaires, déportation, emprisonnement… Cet épisode de l’histoire, qui n’a pourtant duré que 70 jours, a marqué à jamais l’épopée du peuple parisien. Séparation de l’église et de l’Etat, respect des immigrants, droits des travailleurs, égalité des sexes et autres avancées sociales. Et puis, des milliers, sans doute des dizaines de milliers de morts. Parmi eux, Eugène VARLIN.

Le 5 octobre 1839, naissance d’Eugène VARLIN à Claye Souilly, près de Paris. Relieur, militant ouvrier, internationaliste, communard et libertaire. En 1865, il participe à la fondation d’une société d’épargne et de crédit mutuel des ouvrierstil21_luce_001z relieurs. A la création de « l’A.I.T » (l’Internationale), il adhère à l’organisation et devient un des secrétaires du bureau parisien. Il sera délégué au congrès de l’A.I.T à Genève en 1868, et de Bâle en 1869. Il s’y prononce pour l’égalité des sexes ou encore pour « la collectivisation de la terre par les communes solidarisées ». Il est aussi, en 1868, à l’origine de coopératives de consommation. Lorsque la répression s’abattra sur l’A.I.T, Varlin sera condamné une première fois à 3 mois de prison, puis contraint de s’exiler en Belgique pour se soustraire à une nouvelle condamnation en 1870. Il rentre en France à la chute de l’empire, devient le commandant d’un bataillon de la garde nationale, participe aux élections du 8 février 1871 puis, à partir du 18 mars, jour de l’insurrection, il fait partie du Comité central de la garde nationale.  En illustration, l’assassinat d’Eugène Varlin par Maximilien Luce.

Le 26 mars, il est élu membre de la Commune de Paris. Il participe aux derniers DownloadedFile-1combats de la semaine sanglante. Arrêté le 28 mai 1871, il est roué de coups, puis fusillé par les Versaillais, après avoir crié « Vive la République vive la Commune ». C’est la fin du vieux monde gouvernemental et clérical, du militarisme, du fonctionnarisme, de l’exploitation, de l’agiotage, des monopoles, des privilèges, auxquels le prolétariat doit son servage, la Patrie, ses malheurs et ses désastres. Eugène Varlin, pendant la commune. Relisez le cri du peuple cette magnifique bande dessinée de Tardi d’après le roman de Vautrin.

Allez, soyez remercié d’être passé par ici, portez vous bien et à demain peut-être.

 

Que d’eau, que d’eau…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, ,

Amis des activités aquatiques et de l’anisette réunies, bonjour!

Nous sommes le lundi 30 avril, onzième jour de Floréal dédié à la Rhubarbe. Vous ne m’en voudrez pas de plagier Mac Mahon qui s’était exclamé devant une inondation de la Garonne: que d’eau, que d’eau…Les mauvaises langues assurent que le Préfet du coin lui aurait répondu: et encore, monsieur le Président, vous ne voyez que le dessus… C’était une belle époque, celle-là où les propos d’un Président de la République faisaient sourire dans les chaumières. Aujourd’hui les discours du Matamore élyséen ne font plus rire personne.

Les parisiens, toujours empressés à l’idée de moquer la petite bruine qui rafraichit de temps en temps notre chère Bretagne et plus particulièrement le Finistère, la ramène beaucoup moins quand ils offrent aux visiteurs deux jours de déluge sans discontinuer…Tout ceci pour vous dire que la ballade parisienne fut particulièrement arrosée et qu’il n’était guère aisé de slalomer sur les trottoirs de la capitale  entre les parapluies des étudiantes nipponnes et des familia transalpines…Comme disait un fameux procureur du tribunal des flagrants délires (Luis Rego):les chiffres sont accablants, il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde…

Allez, retour vers le calme de l’ermitage, portez vous bien et à demain peut-être.