Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Palestine”

Page 1 de 2

Les « joyeuses » colonies …

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis du temps des cerises et du clafoutis réunis, bonjour ! Nous clémentsommes le Jeudi 07 juillet 2016 et certains vous ferons croire que nous sommes le 19 de messidor, journée consacrée à la cerise. Ah, le temps des cerises !        

Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur !

Jeanbaptiste Clément

Pendant la trêve, les travaux continuent… Israel vient (à nouveau) d’approuver 560 nouveaux logements dans une colonie de Cisjordanie. Ces constructions doivent voir le jour dans la colonie de Maale adumim à l’Est de Jérusalem créée en 1975 et qui compte déjà 37 000 habitants. Bref, la colonisation continue et s’intensifie. Par colonisation, on entend la construction d’habitations civiles dans les territoires occupés ou annexés par Israël depuis 1967. C’est l’une des principales pierres logements-300x130d’achoppement dans les négociations de paix israélo-palestiniennes, au point mort depuis 2014. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a rappelé que « les colonies étaient illégales au regard du droit international et étaient un obstacle à la paix ». Ces décisions « sont contraires à l’intention affichée par le gouvernement israélien de rechercher une solution à deux États », a-t-il ajouté, en exhortant Israël « à revenir sur sa décision dans l’intérêt de la paix et d’une solution juste » au conflit israélo-palestinien. Même ton à l’Union européenne où l’on constate que ces mesures « mettent en question l’engagement du gouvernement de négocier une solution à deux États dans le processus de paix au Moyen-Orient ». Le partisan de la colonisation, Naftali Bennett, ancien leader des colons de Cisjordanie, Maale Adumims’est félicité de l’annonce des nouveaux logements dans les colonies. « Cette décision est une réponse sioniste. C’est de cette manière que nous allons construire notre pays », a-t-il déclaré dans un communiqué. Selon des médias, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense Avigdor Lieberman ont également donné leur accord à un projet de 240 nouvelles habitations dans les colonies de Jérusalem-Est, ainsi que pour 600 unités de logements pour les Palestiniens à Beit Safafa, un quartier arabe de la ville. Comme d’habitude la communauté internationale joue les indignée mais surtout, on ne touche à rien. La France elle, se complait dans son rôle de vierge effarouchée et condamne cette décision estimant « qu’aucun développement sur le terrain ne saurait justifier ce type de mesures.» Ah qu’en termes diplomatiques ces choses là sont dites…

Allez, passez un bel été, portez vous bien et à demain peut-être.

Revue d’actualités…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , , , ,

Amis de la criticature et des œufs brouillés réunis, bonjour ! Ha setu breman: Miz du. Voici venir novembre qui ouvre le chemin de l’hiver par la grande fête de la Samain. Oui, nous sommes le premier jour de novembre, onzième de brumaire dédié au salsifis. On rit, on chante, on boit beaucoup, on zombiescélèbre la mort du roi soleil. Bien sur, c’était avant ! Avant que les « pisse-vinaigre » de la papauté ( Grégoire IV, 8ème siècle environ) n’en décident autrement. Il faut dire qu’ils furent bien aidé par Louis le Pieux qui instaura sur toute la Carolingie chrétienne cette obligation de fêter tous les saints. Voila pourquoi au lieu de faire la fiesta, on se traine dans les cimetières les bras chargés de chrysanthèmes ridicules. Notons au passage, qu’en ce sens nous commettons une grossière erreur car la fête des morts elle, ce n’est que le lendemain. A Carnoët, quand tous les saints seront bien installés dans leur vallée, c’est par camion qu’on va voir débarquer les chrysantèmes, à tous les coups, ils vont remporter la palme des villages fleuris.

Mais, que se passe t-il dans les restes du Monde ?
L’assemblée Générale de l’ONU a approuvé ce mardi 28 octobre 2014 presque unanimement et pour la 23° année consécutive, une résolution qui demande la fin du blocuscuba Etatsunien contre cuba, une mesure unilatérale imposée par Washington depuis 1962. L’assemblée plénière des 193 membres des Nations Unies a en effet soutenu par 188 voix pour, 2 contre (Etats-Unis et Israël) et 3 abstentions (Palau, la Micronésie et les Iles Marshall) le projet intitutlé « Nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis à Cuba ». Oui mais voilà, 188 contre deux c’est pas encore assez…
Source
http://www.granma.cu/mundo/2014-10-28/victoria-cubana-en-la-onu

La Suède est devenue le premier pays membre de l’Union européenne à reconnaître l’État de Palestine, jeudi. Cette initiative a été saluée par le président palestinien comme « courageuse et historique », mais considérée « malheureuse » par Israël. Selon l’Autorité palestinienne, quelque 135 pays 865837_6_20c6_des-policiers-israeliens-devant-la-mosqueedans le monde ont reconnu la Palestine. Outre le royaume scandinave, sept membres de l’Union européenne : la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, Malte et Chypre, l’ont reconnue avant leur entrée dans l’UE.  De son côté, Israël a rappelé jeudi son ambassadeur à Stockholm pour consultations. Le ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a vivement réagi dans un communiqué : « Le gouvernement suédois doit comprendre que les relations au Moyen-Orient sont plus compliquées que le montage des meubles Ikea, et qu’il faut agir en ce domaine avec responsabilité et sensibilité ». Quant aux Etats-Unis, ils ont accueilli cette reconnaissance avec scepticisme, et la qualifie de « prématurée ». Etonnant, non !

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

J’accuse pas, je cite…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis de la misanthropie et du waterzooï réunis, bonjour ! Nous sommes le lundi 13 janvier 2014, 24è jour de Nivôse dédié au cuivre. Et bien, sonnez hautbois, résonnez musettes, les cuivres vont tinter sous les ors de la knesset car il est enfin mort après huit années dans le coma. Par les temps qui courent il faut faire très attention à ce que l’on dit et à ce que l’on écrit sous peine de se retrouver embastillé pour crime images-1d’antisémitisme. La Palestine elle, est dans le coma depuis soixante ans et, de toute évidence, tout le monde s’en fout. D’ailleurs, la communauté internationale ne devrait pas tarder à la débrancher à la demande de la famille; faisant disparaître ainsi tout espoir de voir un jour deux États souverains cohabiter dans la région. Pour célébrer l’évènement, Le voisin israélien a annoncé vendredi dernier de nouveaux plans pour la création de plus de 1800 logements dans les colonies, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée. Le secrétaire général de l’ONU s’est déclaré « inquiet », oh pardon, « très inquiet »… En termes diplomatiques ce n’est pas du tout la même chose quand on sait combien Israël est soucieux des résolutions de l’ONU.

Non, c’est vrai je le répète, il faut faire très attention. Pour vous aider à comprendre, voici un exemple de ce qu’il ne convient pas d’écrire: « Savez vous madame Michu que Bernard Stirn, juge des référés au Conseil d’Etat qui vient imagesd’annuler une ordonnance de référé-liberté du tribunal administratif de Nantes du même jour qui avait suspendu les effets d’un arrêté d’interdiction du spectacle de Dieudonné Le Mur est l’arrière petit neveu de Dreyfus ? » sources Vous imaginez bien que jamais, O grand jamais, le cénobite ne se laisserait aller à laisser transparaître dans ses propos cette sorte d’espèce de genre d’antisémitisme larvé…

Allez, merci d’être passé, ne prenez pas tout cela trop au sérieux, portez vous bien et à demain peut-être.

 

La peau de chagrin…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

,

Amis de la mistoufle et des restos du cœur réunis, bonjour !

Nous sommes le vendredi 28 décembre 2012, 8è jour de nivôse que les républicains avaient dédié au fumier, allez savoir pourquoi justement le jour de la « saints innocents »… Peut-être justement parce que Nobody’s innocent !

Pendant les fêtes, les travaux continuent.

A bien des égards, Bethléhem est devenue la ville emblématique palestinienne sous occupation : sa population est confrontée à des violences quotidiennes, sa géographie historique et son paysage sont abîmés par l’expansion des colonies illégales, le mur israélien de séparation enfonce profondément ses méandres dans son cœur et la coupe de ses liens ancestraux, politiques, sociaux, économiques et religieux avec Jérusalem et le reste de la Cisjordanie, et ses perspectives économiques sont de plus en plus sombres, année après année.

Pour les Palestiniens qui vivent à Bethléhem et dans ses environs, chaque Noël devient moins une raison de se réjouir qu’une raison de réfléchir sur l’immense tragédie qui s’est abattue sur la ville sainte où vit l’une des plus anciennes communautés chrétiennes de la Terre. l’occupation israélienne a radicalement limité la liberté de culte des Palestiniens et leur accès aux églises en Terre sainte. Depuis que le mur d’Israël est terminé dans la partie Nord de la cité, Bethléhem et Jérusalem sont désormais complètement coupées l’une de l’autre.

Ni le gouvernorat de Bethléhem ni la cité n’ont échappé aux conséquences dévastatrices de l’occupation et de la colonisation implacables de la terre palestinienne par Israël. Créant « des réalités sur le terrain » qui rendent une solution à deux Etats
improbable pour ne pas dire impossible, Israël continue de mettre en œuvre une série de politiques qui combinent les éléments de l’occupation, de la colonisation et de l’apartheid pour, délibérément, étouffer et morceler Bethléhem et ses environs( La carte ci-contre montre bien comment le rêve palestinien se réduit comme la peau de chagrin de Balzac). Ceci comprend notamment la confiscation continue de la terre palestinienne pour la construction des colonies et du Mur israéliens en violation du droit international, de même que l’application forcée de restrictions physiques et administratives à la liberté de mouvements pour les Palestiniens, tant par un réseau toujours plus important de check-points et de barrages routiers que par un régime d’autorisations extrêmement sévère qui limite les lieux où les Palestiniens peuvent vivre, circuler et travailler.

Vous qui me suivez depuis un moment, vous savez que je n’ai avec toutes ces religions et leurs églises respectives, aucune sorte d’affinités. Mais ce qui se passe à deux heures d’avion de chez nous, sous le regard complice et le silence assourdissant de la communauté internationale me révolte profondément. Celle-là même qui se mobilise et se dit prête à utiliser la force pour « débarrasser le Nord Mali de ses islamistes », détourne ostensiblement les yeux dès qu’il s’agit d’Israël.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

 

Les temps sont difficiles…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de la concorde universelle et du thé à la menthe réunis, bonjour !

Nous sommes le mardi 04 décembre 2012, 14è jour de Frimaire (qui porte bien son nom) dédié au sapin. Je ne manquerai pas de vous transmettre ma liste de cadeaux car, ce blog n’étant aucunement sponsorisé, les temps sont difficiles.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

C‘est pas récent (1962) mais j’aime toujours autant. Dans l’actualité, les raisons de se réjouir ne sont pas légion. Sauf peut-être la reconnaissance de la Palestine par le machin Onusien. Il aura fallu plus de soixante ans quand même… Soixante ans pour un strapontin. Du coup, les voisins se sont fâchés tout rouge et ont décidé d’en remettre une couche de leur politique de colonisation. En effet, Israël a annoncé vendredi son intention de construire 3.000 logements supplémentaires à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, notamment dans la zone dite E1, particulièrement controversée.

Située entre Jérusalem et la colonie de Maalé Adoumim, où Israël s’était engagé auprès des Etats-Unis à ne pas bâtir, cette zone, si elle est construite, rattacherait Maalé Adoumim aux quartiers de colonisation de Jérusalem Est, compromettant la viabilité d’un futur Etat palestinien. Autant dire que pour celui-ci, ça sent déjà le sapin. Cette décision a suscité des critiques internationales, y compris de Washington (si,si), soutien sans faille d’Israël, qui a estimé qu’elle faisait « reculer la cause de la paix » avec les Palestiniens. La « convocation » de l’ambassadeur israélien Yossi Gal visait à lui exprimer « la très vive préoccupation de la France », a dit pour sa part le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Philippe Lalliot. En termes diplomatiques on pourrait traduire par: continuez mais allez-y mollo; sinon notre « vive préoccupation » pourrait se transformer en « profond mécontentement ».

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Encore un triste anniversaire…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

,

Amis de la vertu outragée et du kig ha farz réunis, bonjour !

Nous sommes le lundi 17 septembre 2012, c’est le premier jour complémentaire du calendrier républicain, officiellement nommé: jour de la vertu. Comme vous le savez, vous qui suivez ce blog depuis un moment, le calendrier républicain comportait 12 mois de trente jours, c’est à dire 360 jours. reconnaissez le, est embêtant quand il faut 365 1/4 pour faire une année solaire. Il a donc fallu trouver cinq jours supplémentaires que nos amis avaient nommé les sans-culottides. Et voilà pourquoi ce jour n’est pas le 31 de Fructidor.

Hier j’évoquais le souvenir de Victor JARA et du coup d’Etat de Pinochet, aujourd’hui j’aurais aimé trouver quelque chose dans les médias pour que chacun se souvienne du massacre perpétré par les milices chrétiennes du Liban, sous le regard pudiquement détourné de l’armée israélienne, dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila les 16 et 17 septembre 1982. Tiens, j’ai pas entendu Benoist le seizième faire pénitence…  Trente ans plus tard, les Palestiniens sont toujours contraints de vivre dans une prison à ciel ouvert sur une terre illégalement occupée par une puissance étrangère. Les ronds de jambes actuels entre Nethanayou, Abbas et Hilary Clinton, je le crains, ne changerons rien aux souffrances des gazaouis.

 Allez c’est pas gai tout cela. Néanmoins, portez vous bien et à demain peut-être.

Des jeux et du pain…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , , , ,

Amis du pain perdu et de la liberté retrouvée réunis, bonjour !

Nous sommes le samedi 16 juin 2012, soit le 28è jour de prairial et c’est le jour du thymus que des paresseux ont pris l’habitude de nommer le THYM.

Cette plante de la famille des lamiacées est aussi appelée, serpolet et, dans le sud, les occitans  disent farigoule. Le thym est utilisé depuis fort longtemps et pas seulement pour arômatiser les côtes de boeuf. Je dis cela en imaginant une météo normale comme un président et qui nous verrait sortir le barbecue… oui, bon, celui-ci est un peu bricolé mais, ça marche !

Les Égyptiens et les Étrusques utilisaient le thym mélangé aux onguents pour embaumer leurs morts. Les Grecs en brûlaient devant l’autel de leurs dieux, les places publiques et les riches demeures, pensant que cette plante était source de courage; ils en mettaient aussi dans leurs plats; le thym était aussi utilisé à profusion comme parfum stimulant qu’ils versaient dans leur bain.

La légende veut que Pâris enleva la belle Hélène et que la princesse était fort triste: à chaque larme qui tombait de ses yeux sur le sol, naissait une touffe de thym. C’est beau comme du Guy des Cars, non !

Des jeux et du pain…

Pendant que l‘Euro 2012 bat son plein, un autre match, autrement plus important, se joue en Israël. Espoir de toute une nation, le footballeur palestinien Mahmoud Sarsak serait aujourd’hui entre la vie et la mort, enfermé dans une prison israélienne, rapporte Le Monde.fr. Originaire de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le petit Mahmoud a toujours rêvé de devenir footballeur professionnel. Encore adolescent, il joue déjà pour la sélection nationale gazaouie. Très vite, il tape dans l’oeil des recruteurs de Batala, un camp de réfugiés dont l’équipe est l’une des plus brillantes des territoires palestiniens. Problème, il est presque impossible pour les habitants de Gaza de sortir de l’enclave, soumise à un blocus par Israël… Mais, conscients de détenir leur future pépite, les dirigeants de Batala vont tout mettre en oeuvre pour permettre au joueur de traverser la frontière israélienne, et de pouvoir gagner la Cisjordanie. Mais le rêve va se heurter à un mur. Le 22 juillet 2009, le transfert, pourtant concrétisé, s’arrête net au terminal d’Erez. Le considérant comme un
« combattant ennemi », les forces israéliennes l’arrêtent sur-le-champ, avant de le placer en détention administrative…

…Craignant de tomber dans les oubliettes de l’histoire, le joueur recourt à la dernière arme de prisonniers palestiniens : la grève de la faim. Mardi, Mahmoud Sarsak a bénéficié d’un soutien de poids en la personne d’Éric Cantona. «Il est temps de mettre fin à l’impunité d’Israël et d’insister sur les mêmes critères d’égalité, de justice et de respect de la législation internationale que nous exigeons des autres États», indique sa missive, adressée au ministre britannique des Sports et au président de l’UEFA, Michel Platini, et également signée par l’intellectuel américain Noam Chomsky et le réalisateur de cinéma britannique Ken Loach. Sources

Allez, vive le sport, portez vous bien et à demain peut-être.

 

Gaza, j’écris ton nom…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, ,

Amis de la couche d’ozone et du paris-Brest réunis, bonjour !
Nous voici déjà (pourquoi déjà ?) le 18 mars, c’est à dire le 28ème jour de Ventôse qui est comme vous le savez, consacré à la capillaire dans le fameux et désormais célèbre calendrier républicain. Moi qui fut, comme Fabrice Lucchini,  apprenti coiffeur (la comparaison s’arrête là) je ne pouvais pas ne pas en parler. Mon aïeule, à qui je fais souvent référence ici, avait l’habitude de nous répéter: « On ne dit pas: Je vais au coiffeur mais… Je vais au capilliculteur. » Oui, mon aïeule était une dame très distinguée. En fait, il s’agit d’une fougère (pas mon aïeule, la plante) que l’on nomme aussi: Cheveux de Vénus et que vous avez souventes fois rencontrée (jolie expression même si elle n’est plus guère usitée). En Bretagne elle fait partie des espèces protégées alors qu’en Bavière on l’utilise sous forme de sirop dans la fabrication d’un breuvage incertain à base d’infusion de thé ou de café additionnée de lait. Ach, le modèle allemand !

Tout à fait autre chose.

Dans la famille HESSEL, je demande Madame… Si l’épouse de Stéphane Hessel a voulu écrire « le nom de Gaza », c’est pour que le peuple de cette bande de terre de 360 km2 au bord de la Méditerranée demeure visible, au-dessus des ténèbres que lui impose l’administration israélienne avec ses checkpoints, son blocus la privant de l’accès à ses propres richesses : son eau, sa pêche… Avec, aussi son goût de la vie, sa liberté affleurant sous les massacres. « Des femmes en pleurs qui «se cramponnent aux ruines de leur maison», des hommes «anéantis», des enfants ne sachant plus jouer sinon à courir «de façon incohérente». Des chars d’assaut dans les jardins publics, des quartiers rasés et laissés comme autant d’«espaces lunaires». Mais où l’on croise encore des habitants capables de s’évader par l’œilleton d’un télescope braqué vers Jupiter et ses satellites… »

La présidente de l’antenne palestinienne de la Voix de l’enfant – une association fédérative ayant pour but l’écoute et la défense de tout enfant en détresse – appartient, écrit-elle, à cette «génération qui a applaudi à la création de l’Etat d’Israël, en mai 1948». Elle dit aujourd’hui ne plus pouvoir se taire ni se «réfugier dans une attitude de neutralité». Elle a déjà ouvert les yeux de son époux, Stéphane Hessel qui, rappelle leur éditeur commun, ne supporte pas «que des juifs puissent perpétuer eux-mêmes des crimes de guerre».
Prenant la plume, elle espère désormais que ses mots et ceux, tout aussi forts et sobres, qu’elle a entendus dans ces ruines puissent amener chacun à seulement jeter un regard sur le sort des Gazaouis coupés du monde. (Association france-Palestine Solidarité)« Gaza, j’écris ton nom » un livre de Christiane Hessel-Chabry . 3 euros – éd:indigène-éditions

C’est paru au mois d’octobre mais, je n’en avais pas parlé à cette époque là. La recrudescence de la violence en Palestine me le remet en mémoire. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

 

TRAGEDIE GRECQUE POUR SARKO…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la prétérition et du filet de cabillaud réunis, bonjour !

Nous sommes le 02 novembre, 12è jour de brumaire, habituellement dédié à la Mâcre, plante aquatique autrement appelée châtaigne d’eau, on dit que les chinois en sont friands…

En Bretagne c’était un grand jour que celui-là. Il était consacré aux trépassés, ici on dit Anaon. Peut-être connaissez vous ce recoin de côte entre la pointe du Van et celledu Raz, c’est la baie des trépassés, bae an anaon. Mon aïeule m’a souvent conté l’histoire du Treizour (le passeur) chargé de mener les âmes vers l’autre monde et qui accostait la nuit venue sur ses rivages. Il faudra que je lui consacre un billet. Au treizour, pas à mon aïeule…

L‘actualité quand à elle, nous offre moultes sujets de réflexion mais, j’en ai retenu deux.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou annonce l’organisation d’un référendum sur le nouveau plan d’aide européen, conclu la semaine dernière à Bruxelles. Cet accord prévoit d’effacer la moitié de la dette grecque. Tragédie que n’aurait pas reniée Sophocle…
Une consultation surprise qui devrait avoir lieu début 2012 et qui provoque de nombreuses réactions en Europe. Pan sur le bec, comme ils disent dans le
Canard enchaîné, du petit caporal qui s’enorgueillissait d’avoir sauvé le monde. Le peuple Grec vient de se souvenir qu’il a inventé la démocratie et pourrait bien imposer aux banksters un NON retentissant. Vous me direz que d’autres peuples ont déjà voté non que leurs dirigeants ont rapidement transformé en oui. Je vous renvoie vers l’excellent billet de Romain: « en montrant le danger que des politiques nationales irresponsables peuvent faire peser sur l’Union Européenne, elle peut amener les Européens à réfléchir à plus de rationalité et d’intelligence dans l’émission de la monnaie et des prêts. Elle peut aussi nous pousser à faire enfin le choix d’une Europe Fédérale et démocratique, dans lequel les dirigeants seraient élus au niveau européen par des européens pour prendre des décisions européennes. Avec un vrai pouvoir politique européen et non de simples décisions interétatiques laissant la seule part belle au financier. »

Les États-Unis suspendent leurs versements à l’Unesco après l’adhésion de la Palestine. Ils devaient verser 60 millions de dollars à l’Unesco en novembre et ils «ne le feront pas», na ! Les Étas-Unis sont tenus par deux lois votées au début des années 90 par le Congrès, qui interdisent le financement d’une agence des Nations Unies qui accepterait la Palestine en tant qu’état membre à part entière. Même la France a voté pour l’admission de la Palestine (réalpolitik). Mais si quelqu’un peut m’expliquer en quoi cette reconnaissance de la Palestine par une organisation internationale représente un obstacle pour la paix au Proche-orient, je suis preneur.

En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.

FAITES UN VOEU…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis de la concorde universelle et du velouté de potimarron réunis, bonjour !

Nous sommes le 21 septembre, dernier jour complémentaire avant le début de l’année de l’ère républicaine. Demain c’est Vendémiaire, le temps des vendanges.

 


Dans l’actualité, Mahmoud Abbas (président de l’autorité Palestinienne) a confirmé lundi à Ban Ki-moon (secrétaire général de l’ONU) qu’il comptait mettre à exécution son projet de demande de reconnaissance à part entière d’un Etat palestinien par les Nations unies, ce vendredi.

Voici une copie du courrier adressé par la Ligue des Droits de l’Homme au président de la République Française concernant la demande de la Palestine de rejoindre le concert des nations au sein de l’ONU.

« Monsieur le Président,

Plus de soixante ans après l’adoption d’un plan de partage de la Palestine, si l’Etat d’Israël a été effectivement créé, l’Etat palestinien n’existe toujours pas. Les différentes résolutions des

Nations unies sont restées lettres mortes et le peuple palestinien, en Cisjordanie comme à Gaza, continue à supporter occupation et blocus. La colonisation israélienne ne s’est jamais arrêtée, même pendant la période où les accords d’Oslo ont été appliqués. Aujourd’hui, contre toute légalité internationale, le Golan est passé sous souveraineté israélienne, des pans entiers de la Cisjordanie sont de fait annexés et les quartiers palestiniens de Jérusalem sont rongés par une colonisation rampante parce qu’Israël a fait de cette ville sa capitale exclusive, là aussi au mépris du droit.

Dans quelques jours, l’Assemblée générale des Nations unies sera saisie d’une demande de reconnaissance de la Palestine en tant que membre de l’ONU. Cette reconnaissance ne permettra pas à elle seule de résoudre le conflit actuel ni de faire cesser l’occupation israélienne.

En même temps, elle permettra de réaffirmer ce qui tend à être oublié : le droit des Palestiniens à un Etat souverain dans des frontières aussi sûres et reconnues que celles de l’Etat d’Israël.

Cette reconnaissance de la Palestine en tant qu’Etat, membre de la communauté internationale, permettra surtout de restituer aux négociations leur point de départ : les frontières de 1967, et non la politique d’annexion de fait suivi depuis plus de soixante ans par les différents gouvernements israéliens.

S’insérant dans l’immense revendication démocratique qui se lève partout dans la région, la reconnaissance d’un Etat palestinien fera des représentants du peuple palestinien des acteurs de plein droit de la communauté internationale, avec les mêmes droits mais aussi avec les mêmes responsabilités et ouvre de nouvelles possibilités en faveur de la paix.

Nous appelons le gouvernement français, l’Union européenne et ses Etats membres à soutenir de leur vote la reconnaissance par les Nations unies de l’Etat de Palestine.

Nous vous informons que cette lettre sera rendue publique.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma haute considération. »

J’ajoute qu’une centaine de faux-culs parlementaires français ont demandé au Président de la République de faire usage de son droit de véto. La liste est ICI. Mais dans quel monde vivons nous?

Il ne reste plus qu’à faire un vœu pour que la raison l’emporte. L’occasion se présente très prochainement avec cette pluie d’étoiles filantes que sont les Draconides. Si l’on en croit l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides (IMCCE) : la pluie de météores des Draconides sera exceptionnelle cette année, avec un maximum de 600 météores par heure (après correction), ce qui correspond à trois météores par minute visibles à l’oeil nu dans toute l’Europe.

L’événement aura lieu dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 octobre 2011, entre 20h00 et 23h00 locale. Nul besoin de gros télescope : il suffira juste de lever les yeux au ciel et attendre que les « étoiles filantes » apparaissent dans le ciel.

En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.