Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “ONU”

Page 2 de 2

ET POURTANT, C’EST VRAI…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Subodorant votre esprit suspicieux, j’imagine que vous n’allez pas me croire, et pourtant, c’est vrai. C’est aujourd’hui « La journée internationale des toilettes publiques », décidée en 2001 à Singapour. Il y en a des tonnes comme cela, la plupart sous l’égide de l’ONU; ce « machin » comme disait de Gaulle. Journée de la femme, de l’eau, de la poésie, de la gentillesse, du suicide, du sommeil. Certaines nous interpellent davantage. Tenez, le 29 novembre par exemple, c’est la journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien.

C’est le moment que choisissent les autorités Israéliennes pour autoriser la construction de 900 nouveaux logements à Jérusalem-Est. Cette désision est contraire aux résolutions 476 & 478 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui exige qu’Israël mette fin à l’occupation de ces territoires conquis à l’issue de la guerre de 1967. Mais Netanyahou n’en a cure et, non content de poursuivre la construction de son mur de la honte, empiètant au passage sur des territoires Palestiniens, il n’a de cesse de conforter sa politique de colonisation. Israël veut mettre la communauté internationale devant un fait accompli et irréversible le jour ou, inéluctablement, il faudra négocier avec un réel Etat Palestinien. En attendant, l’ONU ferait bien de s’occuper des toilettes de Gaza…Ca commence à sentir très fort !

Bon, ne nous laissons pas abattre. C’est aujourd’hui un grand jour ! Après la victoire de l’équipe de France (identité nationale) et malgré, ou à cause, de la petite mimine de Henry, la France (marseillaise) participera à la phase finale de la coupe du monde. Mais, c’est aussi un grand jour car voici le beaujolpif ! Autre monument de la culture franchouillarde, le beaujolais nouveau et son inénarrable goùt de banane nous fait sa visite annuelle. Le fait que les japonais en raffolent devrait nous alerter mais non, tous les ans on y repique. On fait semblant de croire qu’on boit du vin. Après tout, si c’est un prétexte à faire la fête, pourquoi pas.

Allez, In Vino Véritas, que les dieux de la vigne soient avec vous. Portez vous bien et, à demain peut-être.