Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Magritte”

Page 1 de 1

MY FUNNY VALENTINE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

MY FUNNY VALENTINE.

Chesney Henry, « Chet » Baker Jr, le jazzman blanc le plus dépressif de l’histoire est né le 23 décembre 1929 à Yale, Oklahoma. A 10 ans, Chet et sa famille déménagèrent vers la Californie du Sud, pendant l’âge d’or du bebop. Pour les 12 ans de Chet, son père lui offrit un trombone . Le garçon trouvant l’instrument trop difficile , l’échange pour une trompette. Il en jouera tout le long de sa scolarité. En 1946, il part à l’Armée, mais n’abandonne pas son instrument pour autant, il jouera d’ailleurs avec l’Army Band dans le Berlin conquis. Il passe avec succès une audition pour Charlie Parker et trouve le succès en 1952 au sein du Gerry Mulligan’s pianoless quartet, qui joue régulièrement à Hollywood. Chet s’illustre par la force de son solo sur le morceau « My Funny Valentine« , un morceau qu’il gardera comme fétiche tout au long de sa vie. Après un séjour en Europe,Il retourne aux Etats-Unis en 1956 et devient accro à l’héroïne et à la cocaïne. Après un concert à San Francisco en 1966, il se fait agresser par des dealers. Sa mâchoire est fracturée et beaucoup de ses dents (très fragilisées par des années de drogue) sont cassées. En 1973 Il recommence aussi à enregistrer, redevient toxicomane et repart en Europe, où il tourne et enregistre de plus en plus régulièrement, principalement à cause de ses besoins d’argent pour acheter sa drogue. Le vendredi 13 mai (pas d’bol) 1988 à Amsterdam, Chet Baker tombe de la fenêtre ouverte de sa chambre d’hôtel. Sa carrière prend fin brutalement, alors que ses qualités musicales sont au plus haut. Une autopsie révèle qu’il n’était ni saoul ni drogué au moment des faits. Son corps sera enterré au Cimetière du Parc d’Inglewood, en Californie.

TABAC CENT BALLES ?

Vous connaissez la dernière ? Ils vont mettre des photos gores sur les paquets de cigarettes…Les bureaux de tabac vont prendre un petit air de « la nuit des morts vivants ». Je propose pour ma part de mettre des visuels sur les écrans plasma: « TF1 peut vous rendre débiles » ou encore, à l’entrée des sous-préfectures: « Les propositions d’ Éric Besson peuvent nuire gravement à la santé républicaine ». A l’entrée des églises et des mosquées: « Attention, la religion c’est l’opium du peuple ». On n’est jamais trop prudent. Non, décidément, considérant comme Magritte que « ceci n’est pas une pipe », c’est pas demain que j’arrête de me la bourrer !

Allez, merci de votre fidélité, portez vous bien et, à demain peut-être.