Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Macron”

Page 1 de 1

Malbrough s’en va-t-en guerre…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis du doux euphémisme et du cidre brut réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 14 février 2019 (St Valentin), 26è jour la guèdede pluviôse dédié à la guède, cultivée autrefois dans la région du Sud-Ouest pour ses propriétés tinctoriales d’où son nom de Pastel des teinturiers. On y extrayait une teinture bleue à partir de ses feuilles. Sa culture a déclinée avec l’arrivée de l’indigo au XVIIè siècle. La médecine traditionnelle chinoise continue de l’utiliser dans le traitement de l’hépatite infectieuse. Bon, ben, on aura appris un truc aujourd’hui…

Tout à fait autre chose.

Enfourchant son blanc destrier, Macron 1er s’en va t’en guerre ! Contre qui vous entends-je murmurer. Contre les princes d’Arabie Saoudite qui font assassiner les journalistes et bombardent le Yémen; contre le Maréchal Al-Sissi qui emprisonne à guichet fermé ? Que nenni ! Contre Maduro, président démocratiquement élu du Vénézuela. Bon d’accord, on me dit qu’il s’agit du bonhomme qui a dilapidé la rente pétrolière, mis à mal la monnaie, centuplé l’inflation, malmené trump-maduro-split-gettyses opposants et laissé pourrir les services publics… Mais bon, s’il faut atomiser tous les incompétents, il y a du pain sur la plancha ! Alors, que va t-on faire dans cette galère ? D’autant plus que jusqu’à présent, l’Amérique latine était chasse gardée des USA; et d’ailleurs Trump n’a pas manqué de brandir la menace d’une intervention militaire. Les pétroliers du Texas lorgnent depuis longtemps sur le sous-sol vénézuelien; alors, puisqu’on rapatrie les troupes du Moyen-Orient, on peut peut-être rediriger les GI vers les voisins latinos. Quelle mouche a donc piqué la diplomatie française pour qu’elle s’aligne ainsi derrière l’oncle Sam ? De Gaulle doit se retourner sous les pissenlits de Colombey ! Tout cela ressemble fort à un coup d’état initié par l’impérialisme étasunien et soutenu par le fasciste Bolsonaro et leurs affidés européens.

Car, tout de même, imaginez que les plus hautes autorités chinoises appellent les Gilets jaunes à prendre les rues de Paris et des grandes villes françaises. Imaginez que la Russie décide de ne plus reconnaître le président Macron et déclare que le nouveau président français légitime est Marine Le Pen ou Laurent Wauquiez. Imaginez que l’Iran finance et arme des chomskygroupes paramilitaires pour mettre le pays à feu et à sang. Comment appelleriez vous cela ? Hélas, ce scénario rappelle la situation qui a précédé les guerres de Libye et de Syrie. La constitution de gouvernements parallèles, que ce soit le Conseil national de transition libyen ou le Conseil de salut national syrien, avaient constitué les prémisses nécessaires aux bombardements et aux déferlements de mercenaires contre ces pays. L’opinion publique internationale pourrait être encore une fois victime, dans les prochaines semaines, d’une opération d’intoxication médiatique dans le but de justifier une opération militaire contre le Venezuela.

Et me voila une fois de plus à jouer les oiseaux de mauvais augure. Allez, n’en tenez pas compte, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Les c…andidats ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de la mécanique quantique et de la clé à molette réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 17 novembre 2016, 27è jour de Brumaire dédié au Macjonc. C’est la gesse tubéreuse  (260px-Majiang2et comme dirait mon aïeule qui aurait vendu la sienne pour un vilain jeu de mots: c’est la Gesse qui compte !) ou gland de terre, ou encore souris de Hollande, sans rire, (les tubercules ont la taille, la forme, et la couleur d’une souris). Le Macjonc pousse à l’état spontané dans toute l’Europe. Sa culture est signalée en 1783 comme « herbe française cultivée en Hollande et vendue en France » et on consomme les tubercules cuits à l’eau en purée, et les gousses quand elles sont encore tendres préparées comme des petits pois. A le pas confondre avec le mah-jong qui est un jeu de société d’origine chinoise et qui s’apparente au rami par certains aspects et à certaines variétés de poker par d’autres.

En ces moments agités où des décérébrés mous du bulbe, psychorigides et pervers polymorphes veulent à toute force nous faire prendre l’Helvétie pour une lanterne et nous conduire à marche forcée vers le labyrinthe de l’obscurantisme; je voulais vous parler du tout nouveau candidat à l’élection présidentielle; ce cher Emmanuel… Le sourire de Lecanuet (vous ne vous souvenez pas de Lecanuet ?) emmanuell’outrecuidance de Trump, la loyauté de Judas, l’ambition d’Iznogoud, ce petit monsieur, élevé au grain de la bourgeoisie, lycée Henri IV, énarque, conseiller du Prince à l’Elysée, banquier d’affaires, Ministre, veut nous faire avaler une pilule pour le moins indigeste. Il serait le candidat anti-système ! Et mon quai, c’est du Port-Rhu ? Comme disait Lino Ventura dans « Les tontons… »: les cons ça osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnait. Et bien les politicards sont issus du même moule, ils osent tout; et après tout, ils auraient tort de s’en priver puisque ça fonctionne.

Allez, perdez pas courage, portez vous bien et à bientôt peut-être.

 

Myriam, arrête tes Khomri…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis des belles lettres et de la crêpe Suzette réunies, bonjour ! Nous sommes le Samedi 20 février 2016 c’est à dire le deuxième jour de ventôse dédié au Cornouiller. Cette plante a laissé sa trace dans la culture Occitane. En effet,En Occitanie la floraison et la fructification du Cornouiller Mâle (Cornu Mas) ont constitué une sorte de convention collective avant la lettre. La floraison indiquait la période à partir de martinelaquelle les servantes des fermières n’étaient plus tenues de ravauder, filer ou tricoter après le repas du soir. Inversement la maturité des fruits imposait cette obligation. En langue occitane la prescription se formulait en ces termes: comma roja, veilla hoja. Quand la comma a florit la veillada a falit. Dans certaines régions, la plante est désignée par le joyeux vocable de: « couilles de Suisse ». Il existe d’ailleurs, dans le Brabant Wallon une confrérie des compagnons de la Couille de Suisse qui ambitionne de « donner au passé les dimensions d’un présent qui aurait de l’avenir ». On dirait du Pierre DAC;  amusant, non !

On le voit, le droit du travail évolue sans cesse et, l’on pourrait croire que c’est au profit des petites mains qui se tuent à l’ouvrage. Que nenni ! Myriam El Khomri, ministre du travail (et de la cohésion sociale – on croit rêver) présentera le 09 mars en conseil des ministres son projet de loi: Majoration des heures supplémentaires mais désormais ce seuil passe à 46 heures et 12 heures par jour, voire même 60 heures en cas de « circonstances exceptionnelles ». Plafonnement des indemnités Code du travailprud’homales, référendums en entreprise, licenciement économique simplifié, journée de douze heures, temps d’astreinte considéré comme temps de repos, et pour les apprentis de moins de 18 ans:10 heures par jours et 40 par semaine. Résultats: Gattaz exulte, Hamon s’égosille, Aubry se retourne dans sa tombe (Ah bon, elle n’est pas morte ?) Macron dissimule une légère érection  et François-mon-ennemi-c’est-la-finance sourit aux alouettes… Cerise sur le gâteau, Myriam El Khomri n’exclut pas de recourir à l’article 49-3 pour faire passer sa réforme faute d’adhésion suffisamment large des parlementaires. Cette procédure du 49-3 permet au gouvernement de faire adopter un texte sans vote. Le gouvernement y avait eu recours en juillet 2015 pour faire adopter la loi Macron. Ne t’inquiète pas Myriam, ils ont voté la loi sur le renseignement, il ont voté la prolongation de l’état d’urgence, ils ont voté les pleins pouvoirs à Pétain, ils ont voté et puis après…
Dans une France socialiste
Je mettrais ces fumiers debout
À fumer le scrutin de liste
Jusqu’au mégot de mon dégoût
Et puis assis sur une chaise
Un ordinateur dans le gosier
Ils chanteraient La Marseillaise
Avec des cartes perforées
Le jour de gloire est arrivé.
Léo Ferré
Ah, on vit une époque formidable madame Michu. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.