Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Lobby”

Page 1 de 1

Quand les profits coulent de source…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , , ,

Amis de la chanson réaliste et du far aux pruneaux réunis, bonjour !

Nous sommes le mercredi 09 janvier 2013, vingtième jour de Nivôse dédié au Van, vous savez ce panier d’osier qui permettait de séparer le bon grain de sa balle, voici une histoire d’eau qui devrait vous permettre de séparer le bon grain de l’ivraie…

Soutenue par des multinationales, la Commission européenne pousse secrètement à la privatisation de l’eau en Europe, affirme le site de la télévision allemande « Monitor ». Faut-il le rappeler, l’accès à l’eau de qualité est reconnue comme un droit fondamental par l’ONU, mais si ces multinationales parviennent à obtenir ce qu’elles souhaitent, elles pourront se partager un pactole constitué de milliards d’euros.

La Commission a commencé à promouvoir la privatisation de l’eau pour les pays touchés par la crise et qui ont bénéficié de plans d’urgence, comme la Grèce et le Portugal par exemple. En Grèce, les grands aqueducs d’Athènes et de Thessalonique ont été vendus.  Au Portugal dans la ville de Pacos de Ferreira où la compagnie des eaux « Aguas de Portugal » a été privatisée, la facture d’eau a augmenté de près de 400% en quelques années, et chaque année, elle continue d’augmenter au rythme de 6%.  La Commission cherche désormais à étendre cette privatisation aux autres pays européens.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Selon Heide Rühle, une parlementaire  européenne qui représente les Verts allemand, l’UE met tout en œuvre pour imposer discrètement la privatisation de l’eau en Allemagne. D’après le commissaire européen Michel Barnier, cependant, la décision de la fourniture de l’eau sera toujours entre les mains des municipalités, et il s’agit simplement de leur donner la possibilité de faire appel à un partenaire privé réglementé pour le bénéfice du consommateur. (bel euphémisme)

Or, une étude menée par l’Université de Barcelone en 2010 indique que la privatisation de l’eau n’a pas toujours favorisé la baisse des prix, et que dans certains cas, la qualité de l’eau s’est dégradée, parce que les entreprises privées qui ont pour objectif premier de réaliser des bénéfices ont une tendance à moins entretenir et rénover l’infrastructure. Pour les investisseurs, l’eau est devenue une marchandise de premier plan. Le marché de l’eau représente chaque année des centaines de milliards d’euros en Europe, et les grandes multinationales tentent d’obtenir la signature de contrats. Les petites entreprises locales de l’eau ne peuvent pas rivaliser avec les prix de dumping que peuvent offrir les grandes firmes telles que Veolia, RWE, Gelsenwasser et Thames Water. Ces société font du lobbying et elles conseillent les Eurocrates. La Commission européenne est par exemple guidée par un groupe de pilotage qui comprend des représentant des grandes firmes de distribution d’eau.

L’eau doit elle être un droit fondamental humain ou une mine d’or pour des multinationales ? « Bruxelles a déjà tranché : à l’avenir, l’eau appartiendra plutôt aux firmes multinationales, plutôt qu’à chacun d’entre nous », conclut Monitor. Sources

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

LEFEBVRE UTILE…A QUI ?

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Je ne sais pas si vous le reconnaissez dans cette caricature qui est en même temps un clin d’oeil à nos amis Nantais. C’est Frédéric LEFEBVRE, le bulldog qui sert de porte parole à l’UMP. Figurez vous que ce grand donneur de leçons est resté actionnaire d’une société qui s’appelle « Pic Conseil ». Jusque là, why not, mais quand on apprend que cette société est un cabinet de lobbying dont la mission est d’influencer les parlementaires et le gouvernement dans la préparation des lois au profit d’intérêts privés…On est en droit de s’interroger. Décidemment, il est grand temps que la République fasse le ménage dans ses propres écuries.

Heureusement, nous, on ne vit pas dans les iles de sa très gracieuse majesté. Imaginez que si c’était le cas, vous seriez filmé, en moyenne, 300 fois par jour ! Dans la rue, les gares, l’épicerie, l’école, la banque, le métro…Le débat fait rage pour savoir si cet énorme investissement, outre la mise en cause des libertés fondamentales de l’individu, sert à quelquechose. Les français aimeraient le savoir et surtout les parisiens qui sont sous le coup d’un projet d’installation de plus de 1200 caméras supplémentaires.

J’espère qu’on vous a mis au courant car, ça va venir vite. La fin du monde est programmée pour le 21 décembre 2012…C’est écrit dans le calendrier de Maya l’abeille. Et, chacun sait que le calendrier Maya est aussi précis que l’almanach du marin breton. On peut y trouver la hauteur des marées à Plougasnou le 21 décembre 2012. Depuis cette découverte essentielle pour l’avenir de l’humanité, chacun y va de sa solution: C’est ainsi que la NASA a mis les bouchées doubles et vient de confirmer qu’elle avait trouver de l’eau sur la lune. Ouf, on l’a échappé belle, on pourra y apporter son pastis. Vous savez, la fameuse solution hydro-alcoolique.

Allez, le coup de tabac sur Brest a l’air de vouloir s’apaiser, mais le baromêtre flirte toujours avec les 980 Hp, ce qui, vous l’avouerez, ne fait pas beaucoup en nouveaux francs. Portez vous bien et, à demain peut-être.

LE COUP DE LA PANNE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Et voila, c’est reparti ! Tous les ans, à l’approche de l’hiver, ils nous refont le coup de la panne. Enfin, celle qui devrait immanquablement se produire vu que la bretagne est largement déficitaire en électricité. Le lobby nucléo-électrique ne désarme pas. Ils mettent tout en oeuvre pour nous refiler une de leurs foutues centrale du 1er, 2ème, ou 3ème type. Nous pensions, pauvres de nous, qu’ils avaient compris la leçon après avoir du plier bagage dans le cap sizun. Mais, la rapacité n’a pas de mémoire. Dans le film « des pierres contre des fusils » on voit comment la résistance à Plogoff les a amené à reculer, malgré tous les moyens mis en oeuvre. J’ai souvenir d’avoir trainé du côté du Loc’h, d’Esquibien, de Goulien et même d’avoir participé à un immense concert, donné en plein air dans le cadre de la baie des trépassés (baez an anaon) avec notamment un jeune chanteur plein d’énergie qui s’appelait J. Higelin. La nuit était tombé, les deux versants de la baie étaient occupés par des milliers de personnes et chacune d’allumer un briquet; c’était magique. Comme si tous les korriganed de Bretagne et d’ailleurs s’étaient donné rendez vous dans ce lieu mythique où le Treizour (le passeur) vient chercher l’âme des défunts, pour crier ensemble: Nann, trugarez ! C’était au début des années soixante dix, les seventies comme on dit de nos jours, et déja la grande peur du noir était utilisée. Vous allez voir ce que vous allez voir…D’ailleurs vous n’y verrez plus rien…Cet hiver, il va faire très froid, plus de chauffage, plus d’eau chaude, plus de télé. Vous imaginez ça, vous ? Obligé de se passer de Léon Zitrone et de Mourouzi pendant des jours et des jours… Chacun se rappelait le plasticage du pylône de télévision dans les monts d’Arrées et les veillées retrouvées, la lecture réhabilitée et, quelques mois plus tard, c’est la démographie qui était à son tour dynamitée. Je ne sais plus qui a dit que l’histoire est un éternel recommencement mais ça commence bigrement à y sessembler.

Voila, c’était l’humeur du jour, sous un ciel d’averses. Rappelle toi Barbara: Il pleuvait ce jour là sur Brest… Et bien mon vieux Prévert…Il pleut toujours ! Allez, portez vous bien et, à demain…Peut-être.