Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Leni Escudero”

Page 1 de 1

LES DINDONS DE LA FARCE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de la tradition et de la fraise de veau réunies, bonjour !

Nous voici déjà au 15è jour de brumaire que nos amis républicains avaient dédié au dindon. Les manifestants et autres pétitionnaires contre la réforme des retraites auront désormais un jour dans l’année pour fêter les dindons de la farce…Au Moyen Âge, les farces étaient des intermèdes comiques dans des spectacles.  Mais, l’explication viendrait d’un spectacle forain ‘Le ballet des dindons’ qui a existé à Paris entre 1739 et 1844.
Dans
ce spectacle, des dindons étaient posés sur une plaque métallique
progressivement chauffée par dessous au point que les pauvres volatiles
finissaient par ‘danser’ pour tenter d’éviter de se brûler les pattes.
Bien
entendu cette ‘farce’ faisait beaucoup rire les spectateurs de l’époque
qui appréciaient les cruautés animalières comme les combats d’animaux,
par exemple, mais qui aimaient aussi d’autres spectacles divertissants
comme les pendaisons ou les passages à la guillotine. Belle époque en vérité !


Et puis tiens, fêtons un bon anniversaire à Léni Escudero pour ceux qui s’en souviennent.


Il est né un 5 novembre en1932 en Espagne d’une famille républicaine réfugiée en France, à Mayenne en 39. Il n’a pas chanté que la ballade à Sylvie ou Pour une amourette. On lui doit quelques magnifiques textes qui dénoncent l’injustice, le fascisme, les dictatures, l’intolérance…Il a été récompensé par le grand prix de l’académie Charles Cros. ici avec Ferré lors de « la fête à Léo » en 1992.

Aujourd’hui je fais court car j’ai abandonné l’ermitage de Keramoal pour la vie parisienne. J’aime bien tant que cela reste à dose homéopathique. J’espère avoir le plaisir de vous retrouver demain, en attendant portez vous bien.