Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Journée internationale du jazz”

Page 1 de 1

Doucement les basses…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis de l’Amérique profonde et du Breizh Cola light réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 30 avril 2016, onzième jour de Floréal dédié à la rhubarbe. Autant dire que c’est la fin du mois. Mais c’est aussi, depuis 2011, la Journée internationale du jazz. Après Paris en 2015 la ville hôte du Concert All-Star Global est Washington; ce qui me donne l’occasion d’évoquer un contre bassiste exceptionnel.

Percy Heath, né le 30 avril 1923 à Wilmington en Caroline du Nord aux États-Unis et décédé le 28 avril 2005 à Southampton aux États-Unis, est un musicien de jazz américain. Il fut contrebassiste du célébrissime Modern Jazz Quartet. Il a joué avec les Géants (Dizzy Gillespie, Miles Davis) mais aussi avec ses frères Albert « Tootie » Heath (batterie) et 260px-Percy_HeathJimmy Heath (saxophone ténor). Il est présent sur le célèbre album de Wes Montgomery, The Incredible Jazz Guitar of Wes Montgomery, aux côtés de Tommy Flanagan (piano) et de son frère Albert. Il demeurait à Montauk (Long Island), était un pêcheur averti (son bateau le « Bass Finder  » : jeu de mots puisque « bass » est aussi un poisson en anglais) était connu de tous les amateurs de turbots (« fluke »)? Sa contrebasse avait été trouvée à Berlin par son ami Pierre Michelot qui après l’avoir essayée, a téléphoné à Percy en lui suggérant fortement de l’acheter. Percy accepta et ce fut toujours son instrument avec les restaurations dues à une vénérable dame. Il a également composé quelques morceaux dont « Watergate Blues ».

Percy Heath grandit à Philadelphie dans une famille de musiciens et après avoir étudié le violon durant sa scolarité il s’inscrit à la Granoff School of Music. Il fait ses débuts musicaux à New York, avec son frère saxophoniste Jimmy dans la formation du trompettiste Howard McGhee à la fin des années 40. Durant quelques années il accompagne régulièrement les musiciens de jazz de la génération Be bop, les percy-heathtrompettistes Miles Davis, Dizzy Gillespie, Fats Navarro et Clifford Brown, le tromboniste Jay Jay Johnson, le saxophoniste alto Charlie Parker, les pianistes Thelonious Monk et Horace Silver, etc. En 1951, il remplace le contrebassiste Ray Brown dans la formation du vibraphoniste Milt Jackson qui devient l’année suivante le définitif Modern jazz Quartet. Une dissolution temporaire du MJQ en 1974 lui donne l’occasion de monter un quartet avec ses frères Jimmy et Albert, accompagnés par le pianiste Stanley Cowell. En 1975 Percy Heath accompagne la chanteuse Sarah Vaughan et reprend sa place de contrebassiste lorsque le MJQ se reconstitue en 1981. Avec le temps, il est évident que son jeu, tout en finesse, en fluidité et en précision, fait de Percy Heath un membre indispensable de cette formation légendaire.

Sur ce, portez vous bien et à demain peut-être dans la manif…

Journée internationale du Jazz…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ

,

Amis de l’Amérique profonde et du Breizh Cola light réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 30 avril 2015, onzième jour de Floréal dédié à la rhubarbe. Autant dire que c’est la fin du mois. C’est donc en ce mercredi 11 Palotin – 142 – Explosion Docteur-Saxdu Palotin qu’apparaît aux yeux du monde, béat d’admiration, cela va sans dire même si ça va mieux en l’écrivant, ce 2162è billet des « cénobites tranquilles » que l’univers blogosphérique dans son entier nous envie… Or, il y a un demi-siècle de cela, le 30 avril 1959, paraissait ce merveilleux livre de Jack Kerouac, Docteur sax. Et c’est bien parce que mon aïeule, dans sa stricte éducation, a su m’inculquer l’ immense modestie qui me caractérise, que je ne tracerai aucun parallèle entre ces deux chefs-d’œuvre; mais il me fallait trouver une intro pour vous parler (un peu tardivement) de ce qui suit…

Cette année, Paris accueille la 4e Journée internationale du Jazz, créée par l’Unesco en 2012. Ce jeudi 30 avril, en journée et en soirée, une cinquantaine d’événements, concerts, showcases, conférences, projections, expositions, jams, ateliers et masterclasses se répartiront dans les vingt arrondissements de la capitale. En accès gratuit et dans la mesure des places jazz_day_2015_affiche_detaildisponibles. Les clubs de jazz de la capitale participent bien sûr à la fête, offrant une trentaine de concerts gratuits, comme cette « nuit italienne » au Sunside, dans la fameuse rue des Lombards, avec entre autres le pianiste Nico Morelli et le saxophoniste et clarinettiste Francesco Bearzatti. En cette journée particulière, le jazz débordera largement des clubs où l’on a l’habitude de l’entendre. Hôtel de Ville, mairies d’arrondissement, le Forum des Halles (la Place Carrée), le kiosque du Luxembourg, mais aussi les grandes gares SNCF, seront mises à contribution.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Il sera ainsi possible d’entendre Dee Dee Bridgewater et Al Jarreau en conférence, et d’assister à des showcases de Kellylee Evans, Giovanni Mirabassi, Lou Tavano, China Moses, André Manoukian ou Daniel Humair. Les plus défavorisés et les personnes qui souffrent recevront également quelques visites musicales. Pour le Jazz Day 2015, des concerts sont programmés dans quelques centres d’hébergement ainsi que inter jazz daydes hôpitaux de la capitale. Comme son nom l’indique, la Journée internationale du Jazz ne concerne pas que Paris. Quelque 185 pays y participent à travers le monde. Il y aura également de nombreux événements en région. Mais la capitale sera l’épicentre de l’événement avec la venue d’éminences du jazz, à commencer par Herbie Hancock, ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco pour le dialogue interculturel. Sous la direction du compositeur John Beasley, il animera un concert de prestige qui réunira Wayne Shorter, Dee Dee Bridgewater, Al Jarreau, Marcus Miller, Annie Lennox, Til Bronner, Dianne Reeves, Igor Butman, Avishai Cohen, Eliane Elias, Terri Lyne Carrington, Mino Cinelu, Antonio Farao, Kenny Garrett, James Genus, Lee Ritenour, Femi Kuti, Grégoire Maret, Hugh Masekela, A Bu, Ibrahim Maalouf, Guillaume Perret, Rudy Perez, Claudio Roditi, Isfar Sarabski, Dhafer Youssef, Ben Williams… Que du beau linge !

Amusons nous, faisons les fous, la vie est une fête et, surtout, portez vous bien et à demain peut-être.