Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Jérôme Bonnet”

Page 1 de 1

PEUT-ON RIRE DE TOUT ? OUI DA…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis
de la presse satirique et (forcément) du canard laqué réunis,
bonjour !


Ce 29
janvier ressemble comme deux gouttes d’eau à un 10 de pluviôse, jour
dédié à la cognée. Rassurez vous, je n’évoque pas ici les
violences conjugales mais ce bel outil qui, nous dit-on, ne doit pas
être jeté ni avant ni après le manche. Allusion à l’apologue du bûcheron qui, ayant laissé tomber dans un gouffre le fer de sa cognée, et désespérant de l’en retirer, y jeta le manche dont il pouvait encore faire usage. En clair, il ne faut jamais baisser les bras. C’est apparemment ce qu’ont compris quelques impertinents Franco-Belges qui vont donner un héritier à Hara-Kiri, journal bête et méchant et qui répondra au drôle de nom de ZELIUM.



Orphelins
de Hara-Kiri, Siné Hebdo, La Mèche & Bakchich, retenez votre
souffle ! « Zélium« , le nouveau mensuel satirique, vous
promet de l’oxygène et de l’hélium à compter du 11 février 2011.

Logo de Zélium

Le logo
de Zélium, « savant mélange du monde de Jules Vernes, à la
fois animal et machine, et bercé par une alchimie rétro-futuriste
« .

Il ne faut jamais
désespérer de rire. Après la fin récente de La Mèche et
Bakchich, la presse satirique remet le couvert.  « Zélium« ,
mensuel à paraitre dès février en France et en Belgique, promet
« d’explorer des frontières, des limites [...], sans étiquette
politique, sans censure, sans ostracisme », nous prévient son
site internet.
« Le modèle économique du journal est odieusement novateur. Pas
d’actionnaires, pas de pubs, pas d’emprunts bancaires, conclut-il. Tout
ça avec l’envie d’un prépubère acnéique, les reins robustes d’une
Tabatha Cash et le regard décalé d’un Joe Dassin ».


Autour de journalistes (entre autres, Jérôme
Bonnet
, Siné Hebdo, L’écho des savanes ; Anaëlle
Verzeaux
, Bakchich), de chroniqueurs (Didier Porte,
ex-France Inter ; Etienne Liebig, Les grandes
gueules
, Siné Hebdo, La Mèche ; etc.) et de
dessinateurs (Berth, Decressac, Sergio, Large,
Chimulus…), Zélium entend « dynamiter ce glissement
inconscient et général vers l’auto-censure [...] quitte à finir au
tribunal pour défendre cette utopie ».

De l’info
sérieuse, dénonciatrice et sourcée (reportages, enquêtes) ou
inventée (fictions), mixant international et local, alliée au
satirique et à l’art (maquette simple mais graphique, photo,
illustrations, bédés, dessins de presse, etc.), saupoudrée d’un
ton décalé, de billets d’humeur et de chroniques. »

Disponible
à 70 000 exemplaires en kiosque dès le 11 février, Zélium, le
« laboratoire expérimental » de la presse satirique, a de
l’ambition, du cran, mais, surtout : du propane à flamber, façon
Zeppelin… ça va gazer ! Encore un numéro collector à ne pas manquer en espérant que les dieux de l’humour lui prêtent longue vie.

En attendant la sortie, portez vous bien, à demain peut-être et, n’oubliez pas: indignez vous !