Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Israel”

Page 2 de 3

I HAVE A DREAM…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,

Amis de l’entente cordiale et du couscous au poulet réunis, bonjour !

Nous sommes le 12 septembre, 26è jour de fructidor dédié à la bigarade, fruit du bigaradier, encore nommée l’orange amère et dont les fleurs servent à l’élaboration de l’essence de néroli mais surtout du triple sec et du Cointreau… Et puis tiens, une fois n’est pas coutume, je commence ce billet en souhaitant un bon anniversaire à jean-Yves, fidèle parmis les fidèles lecteurs de ce blogue.

Cette nuit, j’ai fait un drôle de rêve. J’ai vu le drapeau palestinien rejoindre les 193 autres qui ornent déjà le siège de l’ONU. J’ai songé un moment que ce fol espoir n’était pas vain, que je ne prenais pas mes désirs pour une réalité. Las…

Washington a déjà annoncé que les USA mettraient leur veto à l’entrée de la Palestine à l’ONU l’empêchant ainsi de devenir d’ici trois semaines environ le 194e Etat membre de l’organisation, mais il est possible qu’elle puisse accéder à un nouveau statut international.

De son côté l’Europe est divisée, certains sont partisans du vote favorable, d’autres (dont la France) pencheraient pour un compromis. Ainsi Alain Juppé a déclaré récemment : « Notre objectif est d’éviter un échec pour tout le monde, en septembre, à l’Assemblée générale des Nations unies. L’Europe peut et doit jouer un rôle dans la recherche d’une solution. »

Eviter un échec ! Cela fait soixante ans que l’échec est patent. L’idée principale serait de concéder à la Palestine le statut d’Etat observateur aux Nations Unies (comme cela a été le cas pour la Suisse pendant des décennies avant qu’elle ne demande à passer membre à part entière). Sauf que la Suisse n’était pas occupée par une force étrangère. Il est vrai, me rappelle madame Michu, qu’en 2012, les français de l’étranger vont élire leurs députés et que la 8è circonscription est composée de plus de 55% d’israéliens qu’il convient de ne pas facher…

 


Le 20 septembre, si tout se passe comme prévu, le représentant du Liban, qui préside actuellement le Conseil de Sécurité de l’ONU, présentera au secrétaire général Ban Ki-moon une demande officielle d’admission de l’Etat de Palestine dans les frontières de 1967 (Cisjordanie, Jérusalem-Est et bande de Gaza) aux Nations unies. (Les « frontières de 1967″ renvoient à la « Ligne verte », ligne de démarcation déterminée par l’armistice conclu en 1949 entre Israël et ses voisins arabes – Égypte, Jordanie, Liban et Syrie – au terme de la première guerre consécutive à la création de l’État juif.)

Au moins 124 pays  sur les 193 membres de l’ONU ont déjà annoncé la reconnaissance de l’Etat palestinien et qu’ils voteront pour son admission. Une vingtaine d’autres au moins auraient, selon le négociateur palestinien Saeb Erekat, promis de les imiter. Le seuil requis des deux tiers de votes favorables (129 Etats) semble largement dépassé. Mais, les dirigeants palestiniens le savent déjà, leur pays ne deviendra pas, après le Soudan du Sud, le 194e Etat membre de l’ONU. Car il y a un deuxième tour, Il faut également le vote favorable de 9 des 15 membres du Conseil de Sécurité, dont impérativement, celui des cinq membres permanents (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine). Et le veto des Etats-Unis ne fait désormais aucun doute ! Pour ma part, je fais partie de ceux qui n’ont pas sauté de joie à l’élection de OBAMA tout en me réjouissant de la fin de l’ère BUSH. Ses reculades sur de nombreux points essentiels comme l’environnement et la Palestine semblent, hélas, me donner raison.

« Au rythme où Israël réquisitionne les terres, constitue des réserves foncières pour l’expansion des colonies et construit en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, il n’y aura bientôt plus rien à négocier, constate Khalil Tafakji, ancien cartographe de la délégation palestinienne. En dehors de quatre cantons autour des villes principales, qui représentent moins de 40% du territoire, Israël contrôle la majorité de la Cisjordanie. Dans l’indifférence générale. Et je ne suis pas sûr que notre offensive aux Nations unies puisse y changer quelque chose. » Sources:Emmanuel Esliard – Médiapart.

Les évènements du Caire (attaque de l’ambassade d’Israël) me font craindre le pire. Tout se passe comme si, à chaque fois que l’on aperçoit l’ombre d’une solution, des forces occultes s’employaient à détruire tout espoir.

Allez, rendez-vous dans cinquante ans. En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.

DEVOIR DE MEMOIRE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

 

Amis de la démocratie et du poulet au vinaigre réunis, bonjour !

Nous sommes le 23è jour de germinal dédié au marronnier ce qui m’autorise à parler une fois encore de Israël.

Pendant que les yeux du monde sont tournés vers les milles tragédies qui nous entourent, Japon, Côte d’Ivoire, Afghanistan, les Israéliens continuent de mettre en place leur politique d’apartheid.

Les citoyens palestiniens d’Israël devaient être fiers de ce que leur ténacité collective ait triomphé de toutes les tentatives israéliennes pour éradiquer leur légitime mémoire collective. Maintenant on leur ordonne de renoncer une fois pour toutes à commémorer al-Nakba, la Catastrophe de 1948 qui a donné lieu à l’agression et à la dépopulation brutales de presque toute la Palestine afin de réaliser le « miracle » israélien.

On estime aujourd’hui que les Palestiniens qui ont la nationalité israélienne représentent un cinquième de la population d’Israël ; cela fait des dizaines d’années qu’ils sont très mal traités. Comme ils sont musulmans ou chrétiens, ils ont toujours été considérés comme une anomalie dans un pays qui se proposait d’incarner la parfaite utopie d’un état juif gouverné par les lois de la démocratie…

La question de savoir ce qu’il fallait faire des citoyens palestiniens d’Israël a longtemps hanté les politiciens israéliens. Les lois discriminatoires, la saisie illégale de terre et même l’emploi de la violence n’ont pas réussi à empêcher les Palestiniens de demander l’égalité et d’exposer au grand jour les défaillances morales de l’histoire problématique et de la démocratie sélective d’Israël. De plus tous les efforts pour fragmenter l’identité nationale palestinienne -grâce à des système de règlementation différents pour les Palestiniens d’Israël, pour ceux de Jérusalem Est, ceux de Cisjordanie, ceux de Gaza et les millions de Palestiniens de la diaspora- n’ont pas suffi à dénaturer le sentiment profond de solidarité et d’appartenance qui lie entre elles les communautés palestiniennes…

La loi votée le 28 mars était présentée par le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman du parti Yisrael Beiteinu, qui se targue d’être à l’origine d’environ deux douzaines de lois discriminatoires. La campagne de 2009 de Lieberman était largement basée sur le slogan : « Pas de loyauté, pas de citoyenneté »…

Mais c’était loin d’être la seule loi qui ciblait les citoyens palestiniens d’Israël. Une autre est passée quelques jours plus tôt. La « loi de la Nakba » a été voté en dernière lecture le 22 mars et Alex Miller (Yisrael Beiteinu) en était à l’origine. Cette loi peut être considérée comme une déclaration de guerre à la mémoire collective palestinienne puisqu’elle interdit de commémorer la Catastrophe de 1948…

Haneen Zoabi, qui est aussi membre du parti Balad a dit à The Electronic Intifada : « Cette loi prétend contrôler nos souvenirs, notre mémoire collective. C’est une loi vraiment idiote qui s’en prend à nos sentiments. Il semble que l’histoire des victimes représente une menace pour l’état sioniste. »

Une loi idiote peut-être mais une loi enracinée dans la peur historique de la mémoire palestinienne. De fait la guerre contre la mémoire a sa propre logique convaincante bien qu’impitoyable. Depuis le « mur de fer » de Vladimir Jabotinsky en 1923 -qui avait pour but principal de séparer la « population native » des « colons sionistes » de Palestine- jusqu’au souhait de Uri Lubrani de « réduire la population palestinienne à une communauté de coupeur de bois et de garçons de café », les efforts pour déporter ou réduire par la force la population palestinienne sont la pierre angulaire du projet sioniste.

La constance palestinienne ne peut pas changer le cours naturel des choses. Oui les vieux vont continuer à mourir. Mais les jeunes sont loin d’oublier…

Israël semble être en train de résoudre son dilemme entre être un état juif ou un état démocratique en choisissant clairement la première option. Il n’y a rien de démocratique dans les dernières lois qui ont été votées au parlement. Israël est maintenant officiellement un état d’Apartheid et toute la Hasbra (explications en hébreu) du monde ne pourra pas résoudre la crise morale qui a atteint le coeur de la vie politique actuelle d’Israël.

Sources: Un article de Ramzy baroud directeur de PalestineChronicle.com

Voila chers lecteurs la livraison de ce mardi. En attendant la prochaine, portez vous bien et à demain peut-être.

B.H.L. AND CO…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,

Amis de la belle ouvrage et du p’tit
maquereau à la bretonne réunis, bonjour !


Aujourd’hui, 18 février, pluviôse
tire à sa fin, c’est peut-être pour cela que les républicains
avaient dédié ce jour au traineau.

Contrairement à ce que dit Jancyve
dans son commentaire, l’effervescence cérébrale n’est pas au
rendez-vous tous les jours. La preuve, aujourd’hui je me contente de
vous retransmettre le papier de Pascal Boniface de l’Institut de
Relations internationales et stratégiques
tant je partage son
analyse à la virgule près. Il dénonce une fois de plus l’attitude
de nos pieds nickelés de la pseudo philosophie que sont Adler,
Finkielkraut et BHL à l’issue des événement en Tunisie et en Egypte.
Jugez en plutôt:

« Ces trois intellectuels
relaient en fait les craintes israéliennes face au changement
politique en Égypte. Ce qui est assez amusant c’est que les mêmes
qui ont dénoncé pendant des lustres l’absence de régimes
démocratiques dans le monde arabe s’inquiètent désormais de la
possibilité qu’il en existe. Cela ferait tomber leur argument de «
Israël la seule démocratie du Proche-Orient » qu’ils psalmodient.
Mais surtout cela pourrait signifier la mise en place de régimes
moins accommodants avec Israël. Or c’est leur principale pour ne
pas dire unique préoccupation.

Il n’est d’ailleurs pas
étonnant qu’ils soient passés complètement à côté de la
révolution tunisienne ; ils n’ont ni soutenu la révolte populaire
comme ils ont pu le faire pour l’Iran, (la Tunisie n’est pas
hostile à Israël donc on n’y soutient pas les revendications
démocratiques) ni ne se sont inquiétés de ses conséquences comme
ils le font pour l’Égypte (la Tunisie n’a pas un rôle clé au
Proche Orient).

Ils font un parallèle entre la mise en place
d’un régime répressif islamiste en Iran après 1979 et ce qui
pourrait se produire en Égypte. Comparaison n’est pas raison ; si le
régime des mollahs a pu s’imposer en Iran, c’est en grande partie
du fait des craintes d’interventions extérieures américaines (et du
précédent Mossadegh) et face à l’agression à partir de 1980 de
Saddam Hussein, à l’époque soutenu unanimement par le monde
occidental…

Curieusement nos trois vedettes médiatiques qui
s’inquiètent fortement de l’arrivée au pouvoir d’un mouvement
intégriste religieux n’ont jamais rien dit contre le fait qu’en
Israël un parti de de cette nature soit membre depuis longtemps de
la coalition gouvernementale. Le parti Shass un parti extrémiste
religieux (et raciste) est au pouvoir en Israël avec un autre parti
d’extrême droite celui-ci laïc et tout aussi raciste, Israel
Beiteinu. Ces deux partis alliés au Likoud essaient d’ailleurs de
restreindre les libertés politiques et mettent une très forte
pression sur les différentes O.N.G. de défense de droits de l’homme
sans que nos trois intellectuels s’en émeuvent
particulièrement.

Les Frères musulmans peuvent-ils prendre
seul le pouvoir ? C’est fortement improbable pour ne pas dire
impossible. Un gouvernement auquel éventuellement participeraient
les Frères musulmans pourrait lever le blocus sur Gaza. Il ne se
lancerait pas dans une guerre contre Israël du fait du rapport de
forces militaires largement favorable à Israël sans parler de
l’appui stratégique américain. Ce qui pourrait se produire par
contre, c’est qu’un autre gouvernement égyptien soit moins
accommodant avec l’actuelle coalition de droite et d’extrême-droite
au pouvoir en Israël. Mais est-ce si grave qu’un pays démocratique
d’une part ait une politique indépendante et d’autre part ne
laisse pas carte blanche à un gouvernement de droite et
d’extrême-droite ?

Les masques tombent. Nos trois
intellectuels dénoncent un éventuel extrémisme en Egypte mais
soutiennent celui au pouvoir en Israël. Ils critiquent l’absence
de démocratie dans le monde arabe mais s’émeuvent dès qu’elle
est en marche. Leur priorité n’est pas la démocratie mais la
docilité à l’égard d’Israël, fut-il gouverné avec l’extrême
droite. »

Voila pour aujourd’hui, vous repassez quand vous voulez, « les cénobites tranquilles » sont ouverts tous les jours. Près de 15 000 visiteurs m’ont déjà fait la joie de franchir le seuil de l’ermitage, ce qui ne va pas sans titiller mon égo. Allez, portez vous bien, à demain peut-être et n’oubliez pas: Indignez vous !

 

MEILLEURS VOEUX DE GAZA…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis de la paix universelle et du tournedos Rossini réunis, bonjour !

Pour ce dernier billet de l’année, j’ai décidé de céder la parole à un collectif de jeunes de Gaza qui expriment leur ras le bol. Je n’ai pas la prétention de croire que ce petit geste aura une incidence quelconque mais peut-être que, multiplié comme savent le faire les réseaux sociaux… Et, en guise de voeux, je vous transmets ceux de la jeunesse de Gaza.Ce « manifeste », poignant de sincérité, je ne sais pas qui l’a écrit mais j’avais très envie de le partager comme on dit sur facebook.

 

« Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa . Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale. 

Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée…

Nous sommes une jeunesse au cœur lourd. Nous portons en nous un poids tellement accablant qu’il nous empêche d’admirer le coucher de soleil : comment pourrait-on, alors que des nuages menaçants bouchent l’horizon et que des souvenirs effrayants passent dans nos yeux à chaque fois que nous les fermons ? Nous sourions pour cacher la douleur, nous rions pour oublier la guerre, nous gardons l’espoir pour ne pas nous suicider tout de suite.

Au cours des dernières années, Hamas a tout fait pour prendre le contrôle de nos pensées, de notre comportement et de nos attentes. Nous sommes une génération de jeunes qui se sont déjà habitués à évoluer sous la menace des missiles, à poursuivre la mission apparemment impossible qui consiste à mener une existence normale et saine, et nous sommes à peine tolérés par une organisation tentaculaire qui s’est étendue à travers notre société, tel un cancer malveillant déterminé à détruire dans sa propagation jusqu’à la dernière cellule vivante, la dernière opinion divergente, le dernier rêve possible, à paralyser chacun de nous en faisant régner la terreur. Et tout ça arrive dans la prison qu’est devenu Gaza, une prison imposée par un pays qui se prétend démocratique.

A nouveau l’histoire se répète dans toute sa cruauté et tout le monde a l’air de s’en moquer. Nous vivons dans la peur. Ici, à Gaza, nous avons peur d’être incarcérés, interrogés, battus, torturés, bombardés, tués. Nous avons peur de vivre parce que chaque pas que nous faisons doit être sérieusement considéré et préparé, parce qu’il y a des obstacles et des interdits partout, parce qu’on nous empêche d’aller où nous voulons, de parler et d’agir comme nous le voulons et même parfois de penser ce que nous voulons, parce que l’occupation colonise nos cerveaux et nos cœurs, et c’est tellement affreux que c’est une souffrance physique, que nous voulons verser des larmes de révolte et de colère intarissables.

Nous ne voulons pas avoir de haine, ressentir toute cette rage, et nous ne voulons pas être encore une fois des victimes. Assez ! Nous en avons assez de la douleur, des larmes, de la souffrance, des contrôles, des limites, des justifications injustifiées, de la terreur, de la torture, des fausses excuses, des bombes, des nuits sans sommeil, des civils tués aveuglément, des souvenirs amers, d’un avenir bouché, d’un présent désespérant, des politiques insensées, des politiciens fanatiques, du baratin religieux, de l’emprisonnement. Nous disons : ASSEZ ! Ce n’est pas le futur que nous voulons !

Nous voulons être libres, nous voulons vivre, nous voulons la paix. »

voilà, je vous souhaite une très bonne année 2011. Portez vous bien, si vous le pouvez et, à l’année prochaine peut-être.

BOYCOTT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la liberté endeuillée et du
pigeonneau laqué réunis, bonjour !


Puisque nous sommes le 29 novembre
c’est à dire le 9è jour de frimaire, dédié au genièvre, je vais
en profiter pour ne pas vous parler de choucroute !


BOYCOTT

C‘est à Charles Cunningham Boycott,
riche propriétaire terrien irlandais que l’on doit ce nom. A force
de maltraiter ses ouvriers il dut subir un blocus de leur part et, le
nom est resté. Cette forme d’action s’est développée depuis par
exemple contre le régime d’apartheid de l’Afrique du sud, le
boycott des produits chinois contre leur politique vis à vis du
Tibet, le boycott d’une marque de bière par les gays américains
contre la politique d’embauche de cette marque et, plus récemment,
le boycott des produits israéliens contre leur politique à l’égard
des palestiniens.

Oui mais voilà…

Il est désormais interdit de boycotter
! la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout
appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une
«provocation publique à la discrimination envers une nation»…
Ainsi que l’expose benoist Hurel secrétaire général adjoint du
syndicat de la magistrature dans une tribune dans Libération:
Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple
circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre
l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la
contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le
boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée
extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un
pays n’était qu’une
«provocation publique à la
discrimination envers une nation»,
punie d’un an
d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère
demande aux procureurs de la République d’assurer une répression
«ferme et cohérente» de ces agissements.
Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises
de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie,
mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne
marche du commerce, donc du monde. La circulaire en question, qui a
su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société
civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette
provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence.
La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise
nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la
pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif
que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure.

Ainsi va le monde.

Maintenant, c’est à
vous de voir, je ne fais pas de prosélytisme…J’évoque, comme
disait Blier dans les tontons flingueurs.

Allez, merci d’avoir fait
le détour par « les cénobites tranquilles » qui, grâce
à votre fidélité approche des 10 000 visiteurs. Portez vous bien
et à demain peut-être.

BOYCOTT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de mes amis et du pâté d’alouette réunis, bonjour !

Un
certain nombre de « personnalités » signent ce 1er
novembre un appel dans le journal « le Monde »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/01/le-boycott-d-israel-est-une-arme-indigne_1433857_3232.html dénonçant
la campagne de boycott qui vise les produits israéliens. On y
retrouve Bernard-Henri Levy, Pascal Bruckner, Finkielkraut, Yvan
Attal, Serge Moati , Patrick Bruel, Manuel Valls et d’autres qui
affirment: « L’illégalité de la démarche ne fait pas de
doute et la justice française ne tardera pas à la confirmer. »

VOUS
DITES ILLEGAL ?

Avoir
chassé les Palestiniens de leur pays en 1948 et refuser leur retour
est illégal, affirme l’ONU. Conquérir de nouveaux territoires par
la force est illégal. Empêcher les Palestiniens de vivre sur leurs
terres, de travailler, d’étudier ou de circuler librement est
illégal. Détruire leurs maisons et leurs oliviers est illégal.
Emprisonner des enfants de douze ans est illégal. Construire un mur
de séparation, voler l’eau et les terres des territoires occupés
est illégal. Utiliser des armes au phosphore et au laser est
illégal. Bombarder des maisons, des écoles, des hôpitaux, des
ambulances, des missions de l’ONU est illégal. Torturer est
illégal. Assassiner les dirigeants palestiniens est illégal.
Massacrer des défenseurs de la paix dans les eaux internationales
est illégal.(
Auteur: Michel Collon – Source: Investig’action)

Ca c’est le genre de billet à se faire plein de copains…

Allez, retour au bercail, sur nos terres finistériennes là où tout est ordre et beauté, luxe, calme et volupté…Le premier qui dit « poil au nez » est à l’amende.Portez vous bien et à demain peut-être.


TANK A FAIRE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis de la révoltation (je viens de l’inventer) et du pâté d’alouette réunis, bonjour !


Il y a 83 ans, le 28 août 1927, avaient lieu les funérailles et l’incinération  de Nicola SACCO et Bartoloméo VANZETTI au cimetière Forest Hill de Charleston au USA.(Photo de droite)

Ecoutons Joan Baez pendant quelques secondes et souvenons nous que le pouvoir, tous les pouvoirs, n’ont jamais mis plus de force et de rage qu’à vouloir éradiquer l’anarchisme.

Il doit y avoir une bonne raison ! Réfléchit petit scarabée…

Mais, revenons à l’actualité.

Toujours à propos de la peine de mort, une pétition circule actuellement sur le Net et plus précisément sur les sites de Libération et de BHL pour sauver Sakineh Mohammadi-Ashtiani, cette iranienne condamnée à la lapidation pour adultère et complicité de meurtre. Même madame Bruni-Sarkozy s’est fendue d’une lettre, largement reprise par les médias, Giscard d’Estaing est atterré, Ségolène Royale est scandalisée, le tout-Paris est « boulversifié » devant une telle barbarie. Et l’Arabie Saoudite Mme Bruni, et la Chine Mme Royal, et les Etats-Unis M’sieu d’Estaing…La chaise électrique est-elle moins barbare que la pendaison ? Le garrotage plus distingué que l’injection létale ? La fusillade plus civilisée que la décapitation ? Bien sûr que non ! Une fois de plus l’enjeu est ailleurs. La Chine et les Etats-Unis sont les deux plus gros pourvoyeurs de condamnés à mort sur cette planète mais, il est hors de question de froisser leur susceptibilité commerciale.

L‘Iran pour sa part est en ligne de mire de la coalition que des humoristes avisés ont baptisé USRAEL. Je vous en parlait il y a quelques mois et je maintiens mon analyse. Il faut préparer les opinions publiques à une guerre « préventive » contre ce pays. On nous refait le coup de Saddam et de ses armes de destruction massive. Aujourd’hui, on fait peser la menace nucléaire, d’un pays barbare, antidémocratique, capable de faire lapider une jeune femme. Les forces américaines sont déjà prépositionnées dans le golfe, seule, l’évolution de la politique Turque à l’égard d’Israël retarde les plans du Pentagone. Voici ce que déclarait notre Président il y a quelques jours lors de sa rencontre avec les ambassadeurs: Téhéran « alimente la violence et
   l’extrémisme dans la région. Mais surtout, il représente aujourd’hui
la   principale menace à la sécurité internationale dans un domaine
majeur,   la prolifération nucléaire
« . Il a par ailleurs souligné que « si   un accord
crédible ne pouvait être conclu, alors l’isolement de l’Iran   
s’accroîtrait inexorablement. Face à une menace qui se préciserait, il 
faudrait aussi nous organiser pour protéger et défendre les Etats qui
se   sentiraient menacés
».
Je n’ai bien entendu aucune sympathie pour les régimes théocratiques pas plus celui là qu’un autre mais, comme dit Fidel Castro dans une récente interview: « j’aimerais me tromper ».

Allez, merci de votre visite, portez vous bien dans ce monde de furieux et, à demain peut-être.

POURQUOI LA GUERRE ?..

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis des pousse-au-crime et des va-t-en-guerre réunis, bonjour !

Pourquoi la guerre ?

Oui, je reviens vers vous avec cette question lancinante qui ne cesse de me tarauder les neurones. Pourquoi Israël et son souteneur, les Etats unis d’Amérique, s’apprètent-ils à bombarder l’Iran? La question aujourd’hui n’étant plus de savoir si ils vont le faire mais, quand vont-ils le faire.

La première réponse qui vient à l’esprit c’est que un certain nombre de pays Arabes (mais Sunnites) ne verraient pas d’un mauvais oeil la mise au pas des Perses chiites. Ces derniers sont soupçonné d’être derrière le Hamas en Palestine, le Hezbollah au Liban, les rebelles du Yémen qui harcèlent les forces Saoudiennes, les Talibans en Afghanistan, les milices en Irak. D’où l’idée de l’Etat Hébreu de frapper à la tête une fois pour toutes… L’Arabie Saoudite est sans doute, en tous cas officieusement, l’allié le plus sûr des USA et donc, implicitement, d’Israël dans cette affaire. L’idée d’une nouvelle guerre qui enflammerait le Moyen Orient et ses puits de pétrole n’emballe guère les pétroliers du coin. La Jordanie, l’Egypte dans une moindre mesure, les Saoudiens bien entendu, le Koweit à coup sûr, sans compter les Sunnites Irakiens qui rêvent de retrouver leur prestance de l’époque Saddam, n’interviendront qu’au travers de « paroles verbales » à la tribune de l’ONU pendant que Tsahal et l’oncle Sam largueront leurs bombes anti bunkers sur les présumées installations nucléaires de l’Iran.

La seconde c’est que le gouvernement Israëlien a besoin du soutien de son opinion publique pour mettre une dernière main à sa politique d’occupation des sols jusqu’à atteindre un point de non-retour avant une éventuelle co-existence (inéluctable) de deux Etats en Palestine. Or, rien ne garanti davantage la cohésion d’un peuple qu’une menace extérieure. C’est donc l’Iran qui va tenir la place du méchant avec dans le rôle du docteur Folamour, le dangereux psychopathe, Ahmadinejad.

Soutien de son opinion d’une part et soutien, sinon compréhension bienveillante de la communauté internationale, d’autre part; voilà pourquoi Obama s’empresse de faire voter par le conseil de sécurité de l’ONU une résolution permettant d’accroître les sanctions contre l’Iran.

La Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU est basée sur un procès d’intention fondamental. Elle défend l’idée que l’Iran est une puissance nucléaire à venir et une menace à la sécurité mondiale. Elle fournit également le feu vert à l’alliance militaire États-Unis-OTAN-Israël pour menacer l’Iran d’une attaque nucléaire préemptive punitive, appuyée du sceau du Conseil de sécurité de l’ONU. Bis repetita placent, on se croirait à la veille de la guerre contre l’Irak. (à gauche un dessin paru dans le N° 42 de  « l’Assiette au beurre » en 1902. La légende: Je voulais qu’on déclarât la guerre pour expérimenter mon nouveau fusil…)

Il est bien possible que vos nuits d’été soient illuminées par les images fantômatiques des bombardements et au JT vous verrez BHL et/ou Finkielkraut vous expliquez qu’il ne pouvait en être autrement et que, fort heureusement, les Nations n’ont pas cédées à l’esprit de Munich.

Il y a des jours comme ça où l’envie vous prend de devenir, vraiment, un cénobite tranquille et pourquoi pas, un anachorète planqué sur son piton rocheux, attendant la fin de toute chose…

Tout à fait autre chose…

Connaissez vous Carlos GOHSN le Pédégé de Renault Nissan, payé une fois
en France et une fois au Japon, résultat: 10 millions d’euros annuel.
De son côté, Ronan Guernion, que vous ne connaissez pas non plus, producteur de lait à Tonquédec (22) considère qu’il gagne environ 1 000 euros par mois pour des semaines de 58h. (Télégramme de Brest. 23 juin). Mais dans quel monde de dingues vivons nous ?

Des petites histoires comme celle là il en sort deux ou trois par semaine: Les cigares de Blanc, la mission de Boutin, l’appartement de Fadela…Jusqu’où iront-ils dans le mépris de ceux dont les ancêtres ont fait voter la fin des privilèges ? Vous le saurez en restant fidèle à votre blog préféré. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.



BRUITS DE BOTTES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,


Amis de la concorde universelle et du chouchenn chaud réunis, bonjour !

Nous sommes 22 juin c’est à dire que les jours vont commencer à diminuer. C’est le 4ème de Messidor consacré à la Véronique; cette plante qui était sensée guérir de la lèpre (d’où son nom d’herbe aux ladres) et qu’utilisa la Sainte qui lui lègua son nom pour soigner l’empereur Tibère.

Bruits
de bottes.

Selon
des sources maritimes de la ville de Suez en Egypte, citées par le
quotidien al-Quds al-Arabi, 12 navires de guerre américains, y
compris un navire de guerre  israélien ont  franchi le
canal de Suez à l’aube de  vendredi, se dirigeant vers le
Golfe arabo-persique, soulignant que de nombreux militaires
américains ont été aperçu !

Ces
sources ont précisé que le trafic du Canal de Suez a été perturbé
pendant des heures à cause du passage de la flotte militaire
américaine, qui comprend un porte-avion, plusieurs navires de guerre
transportant des soldats, des blindés et des munitions, en
provenance de la mer Méditerranée se dirigeant vers  la mer
Rouge.

Les
sources ont révélé que de nombreux navires commerciaux ont dû
arrêter leur activité quotidienne et sont resté stationnés aux
côtés du canal,  le temps que la flotte américaine militaire
parachève sa route, soulignant qu’il s’agit de la plus longue
flotte militaire américaine jamais vu depuis des années ! Et pourtant, pas un mot dans la presse, pas un mot à la télé…Il est vrai que le psychodrame que nous offre chaque jour l’équipe de France de fouteballe est autrement plus mobilisateur.

Les
faucons Israëlo-américains ont la gâchette qui les démange. Ils
veulent en découdre avec « l’axe du mal » et, chemin
faisant récupérer quelques barils de pétrole pour compenser ceux
qui se déversent dans le golfe du Mexique. L’Iran a du souci à se
faire d’autant plus que l’Arabie Séoudite, autre allié dans la
région, vient d’autoriser l’aviation d’Israël à survoler son
territoire. On peut imaginer que les stratèges se voient obligés de
rebattre les cartes suite aux nouvelles positions Turques. Par
ailleurs, le gouvernement Israëlien a demander à l’Egypte de fermer
le canal aux flottilles humanitaires qui doivent se diriger vers Gaza
dans les semaines à venir. Ca fait froid dans le dos, je remets mon Damart…

Pour Saddam ils avaient utilisé le prétexte des armes de destruction massive, vous vous souvenez ? Pour l’Iran ils nous racontent qu’on a affaire à un tyran psychopathe qui veut rayer Israël de la surface de la terre. En Afghanistan, il s’agissait de se débarrasser des Talibans et de redonner leur liberté aux planteurs de pavots et autres seigneurs de guerre… Tous ceux qui avaient dansé la gigue après l’élection de Obama vont-ils devoir déchanter ? Vous le saurez en suivant les aventures de « G.I. Jo » au Moyen orient.

……………………………………………….

Dépannage…

Ce matin, retard à l’allumage. Il faut dire que je me suis trouvé dans l’obligation d’appeler le service d’assistance d’Orange suite à une défaillance du téléphone.

Après plus d’une heure et demi en ligne avec un « conseiller » et une multitude de manip, non seulement le téléphone ne marchait toujours pas mais, internet non plus. A la fin de l’entretien, le gars (j’imagine sur une plate forme téléphonique du côté de Bamako) a fini par me dire: « appelez un technicien pour votre PC – Orange vous remercie – au revoir monsieur… » et il a raccroché ! Je me suis résolu (de rage) à tout débrancher, remise à zéro totale, réinitialisation générale et, conséquence attendue, la perte d’un certain nombre de documents. Et voici pourquoi, cher amis et néanmoins lecteurs des « Cénobites tranquilles », votre journal est en retard ce matin.

Allez, que la paix soit avec vous, portez vous bien et à demain peut-être.




GAZA, ENCORE ET ENCORE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

La flottille internationale acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l’aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi de Chypre pour le territoire palestinien. Dans la soirée, peu après 21 heures, heure locale (20 heures, heure française), trois patrouilleurs lance-missiles de classe Saar israéliens avaient quitté le port de Haïfa pour aller intercepter la flottille, selon des journalistes à bord d’un bâtiment.

La marine israélienne avait annoncé son intention d’empêcher la flottille, de force si nécessaire, de s’approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise par Israël à un blocus strict – sauf pour les produits de première nécessité – depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007.

Et, ce qui devait arriver, arriva…Une fois de plus dans le silence assourdissant de la communauté internationale, Israël à poursuivi sa politique de mort et de sang en ouvrant le feu sur le convoi humanitaire. La marine israélienne a attaqué lundi matin au moins un des six bateaux transportant des militants pro-palestiniens et de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza, soumise à un blocus.Les pêcheurs Gazaouis avaient pavoisé leurs embarcations pour accueillir la flottille…C’est raté !

Le bilan est incertain. Au moins dix personnes ont été tuées dans l’opération, rapporte une chaîne de télévision israélienne, affirmant que le bilan définitif pourrait être bien plus élevé. Deux personnes ont été tuées et environ 30 blessées, indique un représentant d’une ONG turque impliquée dans l’opération. La flottille internationale, qui transportait 700 militants et sympathisants de la cause palestinienne, dont des parlementaires européens et de l’aide pour Gaza a appareillé dimanche pour le territoire palestinien. « Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé »: c’est ce qu’a raconté le correspondant d’al-Jazira à bord d’un des bateaux en route pour Gaza avant l’interruption de la communication. L’armée israélienne a confirmé au moins dix morts parmi les passagers après l’intervention de commandos israéliens contre la flottille pro-palestinienne transportant de l’aide à Gaza, qui avait appareillé de Chypre. Plus tôt dans la matinée, le ministre de l’industrie et du commerce israélien, a exprimé, lundi, à la radio militaire ses « regrets pour tous les morts », reconnaissant officiellement des victimes dans l’intervention.

Résultats: La Turquie va piquer une grosse colère, la France va protester, les USA vont toussoter, l’ONU va « exiger » une enquête et pendant ce temps là, la colonisation va se poursuivre, l’occupation perdurer, le blocus se renforcer, Philippe Val et BHL vont dénoncer les participants de la flottille comme de dangereux antisémites financés par Dieudonné.

Si vous suivez ce blog un tant soit peu, vous savez que je  suis inconditionnel de rien. Bien sûr que dans cette flottille il y avait de la provocation, bien sûr qu’il y avait forcément une part d’instrumentalisation, bien sûr que parmi les passagers il n’y avait pas que de doux pacifistes mais, c’est l’honneur et la responsabilité d’un Etat démocratique de faire la part des choses. Cette fois ci, je crois que je vais vomir mon « 4 heures » !

Fort heureusement, Madame Michu, la vie continue. Bon d’accord, on n’a pas gagné le concours de l’Eurovision, bon d’accord, on ne va pas gagner la coupe du Monde de fouteballe, bon d’accord, on n’est rayé des cadres à Roland Garros, bon d’accord, le « nul » contre la Tunisie n’inquiète pas Raymond la science mais, force est de constater que la pluie est nettement moins froide. Allez c’est sympa à vous d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.