Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Goldman-Sachs”

Page 1 de 1

UN DERNIER POUR LA ROUTE…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , , ,

Amis de la métempsycose et du homard à l’armoricaine réunis, bonjour !

Voici donc le dernier jour de la dernière semaine de cette année 2011 qui n’en finit pas de disparaître… Dans notre calendrier républicain, c’est le 11è jour de nivôse, dédié au granit.

 

Bon anniversaire à SINÉ

Né un 31 décembre en 1928 et toujours la rage au ventre. La liste serait trop longue s’il fallait énumérer ses combats: Anticapitaliste – Antisioniste -Anticlérical -Anticolonialiste – Antiraciste… On le retrouve tous les mois dans SINE-MENSUEL et toujours avec la même délectation. Il se trouvera bien un dieu libertaire et paien pour lui accorder encore quelques belles années. Voici un dessin de WILLEM qui date de 68, paru dans « L’enragé » N°6, journal que SINÉ avait créé à l’époque et dont j’ai retrouvé tous les numéros au fond d’un carton.

Pour l’année 2012, je reprends donc ma carte au seul parti qui trouve grâce à mes yeux:

 

C’est le temps des bilans mais, « les cénobites tranquilles » se refusent à fermer pour cause d’inventaire. Vous êtes de plus en plus nombreux à me faire le plaisir de jeter un œil sur mes petits billets quotidiens et nous allons démarrer la nouvelle année avec environ 40 000 visiteurs uniques à étre passé par l’ermitage. Je vous adresse donc tous mes vœux ; le mien vous le connaissez sans doute, est que l’on puisse vivre un mois de Mai qui voit dégringoler de leurs trônes Nicolas 1er et sa clique. Que le tribunal international décrète la réouverture du bagne de Cayenne pour y accueillir goldman-Sachs et consorts, les mines de sel en Sibérie pour les agences de notation, Alcatraz pour tous les banksters qui nous sucent la moelle et Guantanamo pour Obama qui ne tient pas une seule de ses promesses…

Bloavez mad ha yech’ed mad d’an holl. Portez vous bien et à demain peut-être.

Μετάφραση – RESISTANCE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis de la vérité historique et de la moussaka réunies, bonjour !

Nous sommes le dimanche 13 novembre, 23è jour de brumaire dédié à la garance ; jolie plante dont on extrayait autrefois une teinture qui a laissé son nom au rouge garance, couleur des uniformes militaires avant la grande guerre…Il paraît qu’au milieu du XIXè on comptait cinquante moulins à garance dans le Vaucluse.

Décidément l’humanité me désespère ! Prenez les grecs, ils voulaient un référendum, ils se retrouvent avec l’extrème droite au gouvernement…Papandréou est parti, oh, pas loin, les Papandréou ne sont jamais loin du pouvoir en Grèce ; c’est leur point commun avec les Karamanlis. Voici qu’entre en scène Papadémos ! Non mais, vous imaginez cela ? Papadémos, Papa comme papa et démos comme le peuple… Pourquoi pas le petit père des peuples pendant qu’on y est ! Et en plus, il prête serment devant l’église, on croit rêver! Mais ce père la rigueur n’est pas un inconnu, il a été vice-Président de la banque centrale Européenne, a enseigné à Harvard et fait partie du sérail depuis fort lontemps.

 

 

Et qu’est-ce qu’il apporte dans ses bagages ce bon Lucas, des ministres d’extrème droite. En Grèce, pays de la résistance au nazisme, au fascisme, aux colonels, pays de Théodorakis (en vidéo-starmata), de Mélina Mercouri, de Costa-Gavras… Sans oublier que c’est lui qui avait bidouiller les chiffres pour permettre à la Grèce de rejoindre l’Europe. Et les « socialistes » restent aux postes clés du gouvernement, sans broncher, sans honte, au nom de l’union nationale. Ils veulent continuer à nous faire prendre l’Helvétie pour une lanterne et l’ouzo pour du Pastis. Cette extrème-droite va peser sur ce gouvernement comme les impedimentas de l’armée romaine…

Un référendum, non mais vous rigolez, pourquoi pas demander son avis au peuple pendant qu’on y est ? Dans les bureaux de Goldman Sach, ils sont plié en deux en se racontant cette blague et en finissant leur moussaka.

 Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

DE SOLON A GOLDMAN-SACHS…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , , ,

 

Amis de la démocratie et du pâté d’alouette réunis, bonjour !

C‘est aujourd’hui le 23 juin, jour anniversaire de ma filleule Salomé que j’adore, tellement qu’elle est belle, tellement qu’elle est intelligente, tellement qu’elle fait du cheval comme d’autres font de la trottinette… Quinze ans déjà, que cela passe vite quinze ans, comme disait le poète. J’aurai voulu parler d’espoir, d’avenir, de projets, d’insouciance, bref de toutes ces choses qui devraient illuminer le ciel d’une adolescente. Et puis, patatras, je tombe sur ce texte, un appel à la solidarité des grecs à l’initiative de Mikis Théodorakis et je ne résiste pas au désir de vous en livrer un extrait.

 

« La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches. Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont elle-même générées sous forme de dettes. Comment peut-on proposer un ancien collaborateur de la Goldman Sachs pour diriger la Banque centrale européenne ? De quelle sorte de gouvernements, de quelle sorte de politiciens disposons-nous en Europe ?
Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire a été le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe.

Nous ne vous demandons pas un traitement de faveur parce que nous avons subi, en tant que pays, l’une des pires catastrophes européennes aux cours des années 1940 et nous avons lutté de façon exemplaire pour que le fascisme ne s’installe pas sur le continent.

Nous vous demandons de le faire dans votre propre intérêt. Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme. »

 

Espérons avec Moustaki qu’il soit encore temps…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.