Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Général Richepance”

Page 1 de 1

Vivre libre ou mourir…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

, , , , ,

Amis des sixties et du poulet fermier réunis, bonjour ! Nous voici le Mardi 10 mai 2016, 21è jour de floréal dédié à la statice, rien à voir avec l’Insee, c’est une petite plante que l’on peut apercevoir sur nos côtes.

Le 10 mai 1802, Louis Delgrès, 36 ans, brillant officier de la Révolution, fervent républicain et bonapartiste convaincu, adresse « à l’univers entier le dernier cri de l’innocence et du désespoir ». En affichant cette Delgres-V1-696x471proclamation sur les murs de Basse-Terre, en Guadeloupe, il revendique le devoir d’insurrection et lance un appel à la fraternité, par-dessus les barrières de races. Quelques jours plus tard, dans l’habitation Danglemont, à Matouba, dans les hauteurs de Basse-Terre (Guadeloupe), il se fait sauter avec ses hommes pour échapper à la cruauté du corps expéditionnaire du général Antoine Richepance et de Magloire Pelage. Son ami Joseph Ignace et beaucoup d’autres insurgés dont la mulâtresse Solitude sont tués ou exécutés…

Juridiquement Louis Delgrès est né « libre de couleur ». Il est, selon l’hypothèse la plus probable, le fils naturel d’Elisabeth Morin (dite Guiby) et de Louis Delgrès blanc créole martiniquais de Saint-Pierre qui Delgres_timbrefut receveur du Roi et directeur des Domaines du Roi à Tobago. Les Archives nationales possèdent les dossiers de Louis Delgrès père, et de Louis Delgrès fils, chef de bataillon. Ces documents établissent avec une grande certitude la filiation entre les deux hommes. Louis Delgrès fils vit avec ses parents en Martinique puis à Tobago. Un document de septembre 1799 indique qu’il est un excellent militaire et qu’il sait très bien lire, écrire et calculer. Ces indications révèlent la qualité de son éducation.

En1791, le « patriote » Louis Delgrès s’exile à la Dominique après la prise du pouvoir par les royalistes en Martinique.  rejoint les rangs des républicains et monte à bord de la Félicité, navire commandé par Lacrosse. Il est alors élu provisoirement lieutenant par ses concitoyens. Il sert sous les ordres de Rochambeau et est nommé capitaine à titre provisoire. En avril 1794, il est capturé par les Anglais à la suite de leur 220px-Delgres_Monnereau_Vivre_libres_ou_mourirdébarquement pour la prise de la Guadeloupe, emmené en Grande-Bretagne mais il est rapidement libéré et rejoint la France. À Brest, il reçoit son brevet de lieutenant, lors de la formation du bataillon des Antilles. À son arrivée en Guadeloupe en décembre 1799, Louis Delgrès est aide de camp de Baco puis celui du capitaine général Jean-Baptiste Raymond de Lacrosse. Mais, le 1er novembre 1801, lorsque Lacrosse est emprisonné, il se rallie aux officiers rebelles. Il est nommé chef de la place de Basse-Terre par le général Magloire Pélage tandis que Lacrosse est chassé hors de Guadeloupe et se réfugie sur l’île voisine de la Dominique. Le 5 janvier 1802, Louis Delgrès destitue les fonctionnaires blancs accusés de correspondre avec le général Lacrosse. Deux jours plus tard, il devient chef de l’arrondissement de Basse-Terre. Les 15 et 16 février 1802, en collaboration avec le capitaine Massoteau, Louis Delgrès fait arrêter des officiers blancs. À partir du 10 mai 1802, dans la région de Basse-Terre, Louis Delgrès est le chef de la résistance contre les troupes consulaires du général Richepance, envoyées par Bonaparte pour rétablir l’ordre (et l’esclavage). C’est alors qu’il fait afficher sur les murs de Basse-Terre la proclamation À l’Univers entier, le dernier cri de l’innocence et du désespoir. Moins connu que Toussaint Louverture, ce résistant méritait néanmoins qu’on se souvienne de lui.

Allez, merci d’être passé par ici, portez vous bien et à demain peut-être.