Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “flute et jazz”

Page 1 de 1

Herbie and B…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

, ,

Amis de la mélancolie et de la soupe aux navets réunies, bonjour ! Nous voici donc le Mardi 16 avril 2019 qui, chacun le sait, correspond au 27è jour de germinal dédié à l’anémone. L’anémone, dans les enluminures du Moyen-âge est le symbole de l’abandon. Dans la mythologie grecque, Anémone est une nymphe dont s’éprend Zéphir anémonedieu des vents. D’ailleurs, Anemos, en grec signifie « vent ». Quand à Adonis qui symbolise la mort et le renouveau de la nature; Il était aimé à la fois d’Aphrodite, (déesse de l’amour) et de Perséphone, (reine des morts). La haine qu’elles éprouvaient l’une pour l’autre crût démesurément, contraignant Zeus (roi des dieux) à s’interposer entre les deux rivales. L’arbitre suprême exigea alors, de manière à contenter chacune des parties, qu’Adonis passe un tiers de son temps avec Aphrodite, un tiers avec Perséphone et le tiers suivant où bon lui semble. Au cours d’une chasse, il fut tué par un sanglier, envoyé par Artémis ou Arès; on se perd en conjectures. Toujours est-il que des gouttes de son sang jaillirent des anémones. Oui, les Dieux sont des grands enfants, toujours à se faire des niches.

Quand à nous, nous allons dédié ce billet à un flûtiste des plus talentueux, non pas Pan mais Mann.

Herbie Mann, de son vrai nom Herbert Solomon, est un flûtiste de jazz américain né le 16 avril 1930 et mort le 1er juillet 2003. Dès la fin des années 50, il va contribuer à faire de la flûte un instrument de jazz. Mann a souvent incorporé dans sa musique des éléments tirés de laMann flute musique africaine, la musique afro-cubaine, la musique d’Europe de l’Est, la musique moyenne-orientale, la musique indienne et de la musique brésilienne. Il débute avec l’accordéoniste Mat Mattews et la chanteuse Carmen McRae. Dans les années 50-60, il joue avec de nombreux artistes ( Sarah Vaughan, Clifford Brown, Chet Baker, Bill Evans,…). Le voici en train de régler son compte au standard Harlem nocturne fameux thème du non moins fameux Mike Hammer. Je suis sur que cette musique va vous rappeler quelquechose…

Précurseur de la world music, il enregistre des albums intégrant des éléments puisés dans les « musiques du monde ». On peut l’entendre avec des musiciens brésiliens ( Baden Powell, Joao Gilberto, Sergio Mann-GMendes mais aussi cubains, Carlos Valdes, Willie Bobo ). Fin des années 60, s’éloignant du jazz et de la bossa nova, il s’oriente vers un jazz fusion mâtiné de Rhythm & Blues et de Soul music.  Dans les années 70, il enregistre même quelques albums purement « discos » et des albums avec la chanteuse Cissy Houston. En 1974, il enregistre un album de reggae. Dans les années 80-90, on peut encore l’entendre aussi bien dans des contextes « totalement jazz » (avec Ron Carter, Phil Woods que dans des contextes Rock ou même pop avec Average White Band, Stéréolab…) Il décède à 73 ans à la suite d’une longue maladie comme on dit.

Quand à vous, portez vous bien et à bientôt peut-être.