Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Eric Clapton”

Page 1 de 1

Ca vient du Blues…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ, PORTRAIT

, , , ,

Amis de la mélancolie et du Mississippi réunis, bonjour !

Nous sommes le mercredi 03 octobre 2012 et, en ce douzième jour de vendémiaire, consacré à l’immortelle, coup de chapeau à un artiste qui en portait toujours un: Stevie Ray Vaughan.

Il est né un 3 octobre à Dallas, de triste mémoire, on lui doit l’apport de la guitare
électrique dans le blues. En 2003, le magazine Rolling stone le classe parmi les meilleurs guitaristes de tous les temps, excusez du peu. Il va beaucoup s’inspirer de Jimi hendrix et de BB King mais aussi de Buddy Guy dont je vous ai déjà parlé ici.

C‘est David Bowie qui va le repérer au Montreux Jazz Festival et l’inviter à jouer sur son album Let’s dance, sorti en 1983. Aux prises avec la drogue et l’alcool au milieu des années 1980, il commence une cure de désintoxication en Géorgie, et s’en sort totalement. Pour son retour, il enregistre l’album In Step en 1989, qui remporte le Grammy Award du meilleur disque de blues contemporain. Son retour sur le devant de la scène sera de courte durée puisqu’il va trouver la mort dans un accident d’hélicoptère le 27 août 1990.

« Personne ne m’avait autant imposé le respect. La première fois que j’ai entendu Stevie Ray, c’était à la radio, dans ma voiture, je ne savais pas qui il était, et je me suis dit : ce gars-là va faire trembler le monde. » Eric Clapton.

En tous cas, ça balance sévère ! Tiens, puisque vous aimez le blues, ne ratez pas le rendez vous désormais traditionnel de Belle-Isle-en-terre, c’est pas loin de Guingamp (22) vendredi et samedi prochains ( 5 & 6 oct.) Martin Harley Band – West Weston – Blas Picon & the Junk express – Chris Farlowe. Cela se déroule dans les bars et à la salle polyvalente.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

 

T’ES ROCK COCO…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la royale bravitude et du coco Paimpolais réunis, bonjour !



En ce douzième jour de vendémiaire, consacré à l’immortelle, coup de chapeau à un artiste qui en portait toujours un: Stevie Ray Vaughan.

Il est né un 3 octobre à Dallas, de triste mémoire, on lui doit l’apport de la guitare électrique dans le blues. En 2003, le magazine Rolling stone le classe parmi les meilleurs guitaristes de tous les temps, excusez du peu. Il va beaucoup s’inspirer de Jimi hendrix et de BB King mais aussi de Buddy Guy dont je vous ai déjà parlé ici.

C‘est David Bowie qui va le repérer au Montreux Jazz Festival et l’inviter à jouer sur son album Let’s dance, sorti en 1983. Aux prises avec la drogue et l’alcool au milieu des années 1980, il
commence une cure de désintoxication en Géorgie, et s’en sort
totalement. Pour son retour, il enregistre l’album In Step en 1989, qui remporte le Grammy Award du meilleur disque de blues contemporain. Son retour sur le devant de la scène sera de courte durée puisqu’il va trouver la mort dans un accident d’hélicoptère le 27 août 1990.

« Personne ne m’avait autant imposé le respect.
La première fois que j’ai entendu Stevie Ray, c’était à la radio, dans
ma voiture, je ne savais pas qui il était, et je me suis dit : ce
gars-là va faire trembler le monde
. » Eric Clapton.

En tous cas, ça balance sévère !

Voilà pour ce jour d’hui, j’espère sincèrement que vous ne vous êtes pas trop fait saucer pendant la manif d’hier et que vous êtes prêts pour la prochaine… En attendant, portez vous bien et à demain peut-être.