Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Equinoxe”

Page 1 de 1

Mabon et l’équinoxe d’automne…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

, ,

Amis de l’amphigouri et du clafoutis aux mirabelles réunis, bonjour ! Nous sommes donc le Mardi 22 septembre 2020, premier jour de Vendémiaire dédié au raisin. Je dois préciser que l’équinoxe aura lieu à 13h30 et 38 secondes heure française pour être tout à fait précis. J’ajouterai qu’il vous reste 100 jours pour préparer le réveillon. C’est un peu le Père cent des appelés du contingent, rite qui était pratiqué à mon époque et qui était marqué par une parodie de pendaison cent jours avant la quille. Je dis cela mobron-saumoncar, dans le calendrier républicain, commençant le 22 septembre 1792, mis en place le 6 octobre 1793 et utilisé entre 1793 et 1805, l’année débute lors de l’équinoxe de septembre. (Le hasard avait fait que l’institution de la République, le lendemain de l’abolition de la royauté le 21 septembre 1792, ait lieu le jour de l’équinoxe d’automne). Dans la très vieille et très ancienne civilisation celtique, c’est Mabon; dont le nom complet est Mabon ap Modron qui signifie le « fils divin d’une divine mère », l’enfant de la déesse, Terre-mère des gallois, Modron, fille d’Afallach et de Mellt. Selon la légende, Mabon, a été enlevé à l’âge de trois jours (ou trois ans selon d’autres versions) et emprisonné à Gloucester ou dans l’Annwvyn, l’Autre-Monde des Gallois. Seul le Saumon de Llyn Llin connaissait l’endroit exact de sa séquestration. Cependant, comme il était le meilleur veneur du monde, il Frodonétait le seul à pouvoir maîtriser le chien dont Culhwch avait besoin pour conquérir la main d’Olwen. C’est pourquoi une expédition fut montée pour délivrer Mabon. Toujours selon la légende, il était retenu sur une île au milieu d’une rivière et Cei et Bedwyr s’y rendirent sur le dos d’un saumon pour le délivrer. (source: Le grenier de Clio ). Et pour en terminer avec l’éphéméride, saviez vous que Frodon Sacquet Hobbit, personnage important de l’œuvre de Tolkien, était né un 22 septembre 2968 du 3è âge. Étonnant, non ! Toute chose égale par ailleurs, je dois vous avouer qu’à l’instar de Brassens, le 22 septembre aujourd’hui, je m’en fout. (pour Jean, fidèle lecteur, bis repetita)

Allez, merci pour la visite, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Au printemps…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

, ,

Amis de la tradition celtique et du homard à l’armoricaine réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 20 Mars 2016, trentième et 2399-pecheapied_f-betermin_13082014-img_3699-1dernier jour de Ventôse dédié au plantoir. Et voici l’équinoxe de printemps. La durée du jour sera égale à celle de la nuit. Jour important pour ceux qui ont tendance à perdre le Nord car il permet de situer avec précision les points cardinaux, ce jour-là le soleil se lève plein Est et se couche tout à fait à l’Ouest. (j’en connais d’autres complètement à l’Ouest mais c’est une autre histoire). Mais, équinoxe rime aussi avec grandes marées et donc, pêche à pied. Hélas il y a maintenant plus de monde sur l’estran que sur les pavés du 1er mai.

Chez les celtes, jour d’importance attaché à Onn (l’ajonc). Ostara appelé aussi Oestara, Jour d’Éostre, Rite d’Éostre, Alban Eilir (nomeostre+-213x300 druidique), festival des arbres… L’équinoxe de printemps est un moment fugace, instant qui marque l’équilibre entre le jour et la nuit, un passage où les forces de la lumière augmentent. On perçoit l’influence nordique de cette fête, avec le nom qu’on lui donne généralement : Ostara. En effet, il provient d’Eostre : une Déesse germanique de la fertilité à qui on faisait des offrandes d’œufs peints pour assurer la venue du printemps. Cette porte de l’année était aussi associée à la déesse romaine Aurora, à la déesse Grecque Èos, à la déesse hindou Ushas (toutes dérivées du prototype indo-européen du nom de Hausos).

Chargé de symboles païens, l’équinoxe de printemps est toujours fêté aujourd’hui. Nous mangeons des lapins en chocolat (le lièvre est l’animal sacré d’Éostre en tant que symbole de fertilité), des poules et des œufs. Le mot Easter qui signifie Pâques en anglais vient d’ailleurs du nom de cette Déesse. La symbolique de l’œuf est très chargée. En effet, il détient en lui la genèse du monde, il est une réalité primordiale ostara_goddessqui contient en germe la différenciation des êtres. En Égyptien le mot œuf est féminin et « de lui le Dieu jaillira, il organisera le Chaos en donnant naissances aux êtres différenciés (Il est à la fois Fils et Père)». On retrouve ce symbole dans de nombreuses religions et son sens est toujours le même. L’œuf est souvent une représentation de la puissance de la lumière. Ainsi il apparaît comme un des symboles de la rénovation périodique de la nature. Mais attention il n’est pas autant naissance que re-naissance, c’est le retour, la résurrection (d’où la récupération de la fête pour la Pâques chrétienne : mort et résurrection de Jésus.). Les comités des fêtes qui organisent aujourd’hui des « chasses aux œufs », ne se doutent pas qu’ils perpétuent ainsi une très vieille et très ancienne tradition païenne.

Allez, voila pour aujourd’hui, portez vous bien et à demain peut-être.

Un oeuf mais pas deux…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la tradition celtique et de la soupe à l’étrille réunies, bonjour ! Nous sommes le vendredi 20 mars 2015, trentième et dernier jour de ventôse dédié au plantoir. Et voici l’équinoxe de printemps; très précisément à 22.45.09. La durée du jour sera égale à celle de la nuit. Jour important pour ceux qui ont 2082909_14513774-peche-20130425-r124atendance à perdre le Nord car il permet de situer avec précision les points cardinaux, ce jour-là le soleil se lève plein Est et se couche tout à fait à l’Ouest. (j’en connais d’autres complètement à l’Ouest mais c’est une autre histoire). Mais, équinoxe rime aussi avec grandes marées et donc, pêche à pied. Hélas il y a maintenant plus de monde sur l’estran que d’électeurs aux urnes et ça, c’est pas bon pour ce que j’ai…Tiens, les plus anciens se souviennent surement de cette musique. Bon d’accord on fumait de drôles de trucs…

Chez les celtes, jour d’importance attaché à Onn (l’ajonc). Ostara appelé aussi Oestara, Jour d’Éostre, Rite d’Éostre, Alban Eilir (nom druidique), festival des arbres… L’équinoxe de printemps est un moment fugace, instant qui marque l’équilibre entre le jour et la nuit, un passage où les forces de la lumière augmentent. On perçoit l’influence nordique de cette fête, avec le nom qu’on lui donne généralement : Ostara. En effet, il provient d’Eostre : une Déesse germanique de la fertilité à qui on faisait des offrandes d’œufs peints pour eostre+assurer la venue du printemps. Cette porte de l’année était aussi associée à la déesse romaine Aurora, à la déesse Grecque Èos, à la déesse hindou Ushas (toutes dérivées du prototype indo-européen du nom de Hausos). Chargé de symboles païens, l’équinoxe de printemps est toujours fêté aujourd’hui. Nous mangeons des lapins en chocolat (le lièvre est l’animal sacré d’Éostre en tant que symbole de fertilité), des poules et des œufs. Le mot Easter qui signifie pâques en anglais vient d’ailleurs du nom de cette Déesse. La symbolique de l’œuf est très chargée. En effet, il détient en lui la genèse du monde, il est une réalité primordiale qui contient en germe la différenciation des êtres. En Égyptien le mot œuf est féminin et de lui le Dieu jaillira, il organisera le Chaos en donnant naissances aux êtres différenciés (Il est à la fois Fils et Père). On retrouve ce symbole dans de nombreuses religions et son sens est toujours le même. L’œuf est souvent une représentation de la puissance de la lumière. Ainsi il apparaît comme un des symboles de la rénovation périodique de la nature. Mais attention il n’est pas autant naissance que re-naissance, c’est le retour, la résurrection (d’où la récupération de la fête pour la Pâques chrétienne : mort et résurrection de Jésus.).

Les comités des fêtes qui organisent aujourd’hui des « chasses aux œufs », ne se doutent pas qu’ils perpétuent ainsi une très vieille et très ancienne tradition païenne.

Allez, voila pour aujourd’hui, portez vous bien et à demain peut-être.

JE M’EN FOUTISME…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis des lattitudes extrèmes et du cochon grillé réunis, bonjour !

Nous sommes le 22 septembre, premier jour de vendémiaire dédié au raisin. Pour fêter dignement ce temps de vendanges, j’ai pris un peu de temps pour cuisiner une côte de porc à la moutarde ancienne et son écrasée de pommes de terre aux cinq épices, le tout accompagné d’un Givry « La grande berge » de chez Michel Goubard.


Demain, c’est l’équinoxe, très précisément à 9h 4m 39,6s UTC, soit 11h 4m 39,6s heure légale française.

Par définition l’instant de l’équinoxe d’automne dans l’hémisphère nord correspond au moment où la longitude géocentrique apparente du centre du Soleil est égale à 180 degrés. À cet instant l’ascension droite n’est pas exactement égale à 12h et la déclinaison du centre du Soleil n’est pas nulle car la latitude apparente du centre du Soleil n’est pas nulle, mais ces deux dernières valeurs sont proches de zéro. La direction du Soleil est alors très proche de la direction opposée au point gamma, intersection de l’écliptique et de l’équateur céleste. La définition de cette direction est donc unique sur la sphère céleste. Il ne faut pas confondre la direction de l’équinoxe d’automne qui est unique et le fait que le Soleil passe par cette direction. Ainsi dans l’hémisphère nord le début de l’automne correspond au passage du Soleil dans la direction de l’équinoxe d’automne alors que ce même phénomène traduit le début du printemps dans l’hémisphère sud. Vous qui êtes friands d’explications simples, je savais que cela vous plairait…


A part cela, le 22 septembre, aujourd’hui je m’en fout !

C’est du Brassens comme on l’aime.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

A LA PECHE AUX MOULES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

 

Amis de la tradition celtique et du homard à l’armoricaine réunis, bonjour !

Et voici l’équinoxe de printemps.

La durée du jour sera égale à celle de la nuit. Jour important pour ceux qui ont tendance à perdre le Nord car il permet de situer avec précision les points cardinaux, ce jour-là le soleil se lève plein Est et se couche tout à fait à l’Ouest. (j’en connais d’autres complètement à l’Ouest mais c’est une autre histoire). Mais, équinoxe rime aussi avec grandes marées et donc, pêche à pieds. Hélas il y a maintenant plus de monde sur l’estran que sur les pavés du 1er mai. Tiens,à ce propos, rappelez vous cette époque où l’on pouvait fumer sa clope (ou sa pipe) à la télé en chantant « la pêche aux moules ». Daniel Prevost, Desproges, Piem…Quelle époque épique !


 

ALBAN EILIR.

Chez les celtes, jour d’importance attaché à Onn (l’ajonc). Ostara appelé aussi Oestara, Jour d’Éostre, Rite d’Éostre, Alban Eilir (nom druidique), festival des arbres… L’équinoxe de printemps est un moment fugace, instant qui marque l’équilibre entre le jour et la nuit, un passage où les forces de la lumière augmentent.

On perçoit l’influence nordique de cette fête, avec le nom qu’on lui donne généralement : Ostara. En effet, il provient d’Eostre : une Déesse germanique de la fertilité à qui on faisait des offrandes d’œufs peints pour assurer la venue du printemps. Cette porte de l’année était aussi associée à la déesse romaine Aurora, à la déesse Grecque Èos, à la déesse hindou Ushas (toutes dérivées du prototype indo-européen du nom de Hausos).

 

Chargé de symboles païens, l’équinoxe de printemps est toujours fêté aujourd’hui. Nous mangeons des lapins en chocolat (le lièvre est l’animal sacré d’Éostre en tant que symbole de fertilité), des poules et des œufs. Le mot Easter qui signifie pâques en anglais vient d’ailleurs du nom de cette Déesse. La symbolique de l’œuf est très chargée. En effet, il détient en lui la genèse du monde, il est une réalité primordiale qui contient en germe la différenciation des êtres. En Égyptien le mot œuf est féminin et de lui le Dieu jaillira, il organisera le Chaos en donnant naissances aux êtres différenciés (Il est à la fois Fils et Père). On retrouve ce symbole dans de nombreuses religions et son sens est toujours le même. L’œuf est souvent une représentation de la puissance de la lumière. Ainsi il apparaît comme un des symboles de la rénovation périodique de la nature. Mais attention il n’est pas autant naissance que re-naissance, c’est le retour, la résurrection (d’où la récupération de la fête pour la Pâques chrétienne : mort et résurrection de Jésus.).

Les comités des fêtes qui organisent aujourd’hui des « chasses aux œufs », ne se doutent pas qu’ils perpétuent ainsi une très vieille et très ancienne tradition païenne. 

Allez, voila pour aujourd’hui, portez vous bien et à demain peut-être.