Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “engageons nous”

Page 1 de 1

Engagez-vous, rengagez-vous qu’y disaient…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

,

Amis de la tristesse infinie et du bacalao réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 23 juillet 2020, 5è jour de thermidor dédié au bélier. En breton on dit ar maout. Dans le Gouren (la lutte bretonne) le vainqueur reçoit comme récompense un bélier, symbole de force et de vaillance. ar maoutC’est aussi, la saint Sève au nom aussi énigmatique que sa vie. Elle serait la soeur de Tugdual et donc la fille de Koupaia. Les experts de l’expertise ne sont même pas d’accord pour affirmer qu’il s’agit d’un saint ou d’une sainte… On sait très peu de chose sur cette sainte, semi-légendaire du VIè siècle, non reconnue par l’Église de Rome. Elle a pourtant laissé son nom à une commune proche de Morlaix (29). Le nom de la commune en breton est Sant-Seo qui fut francisé en Sant Sev, donc, bien masculin, puis redevenu féminin sous le nom de Sainte Sève. Il existe en Gironde une commune du nom de Saint-Sève mais qui viendrait de saint Sévère de Vienne. Et voila pourquoi votre sœur est muette.

Et saint Joffrin ressuscita la gauche…

Mais si, vous savez, Laurent Joffrin, de son vrai nom Laurent Mouchard (cela ne s’invente pas). Son père, Jean-Pierre Mouchard, fut éditeur, propriétaire des Éditions François Beauval, devenu homme d’affaires, puis gestionnaire de fortune. Proche de Jean-Marie Le Pen,  il a longtemps contribué au financement du Front National. Notre pJoffrin 2etit Laurent passe une partie de sa jeunesse au château de Moncé, que sa famille possédait à Limeray, près d’Amboise (Indre-et-Loire). Il a passé sa vie à naviguer entre le nouvel Obs et Libération. Bref un social démocrate puis social libéral et enfin libéral tout court. Et voila t-y pas qu’il se met en tête de créer un mouvement politique baptisé «Engageons nous» pour tenter de sauver une gauche sous assistance respiratoire. Selon la rédaction du Monde, Laurent Joffrin a reconnu avoir parlé de son initiative à François Hollande, tout engagez-vouscomme à l’ancien ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, mais aussi à Ségolène Royal et à Jean-Christophe Cambadélis. Bref, que des perdreaux de l’année.  La plate-forme de Laurent Joffrin est propulsée par un appel signé par 150 personnalités parmi lesquelles des gens sympas. le démographe Hervé Le Bras, le  sociologue Alain Touraine, Pierre Lescure, Serge Moati, Benjamin Biolay, Denis Podalydès, François Morel, Agnès Jaoui… Bien entendu, comme c’est désormais la règle en politique, il ne s’agit surtout pas de créer un nouveau parti mais… Mais quoi ? Sinon nous refaire le coup d’ En Marche ! Rendez-vous fin août pour l’assemblée constituante.

En attendant, portez vous bien et à bientôt peut-être.