Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “elections”

Page 1 de 1

Les c…andidats ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de la mécanique quantique et de la clé à molette réunies, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 17 novembre 2016, 27è jour de Brumaire dédié au Macjonc. C’est la gesse tubéreuse  (260px-Majiang2et comme dirait mon aïeule qui aurait vendu la sienne pour un vilain jeu de mots: c’est la Gesse qui compte !) ou gland de terre, ou encore souris de Hollande, sans rire, (les tubercules ont la taille, la forme, et la couleur d’une souris). Le Macjonc pousse à l’état spontané dans toute l’Europe. Sa culture est signalée en 1783 comme « herbe française cultivée en Hollande et vendue en France » et on consomme les tubercules cuits à l’eau en purée, et les gousses quand elles sont encore tendres préparées comme des petits pois. A le pas confondre avec le mah-jong qui est un jeu de société d’origine chinoise et qui s’apparente au rami par certains aspects et à certaines variétés de poker par d’autres.

En ces moments agités où des décérébrés mous du bulbe, psychorigides et pervers polymorphes veulent à toute force nous faire prendre l’Helvétie pour une lanterne et nous conduire à marche forcée vers le labyrinthe de l’obscurantisme; je voulais vous parler du tout nouveau candidat à l’élection présidentielle; ce cher Emmanuel… Le sourire de Lecanuet (vous ne vous souvenez pas de Lecanuet ?) emmanuell’outrecuidance de Trump, la loyauté de Judas, l’ambition d’Iznogoud, ce petit monsieur, élevé au grain de la bourgeoisie, lycée Henri IV, énarque, conseiller du Prince à l’Elysée, banquier d’affaires, Ministre, veut nous faire avaler une pilule pour le moins indigeste. Il serait le candidat anti-système ! Et mon quai, c’est du Port-Rhu ? Comme disait Lino Ventura dans « Les tontons… »: les cons ça osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnait. Et bien les politicards sont issus du même moule, ils osent tout; et après tout, ils auraient tort de s’en priver puisque ça fonctionne.

Allez, perdez pas courage, portez vous bien et à bientôt peut-être.

 

Dansons, Front contre Front…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la bande dessinée et de la bande à Siné réunies, bonjour ! Nous sommes le mercredi 09 décembre 2015, 19è jour de Frimaire dédié à la Sabine, forme de genévrier, (la sabine de bain comme disait l’autre). Je ne pouvais pas laisser passer cette date du 09 décembre sans rappeler ce jour de 1905 où fut adoptée la loi dite de séparation des églises et de l’État. Et aujourd’hui, quand on voit c’qu’on voit et…

Six millions de chômeurs, neuf millions de pauvres, sept millions de retraités à moins de 1 000 euros, 50% de salariés à moins de 1 650 euros, des attentats sur le sol français, des migrants par dizaine de milliers et revoilà l’hydre nationaliste et populiste qui relève la tête, les têtes devrais-je dire ! Du coup, face à la menace, certains veulent absolument nous rejouer Embrassons-nous, Folleville et voici renaître Le Front républicain (expression née sous la plume de Jean-Jacques Servan-Schreiber dans L’Express ) une coalition électorale de centre 15-10-29-valls-marine-le-pengauche nouée en France à l’occasion des élections législatives de janvier 1956 afin de contrer le mouvement poujadiste. Pierre Mendès France fit alors figure de leader naturel de ce regroupement. Celui-ci était composé du parti socialiste SFIO, du Parti radical-socialiste, de l’Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR) conduite par François Mitterrand, et des Républicains sociaux dirigés par le gaulliste Jacques Chaban-Delmas. Le 2 janvier 1956, le Front républicain recueillit 29,2 % des suffrages exprimés. Il obtint une majorité relative de 192 sièges sur 595 à l’Assemblée nationale. Normalement, son leader naturel, Pierre Mendès-France, aurait dû être désigné président du Conseil, ce dont ne voulait pas le président René Coty. Ce fut finalement Guy Mollet, secrétaire général de la SFIO, qui forma le gouvernement. Vous connaissez la suite, voila pour l’histoire.

L’ambiguïté de la notion de front républicain tient à ce qu’elle mobilise l’imaginaire des « valeurs de la République », c’est-à-dire un référent d’ordre moral, là où en réalité les positions adoptées sont ajustées aux intérêts politiques de ceux qui les prennent. – Joël Gombin in Le Monde Diplo -  Ce retrait du PS en faveur de la droite Sarkozyste me file de l’urticaire. Cela s’apparente à une capitulation en rase campagne. On12692-assiette-au-beurre-1,bWF4LTY1NXgw nous avait déjà fait le coup lors de l’affrontement présidentiel Chirac/Le Pen en Avril 2002; résultat: nada… Je soutiens Gérard Filoche lorsqu’il dit: « Pour battre le FN, il faut prendre des mesures radicales, prioritaires, spectaculaires, contre le chômage de masse, contre la finance spoliatrice, contre l’oligarchie qui se goinfre. Et il est exclu que cela se fasse par une alliance entre les Républicains et le PS. Gauche et droite doivent s’opposer comme s’opposent les intérêts des deux classes sociales fondamentales antagoniques. Assez de coups de menton ! Il faut remobiliser, reconquérir l’appui actif et enthousiaste, volontaire, conscient, de la majorité du salariat. Il faut lui redonner des salaires, partager le travail, des droits protecteurs et dignes, faire une réforme fiscale forte et transparente. Il faut forcer les riches, les actionnaires, les banquiers à redistribuer les rentes qu’ils ont abusivement accaparées.»

Non mais, sans blague, vous vous voyez en train de voter pour Estrosi, et pourquoi pas Morano pendant qu’on y est… Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

La chasse aux sorcières…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, ,

Amis de La Bhagavad-Gita et des autos tamponneuses réunies, bonjour ! Nous voici le mercredi 11 mars 2015 c’est à dire le 21 de ventôse qui était généralement dédié à la Mandragore. Les effets hallucinogènes remarquables de la plante, ainsi que mandragorela capacité qu’ont ses principes actifs de pouvoir aisément traverser la peau et de passer dans la circulation sanguine, explique certainement pourquoi les sorcières du Moyen-Age, qui s’enduisaient les muqueuses et les aisselles à l’aide d’un onguent à base de mandragore, entraient en transe. La plante était également utilisée par les guérisseuses, notamment pour faciliter les accouchements, mais aussi contre les morsures de vipère. En raison de la forme vaguement humaine de sa racine et de ses composés alcaloïdes psychotropes, la mandragore a été associée depuis l’antiquité à des croyances et des rituels magiques.

Avez vous remarqué que depuis quelques semaines, la France est à nouveau sujette à une crise de lepénisme aigüe…Cela est récurrent, on croit s’en être débarrassé et, patatra, à l’occasion d’un printemps électoral, les symptômes ressurgissent. C’est une sorte d’herpès, il disparait puis, un matin, le petit bouton narquois est là. Aussitôt commence la course pour savoir qui sera le plus à droite de la droite. Untel recommande de rejeter les immigrants à la mer, tel autre ob_59a7ec_lechatverrait bien raser toutes les mosquées, et le troisième en appelle aux racines chrétiennes de la France-fille-ainée-de-l’église. Il faut terroriser les terroristes, éradiquer les bandes, multiplier les caméras de surveillance, surveiller les surveillants, épier les pieds tendres, verrouiller le Web, boulonner la presse d’opinion, et surtout, surtout, rassurer madame Michu qui voit partout des hordes de barbus et leurs compagnes encapuchonnées venir les narguer à la sortie des vêpres. Jusqu’où ira cette surenchère, combien de « républicains » de droite oublieront leurs principes pour faire alliance avec le F.N. histoire de ne pas perdre un département ? La réponse ne tardera pas à venir et, à l’issue du deuxième tour des départementales nous aurons un aperçu de ce qui nous attend pour la suite.

D‘ici là, d’autres sondages viendront alimenter les fantasmes et la mandragore ne suffira pas à rassurer ceux qui se croyaient élus pour l’éternité. En attendant la chasse aux sorcières, portez vous bien et à demain peut-être.

A la sainte Prudence, les moutons dansent…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , ,

Amis des mystères de l’Ouest et du crabe mayo réunis, bonjour!

Nous sommes le jeudi 26 avril, 7è jour de Floréal dédié au Muguet. A l’heure ou j’écris ce billet, un coup de tabac, force 7 à 8 balaie la pointe du Finistère. Un vent de Sud-Ouest porteur de grains qui nous arrive en ligne directe de l’Atlantique et ça bastonne ferme au dessus des jardins de Keramoal. Vraiment pas un temps à mettre un cénobite dehors… Cela tombe bien car le spectacle du monde n’incite guère à la rêverie ni même à la flanitude (c’est joli ça: flanitude). Or donc, plutôt que d’aller faire mon tour sur le port, je me promène sur twitter et je visite quelques blogs amis.

La plupart d’entre-eux expriment, chacun à sa manière, leur dégout devant la droitisation extrême du régime sarkoziste. C’est à qui sera le plus outrancier dans le racolage. Rappelons que l’article 225-10-1 du code pénal énonce que « le fait, par tous moyens, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d’autrui…est puni de 2 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende« . Mais, les voix de la majorité silencieuse sont aussi impénétrables que celles d’un « Buisson » d’épines.

 

L‘humour étant souvent au rendez-vous, le dimanche 06 mai, deuxième tour des élections, est celui de Ste Prudence et, comme le disait mon aïeule, qu’un petit coup de vent n’arrêtait pas, « à la sainte Prudence, s’il fait du vent, les moutons dansent!« . Il y a d’ailleurs une statue de la Prudence en question qui orne le tombeau de François II duc de Bretagne dans la cathédrale de Nantes (c’est la dame qui est à gauche sur la photo), ce qui, vous en conviendrez n’a strictement rien à voir avec ce qui précède… Quoique, elle fait partie des quatre valeurs cardinales avec la justice, la force, et la tempérance que les amateurs du tarot de Marseille connaissent bien même si dans le tarot la prudence est représentée par l’Hermite…Mais bon, cela nous emmènerait trop loin; gageons que le prochain président possède toutes ces vertus.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Les lendemains qui (dé)chantent…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , ,

Amis des lendemains qui chantent et du vin chaud réunis, bonjour!

Vous voudrez bien noter, chers lecteurs, que nous sommes le lundi 23 avril, autrement dit le 4è jour de floréal dédié à l’aubépine. Comme celle-ci à Bouquetot dans l’Eure, et que l’on dit la plus vieille de France, puisque plantée en 1355 au début du règne de Charles V pour célébrer le rattachement de la Normandie à la France….

Ah l’aubépine, outre le fait qu’elle vient souvent au secours du contrepèteur de base, c’est une fleur qui illumine nos talus de la plus belle façon. Que n’a t-on raconté sur cet arbuste si décoratif…Son bois était parait-il le mieux adapté pour fabriquer les pieux qui convenaient pour se débarrasser des vampires. Sa facilité d’hybridation fait qu’on en recense plus de 1200 espèces. D’ailleurs, un jardinier espagnol, Miguel Sulcudor, de la ville de Vigo, s’était passionné pour les greffes sur les aubépines. il greffait de l’aubépine rose, du poirier, du néflier, en mélangeant sur un même arbre ces variétés. Il produisait ainsi des arbres qui donnaient des fruits d’un côté et des fleurs de l’autre. Il réalisait aussi des greffes en écusson sur un même tronc en panachant aubépine rose, poirier, néflier, ce qui donnait des arbres où chaque branche était différente. Il donna à ces créations le nom de Sulcudus et plusieurs dizaines de ce type d’arbres furent plantées dans les différents parcs et jardins de la ville. Faute d’entretien, beaucoup de ces arbres ont dégénéré et seul subsiste le greffon d’aubépine rose qui a supplanté le reste ; néanmoins, on peut encore admirer quelques magnifiques spécimens de Sulcudus dans le parc de Pontevedra où chaque année au mois de mai, ces arbres se  couvrent de fleurs roses et blanches (aubépine et poirier) et qui dès août produisent profusions de belles poires pour le bonheur des promeneurs. En France, des greffeurs amateurs se sont inspirés des créations de Miguel Sulcudor et l’on peut trouver, notamment en Bretagne, sous le nom de « Soulcoudus » des aubépines donnant plusieurs sortes de fleurs et de fruits sur un même arbre.

Voilà pour la petite histoire de l’aubépine qui a séduit Marcel Proust lui même dans «  A la recherche du temps perdu »: « je revenais devant les aubépines comme devant ces chefs-d’oeuvre dont on croit qu’on saura mieux les voir quand on a cessé un moment de les regarder … ». Et puis, si le coeur vous en dit, vous pouvez vous lancez dans la culture de l’aubépine bonsaï, c’est très zen !

Nous voici donc ce lundi 23 avril au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle et, je vous fais copie de mon bulletin de vote, emprunté à Frédéric LORDON, sociologue, chercheur au CNRS.

Demandez-vous, Messieurs, pour qui vous gouvernez,
À qui le politique a-t-il à s’adresser ?
Est-ce à des créanciers ou à ses citoyens ?
Où sont ses vrais devoirs, à qui doit-il le bien ?

J’ai peur à vous entendre que sens dessus dessous,
Vos esprits, vos idées, désormais se dévouent
À ignorer le peuple et servir la finance
Et du contrat social à faire déchéance.

(Frédéric Lordon)

C‘est assez pour aujourd’hui, chacun a eu son compte d’émotion. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Des idées de sorties…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis des saintes écritures et des romans de gare réunis, bonjour !

Nous sommes le mardi 10 avril, 21è jour de germinal dédié au Gainier. Rien à voir avec le bon culottier de la chanson ; c’est un arbuste encore nommé arbre de Judée au motif que le traitre Judas l’aurait choisit pour s’y pendre… Si tous les renégats l’imitaient, les promenades au bois de Keroual ressembleraient vite à la ballade des pendus que j’évoquais il y a quelques jours à propos de François Villon…

Puisque l’on parle des saints, des anges et de tous les élus… Vous vous souvenez que dans très bientôt il y a des élections pour désigner celui (ou celle) qui succédera à Nicolas 1er. Premier tour le 22 avril, jour où l’on célèbre les Konvarc’h. On sait peu de choses sur lui sinon qu’il serait le fils de Meirchion Gul et père du roi Urien de Rheged. Le saint est l’éponyme de Saint-Gonvarc’h en Landunvez (29), attesté sous la forme Conmarch, comme témoins de plusieurs chartes de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon, le nom se compose des termes vieux bretons con « guerrier » et march « cheval ». Si je vous raconte cela c’est pour vous donner des nouvelles de la fameuses vallée des saints de Carnoët. Les vingt sculptures déjà taillées trouveront leur emplacement définitif ce mois-ci et huit autres composeront le prochain chantier dont : Conogan, Tujen, Millau, Derrien, Efflam,Trémeur, Coupaïa et Brigitte. Voilà une idée de sortie pendant les vacances.

Tiens, à propos de sortie, ne ratez pas le festival de BD de Perros-Guirec (22) qui va célébrer sa 19è édition. Cette année l’invité d’honneur est BARU : Honoré d’un Grand Prix de la Ville pour l’ensemble de son oeuvre au dernier festival d’Angoulème, Hervé Barulea (dit « Baru ») fait dorénavant partie des incontournables de la BD francophone. Pour les Lorrains, il reste l’artiste qui a le mieux raconté la classe ouvrière et la vie du Pays-Haut des années 50-60, un univers qu’il a bien connu…

Si vous préférez le vélo à la BD et que vous avez raté le Paris-Roubaix, vous pourrez vous consoler avec le Tro-Bro Léon qui aura lieu dimanche prochain sur les « ribinou » du Nord-Finistère.

Bon, j’ai fait ma B.A. pour l’office du tourisme, je peux reprendre une activité normale. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

ELECTIONS, PIEGE ABSCON…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis de l’humanisme et de l’andouillette de Senven-Lehart réunies, bonjour !

Nous sommes le 29 mars 2011, c’est à dire le 9è jour de germinal. En ce lendemain d’élections cantonales en France, le monde continue de s’envoyer en l’air. A Fukushima on est prié de respecter la dose indiquée mais, rien n’y fait, cela continue inexorablement. Fusion et confusion, stupeur et tremblement, kimono et tsunami. Du côté de chez Mouammar on chante « Ah Dieu! que la guerre est jolie » comme dans ce merveilleux poème de Guillaume Apollinaire (il savait de quoi il parlait).

 

L'adieu du cavalier

Ah Dieu! que la guerre est jolie
Avec ses chants ses longs loisirs
Cette bague je l'ai polie
Le vent se mêle à vos soupirs

Adieu! voici le boute-selle
Il disparut dans un tournant
Et mourut là-bas tandis qu'elle
Riait au destin surprenant

Rimbaud l'avait déjà évoqué dans "Le Mal"
Tandis que les crachats rouges de la mitraille
Sifflent tout le jour par l'infini du ciel bleu ;
Qu'écarlates ou verts, près du Roi qui les raille,
Croulent les bataillons en masse dans le feu ;

Tandis qu'une folie épouvantable broie
Et fait de cent milliers d'hommes un tas fumant ;
Pauvres morts ! dans l'été, dans l'herbe, dans ta joie,
Nature ! O toi qui fis ces hommes saintement !...

Et richard Attenborough de nous le rappeler dans son film en 1969.
L'imagination de l'homme en la matière est sans limite.

Car la guerre est toujours faite au nom de grandes idées, la patrie, la liberté, la démocratie…regardez, à droite, ce que réalisèrent 18 000 soldats avant de s’embarquer. Nous sommes en 1918 dans le camp de Dodge en IOWA. Etonnant non ?

Et cela dure depuis une éternité… Vous avez aimé les « révoltés du Bounty », vous allez adorer « les insurgés de Benghazi ». Benghazi justement, dans l’est de la Lybie .Un élément très important qui n’est mentionné dans aucun grand média est que cette ville est le point du continent Africain le plus proche de l’Europe. Benghazi est donc devenue, au cours des 15 dernières années environ, l’épicentre de la migration africaine vers l’Europe. Il est arrivé que plus de 1000 émigrés africains entrent par jour en Libye dans l’espoir d’atteindre l’Europe.

Le trafic humain, un de commerces les plus malsains et inhumains qui soit, s’est transformé en une véritable industrie à Benghazi, brassant des milliards de dollars. Un monde parallèle mafieux s’est développé dans la ville et il est profondément implanté et emploie des milliers de personnes dans tous les domaines et corrompt la police et les fonctionnaires. Lorsque les premières manifestations de jeunes mécontents se sont déroulées à Benghazi, la coalition informelle de groupes terroristes (notamment le Groupe Islamique Combattant, proche de Al Quaida) et de gangs de trafiquants ont immédiatement profité de la situation pour attaquer les prisons de haute sécurité à l’extérieur de Benghazi où leurs camarades étaient enfermés. Et d’ailleurs, pour ce qui doutent, Dans une interview au journal italien Il Sole 24 Or, M. al-Hasidi (ici à droite) chef de la rebellion lybienne, a admis qu’il avait recruté « environ 25 hommes » de la région de Derna, dans l’Est de la Libye, pour lutter contre les troupes de la coalition en Irak. Certains d’entre eux, dit-il, sont « aujourd’hui sur les lignes de front dans Adjabiya ».M. al-Hasidi affirme que ses combattants « sont des patriotes et de bons musulmans, pas des terroristes », mais il a également ajouté que les « membres d’Al-Qaïda sont également de bons musulmans et se battent contre l’envahisseur ». No comment.

Après la libération de leurs chefs, la rébellion a attaqué les postes de police et les bâtiments officiels, et les habitants de la ville se sont réveillés avec la vision de cadavres de policiers pendus aux ponts qui enjambent les autoroutes.Ce sont ces gens là que Sarkozy a reçu en leur décernant le titre de seuls représentants de la Lybie.

Pendant ce temps on nous demande de choisir, pour gérer un département, entre monsieur Truc et madame Machin…C’est comme si on nous demandait, vous êtes plutôt thé ou café, beurre ou confiture, de gauche ou socialiste…Je signe et je persiste: Elections = piège abscon…

Oui décidément que la guerre est jolie ! Allez, portez vous bien et à demain peut-être.


 

TROISIEME TOUR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Anarchiste ?

Voici une petite vidéo qui en dit plus que toutes les analyses à l’issue des élections qui viennent de se dérouler. C’est un extrait du « petit journal » de Yann Barthès sur Canal +.

Humoriste.

On ne tire pas sur une ambulance. Stéphane GUILLON aurait du s’en souvenir avant de « flinguer » Eric BESSON dans sa chronique sur France-inter. Il n’est pas aisé d’être humoriste par les temps qui courent et notre fou du roi risque fort de se retrouver dépourvu une fois la bise venue. Vous connaissez la fameuse expression: On peut rire de n’importe quoi mais pas avec n’importe qui. Il faudra désormais dire: On ne peut pas rire de n’importe qui. Je crois que c’est un ancien « rigolo » qui pilote aujourd’hui France-inter, un certain VAL…Ah, rendez nous Desproges, Luis Régo, et les flagrants délires. Rendez nous l’impertinence de Pierre DAC et « bons baisers de partout », rendez nous notre radio publique quand il est encore temps. La droite vient de se prendre une claque et, une bête à terre est toujours dangereuse. Elle va vouloir trouver les boucs émissaires et leurs faire payer cet outrage. Je pense, hélas, qu’on va se débarrasser de Guillon avant Zemmour. La France qui vote Le Pen à 23% a de beaux jours devant elle. Décidément, la petite dame sur la vidéo a tout compris…

Je m’en-foutiste !

Ah, les élections, moi ça m’émoustille, ça me titille le cervelet, ça me gratouille les méninges, ça me chatouille les lobes cérébraux, en bref, ça m’interpelle. Par exemple, je m’étonne que malgré la loi relative à la publication des sondages, les résultats étaient sur Twitter dès 18h 15 ce dimanche. Par exemple, si je comprends que Corinne Lepage démissionne du Modem (que ne l’a t-elle fait avant !) je ne comprends pas pourquoi elle ne démissionne pas de son mandat de député européen pour lequel elle a été élue sous l’étiquette Modem. Vous vous souvenez du fameux « Je vous ai compris » de De Gaulle du haut du balcon du gouvernement général à Alger en 1958. Tout le monde croyait qu’il s’adressait aux Algérois…En fait, il s’adressait aux Algériens et préparait les accords d’Evian. Nicolas 1er, lui, il fait le contraire. Quand il dit: « je vous ai compris », ce n’est pas aux Français qu’il s’adresse mais à l’UMP… Si les voies du seigneur sont impénétrables, celles de la politique ne le sont guère moins.

Et bien voila, c’est tout pout aujourd’hui. C’est gentil à vous d’avoir fait le détour par « les cénobites tranquilles » billet d’humeur et d’humour (d’ailleurs je vous rappelle que vous pouvez voter pour ce blog, en haut de la colonne de droite), portez vous bien et, à demain peut-être pour le 195ème billet de ce blog.

« Celui qui commande se déprave, celui qui obéit se rapetisse. La morale qui naît de la hiérarchie sociale est forcément corrompue. »Elisée Reclus

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

JEAN FERRAT.


Bien entendu, il est partout. A la une de tous les médias. Il était le meilleur, le plus grand…Rien ne m’énerve davantage que cet hommage du vice à la vertu.

Ceux qui l’encensent aujourd’hui, le vilipendaient hier. Les amateurs de ronds de jambes, les accrocs de la courbette, les admirateurs du bling bling, les afficionados du faux semblant, les empaffés du PAF, tous ceux là que Jean Ferrat fuyait en se réfugiant dans ses montagnes ardéchoises, tous ceux là qui pérorent aujourd’hui devant la mort de « quelqu’un de bien », juste quelqu’un de bien.

Ca pourrait faire sourire si ce n’était ce côté affligeant. Chacun y va de sa récupération. Vous allez voir que Drucker va y aller de sa spéciale.

L‘homme du jour c’est Elisée RECLUS.

Le 15 mars 1830, naissance d’Elisée RECLUS à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde).
Géographe, théoricien du mouvement libertaire et militant anarchiste.
Issue d’une famille protestante, Elisée Reclus fait ses études de géographe à Berlin, avant de parcourir le monde. En 1871, il prend une part active à la Commune de Paris. Arrêté les armes à la main, il est condamné à la déportation en Nouvelle Calédonie. Mais, grâce au soutien de la communauté scientifique, sa peine sera commuée, le 3 février 1872, à dix ans de bannissement. Il rejoint alors son frère Elie (également anarchiste et communard) en Suisse, et participe activement à la Fédération Jurassienne, avec Bakounine et James Guillaume. En 1877, il rencontre Pierre Kropotkine, qui deviendra son ami. Après la Suisse, c’est en Belgique, à Ixelles (près de Bruxelles) qu’Elisée Reclus s’installe. Très actif, c’est sous son impulsion qu’une Université Nouvelle est créé, ainsi qu’un Institut des Hautes Etudes (en 1894) dans lequel il enseignera.
Auteur prolifique, Elisée Reclus a participé à de nombreuses revues, brochures et journaux : « Le Révolté », « L’Insurgé », « Le Cri du Peuple », etc. Mais il est surtout l’auteur de l’extraordinaire « Géographie Universelle » (19 volumes), et de « L’Homme et la Terre » (6 volumes), ouvrages de géopolitique dans lesquels il analyse le rapport de l’homme et de son environnement, et aborde des sujets très variés (éducation, naturisme, etc.). Elisée Reclus meurt le 4 juillet 1905. Le dernier volume de « L’Homme et la Terre » ne sortira qu’après sa mort (édité par son neveu Paul Reclus).

« Celui qui commande se déprave, celui qui obéit se rapetisse. La morale qui naît de la hiérarchie sociale est forcément corrompue. »
Elisée Reclus

ELECTIONS:

Les résultats sont tombés et c’est bien la bérézina pour le pouvoir en place. Aux pâquerettes que j’vous disais hier ! Seulement voila, le vainqueur c’est encore le parti des pècheurs (et pourtant y’en a de moins en moins) si les choses restent en l’état dimanche prochain, certaines coalitions vont diriger des régions avec des « élus » qui représenteront 10% de 40% de la population. Faites vos comptes ! C’est un exercice pour les citoyens qui croient encore que les petits garçons naissent dans les choux et les petites démocraties dans les urnes.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.