Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Eddie Jones”

Page 1 de 1

Vous dansez mademoiselle ?

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ

, , , , , ,

Amis du Blues éternel et de la soupe de cresson réunis, bonjour ! Nous sommes le mardi 10 décembre 2013, imagesvingtième jour de Frimaire dédié à l‘Hoyau. C’est une sorte de houe à lame forte, aplatie, à deux fourchons, employée au défoncement des terrains et aux façons de la petite culture qui demandent le plus de force. Assurément un des plus anciens outils agricoles que l’homme ait inventé. « N’allez pas croire que Pomone et Vertumne vous sachent beaucoup de gré d’avoir sauté en leur honneur […] il n’y a d’autre Pomone ni d’autre Vertumne que la bêche et le hoyau du jardinier. (Voltaire: Dictionnaire philosophique. Superstition, IV.) »

Dehors, ça gèle à pierre fendre et ce matin on serait plutôt du côté de l’Ohio que de l’Hoyau ( oui bon, elle est pas terrible). Commençons la semaine en musique avec ce images6petit hommage à Eddie Jones plus connu sous le nom de Guitar Slim (ne pas confondre avec Memphis Slim) Il était issu des chorales religieuses de la Nouvelle-Orléans. On lui doit le célèbre the Things that I used to do un slow à émoustiller le cénobite. Remarquable showman, explorateur de la guitare électrique, il aurait pu devenir une immense vedette s’il n’était mort prématurément d’une crise d’éthylisme. Il a énormément influencé Buddy GUY qui continue de jouer sur scène avec une photo de Guitar Slim sur son ampli.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Un des véritables créateurs du blues moderne, dominé par des solos de guitare, il a emprunté le style de son idole T-Bone Walker  et lui a imprimé un ton dramatique et flamboyant, qui a considérablement influencé toute une génération de guitaristes.

Voilà pour ce lundi, portez vous bien et à demain peut-être.