Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Coriandre”

Page 1 de 1

Bouquet de coriandre…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis des droits de l’homme et de Gibraltar réunis, bonjour ! (des droits de Gibraltar ! Oui c’est très mauvais, je vous l’accorde…) Nous voici le Samedi 29 juin 2019 c’est à dire le 11è jour du mois de Messidor, généralement consacré à la coriandre.

Je déteste la coriandre, je hais la coriandre, je milite pour l’éradication de la coriandre… Bon d’accord, les goûts et les couleurs ne se prêtent pas à débat. Et pourtant, regardez, même les étymologistes se disputent à propos de l’origine du mot: Grecs pour les uns, de source Mycéenne pour les autres – Koriadnon, pour Ariane la fille de Minos – En Arabe le mot se dit Kuzbur, même si dans l’Algérois on dit coriandrehachiche qui veut dire littéralement: Herbe. Mais, même bien  séchée, je vous déconseille de la fumer. La coriandre se marie très bien avec les carottes sous toutes les formes. Mais ça le fait aussi avec les patates.  Avec l’été venu, imaginez une petite salade de pommes de terre au cumin, légèrement citronnée et parsemée de coriandre; un vrai régal me dit-on. J’ai même ouï-dire que, la coriandre c’est comme le cochon, tout est bon de la feuille à la racine en passant par la fleur et la graine. On lui prête même des vertus antiseptiques dans les bains de bouche destinés à calmer les douleurs dentaires. Pour ceux qui s’intéressent à la littérature gastronomique, je leur conseille: Bouquet de coriandre, publié en 2007 et écrit par Rachel SAMOUL, un recueil de treize  nouvelles, où la coriandre joue un rôle essentiel. (complexe Eds)

Et voilà, je ne sais plus du tout de quoi je voulais vous entretenir; du coup je glisse une vidéo de Boby Lapointe puisque aujourd’hui marque la date anniversaire de sa disparition (1972). Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Deux bouteilles de Vespreto contre une de teinture d’iode…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la quadrature du cercle et du carré de l’hypoténuse réunis, bonjour !

Nous sommes le vendredi 29 juin 2012, 11è jour de Messidor dédié à la coriandre.

C‘est une plante aromatique  employée pour de nombreuses préparations culinaires, particulièrement en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne. Les feuilles sont généralement utilisées fraiches en accompagnement ou comme condiment. La coriandre est également une plante médicinale, reconnue notamment pour faciliter la digestion. La coriandre est aussi appelée « persil arabe » ou « persil chinois ». Son nom arabe est كزبور / kuzbūr (bien qu’à Alger, on l’appelle حشيش / hachiche – qui signifie, littéralement, « herbe »). Mais bon, ne rêvez pas… Les vieux savoyards se souviennent encore de la recette d’une liqueur appelée Vespretò: Elle tire son nom de trois verbes : vesser, péter, roter, soit les effets attendus lorsque l’on souhaite nettoyer un appareil digestif encombré. Prenez deux pintes d’eau de vie, ajoutez-y deux graines d’angélique, une once de coriandre, une pincée de fenouil. Rajoutez le jus de deux citrons avec le zeste, une livre de sucre. Faites infuser pendant quatre à cinq jours puis filtrez et mettez en bouteille… yec’hed mat !

Tout à fait autre chose.

Vous vous souvenez de Fukushima ? Et bien, la compagnie TEPCO a fait état de niveaux records de radiation dans les sous-sol du bâtiment qui abritait le réacteur N°1 dans la centrale accidentée. 10 300 millisieverts/heure, soit une dose avec laquelle l’homme devient malade au bout de quelques minutes et meurt en peu de temps…  « Les travailleurs ne peuvent pas pénétrer en ces lieux et nous devrons préparer le démantèlement à l’aide de robots », a expliqué Tepco. La compagnie dont les finances ont été dévastées par les conséquences de la catastrophe a été nationalisée mercredi, suite à une augmentation de capital grâce à un apport de l’Etat. Les nippons n’ont plus qu’à stocker de la teinture d’iode…

Euh, j’allais dire: portez vous bien… Allez, à demain peut-être.