Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Consoude”

Page 1 de 1

La bonne à tout faire…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

,

Amis des jardins à l’anglaise et des champignons à la grecque réunis, bonjour ! Nous sommes le mardi 05 mai 2015, 16è jour de floréal dédié à la consoude, cette plante que les consoudeanciens appelaient la bonne à tout faire. Utilisée depuis l’antiquité comme cicatrisant, la consoude sert aussi à la consolidation des fractures. On consomme ses racines crues ou cuites, les feuilles servent dans les soupes, à la façon du tapioca. On confectionne des beignets avec ses feuilles, qui rappellent le goût du filet de sole. Bon, n’exagérez pas car elle renferme des alcaloïdes dangereux pour le foie ! Autrefois, les nourrices utilisaient les racines des « toutes-bonnes » pour soigner les gerçures de leurs mamelons..

Le 05 mai 1920, décès de Charles-Ange LAISANT, il était né à La Basse-Indre le 1er novembre 1841, département de la Loire-Atlantique. Militaire, mathématicien, député d’extrême-gauche, franc-maçon, il devient ensuite anarchiste, pédagogue rationaliste, libre-penseur, esperantiste. Parcours atypique que celui d’Ange Laisant, après de brillantes études au lycée de laisant droite Nantes, il intègre l’Ecole Polytechnique. Capitaine du génie lorsqu’éclate la guerre de 1870, il assurera durant le siège de Paris la défense du Fort d’Issy jusqu’en janvier 1871. Après la chute de l’Empire, il se présente en février 1871 aux élections sur une liste républicaine (il sera battu) mais, en octobre de la même année, il devient Conseiller Général du canton de Nantes. Il se trouve en garnison à Tours lorsque la Commune de Paris est proclamée, mais ses opinions avancées lui vaudront d’être muté en Corse puis en Algérie. Il quitte ensuite la carrière militaire pour se consacrer à la politique et sera élu député de Nantes le 20 février 1876, il siégera alors sur les rangs de l’extrême-gauche (mandat qui sera renouvelé cinq fois). Le 29 novembre 1877, à Paris, il soutiendra avec succès deux thèses pour un doctorat ès sciences mathématiques. En 1885 il est élu député de la Seine, puis en 1889 à Paris (18ème) sous l’étiquette Boulangiste (il avait fait ses études laisant_c_aavec Boulanger). Mais, dégoûté de la carrière politique, il y renonce en 1893 pour se consacrer à l’enseignement. C’est par son fils Albert, devenu anarchiste, qu’il rallie à son tour les libertaires. Il sera un des responsables de la « Ligue internationale pour l’éducation rationnelle de l’Enfance » fondée par Francisco Ferrer. Néo-malthusien, libre-penseur et franc-maçon, il écrit des textes éducatifs pour les enfants, en mathématique, physique, etc., et se passionne pour l’espéranto. Il collabore aux journaux « La Bataille syndicaliste », « l’Ecole rénovée », « l’Ecole émancipée »,  » l’Idée Libre », et écrit également des brochures ou des essais théoriques comme « La barbarie moderne » (1912).
Durant la première guerre mondiale, dans le sillage de Jean Grave et Pierre Kropotkine, il signera le « Manifeste des seize » favorable à l’intervention contre l’Allemagne.
A noter que son fils Albert (qui l’aidera dans ses travaux) aura deux fils qui deviendront à leur tour des militants connus, Maurice et Charles Laisant.

Pourtant, ce grand mathématicien et philosophe est pratiquement inconnu en France, offrons lui la place qui lui revient dans notre galerie de portraits. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

LA BONNE A TOUT FAIRE…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ

, , ,

 

Amis des jardins à l’anglaise et des champignons à la grecque réunis, bonjour ! Nous sommes le dimanche 5 mai 2013, 16è jour de Floréal dédié à la consoude, cette plante que les anciens appelaient la bonne à tout faire.

Utilisée depuis l’antiquité comme cicatrisant, le nom français « consoude » provient des capacités de cette plante à accélérer la consolidation des fractures grâce à sa teneur en allantoïne. On consomme ses racines crues ou cuites, les feuilles servent dans les64345709_p soupes, à la façon du tapioca. On confectionne des beignets avec ses feuilles, qui rappellent le goût du filet de sole. Bon, n’exagérez pas car elle renferme des alcaloïdes dangereux pour le foie ! Autrefois, les nourrices utilisaient les racines des « toutes-bonnes » pour soigner les gerçures de leurs mamelons.. Elle est maintenant appréciée comme engrais sous forme de purin. Profitez en avant que cela ne soit interdit par l’Europe. Il parait qu’on peut même teindre la laine grâce à une teinture brune qu’on obtient à partir de ses racines. Alors, qui dit mieux ?

Tout à fait autre chose.

Quelques lignes à propos de Alain CARON, Le bassiste Alain Caron a entrepris sa DownloadedFilecarrière à l’âge de 11 ans en participant à un concours d’amateurs. À 14 ans, grâce à un disque d’Oscar Peterson, il découvre le genre musical qui deviendra sa plus grande passion : le jazz. En 1977, une occasion en or se présente à lui lorsqu’il rencontre Michel Cusson et son groupe. De cette rencontre est né le groupe jazz fusion québécois UZEB.Tout en jouant avec UZEB, il commence à travailler en studio et à donner des spectacles dans tous les clubs de jazz de la ville.Il décide de revenir à Montréal pour se consacrer presque exclusivement à UZEB. Entre 1981 et 1990, le groupe enregistrera dix albums et vendra au-delà de 400 000 exemplaires de ces disques à travers le monde, en plus d’offrir d’innombrables concerts dans plus de 20 pays.

Caron prends sa carrière solo en main en fondant son propre label, Les disques Norac. En 1993, il réalise son premier album solo, Le Band, qui reçoit un Félix dans la catégorie Album jazz de l’année, puis il part en tournée au Canada et en Europe avec DownloadedFile-1son groupe. Suivront les disques Rhythm’n Jazz (1995) et Play (1997). En 2000, il fait paraître Call me Al, qui est nommé pour le Félix Album jazz de l’année. En 2003, son cinquième disque solo, intitulé simplement 5, est lancé. En parallèle, il accompagne de nombreux artistes de réputation internationale à titre de bassiste, notamment Mike Stern, Frank Gambale, Biréli Lagrène, Didier Lockwood… jouant dans plus de 30 pays. Alain Caron s’est développé une réputation de maître de la basse électrique et de virtuose de la basse à six cordes. Cette notoriété a fait en sorte qu’il est invité régulièrement à donner des classes de maître dans de grandes villes du monde.À ce jour, Alain Caron a fait paraître plus de 20 disques, que ce soit à titre solo ou avec le groupe UZEB, en plus de collaborer à quelque 25 albums d’artistes évoluant autant dans le jazz et la musique world que la pop et la chanson. Récipiendaire de plusieurs prix, dont dix Félix, un Gémeaux et le prix Oscar-Peterson, Alain Caron a été élu meilleur bassiste huit années consécutives par le magazine Jazz Report. Sources

Et voilà pour ce jour d’hui, en attendant le prochain billet, portez vous bien et à demain peut-être.

 

Le 05 mai, fais ce qu’il te plaît…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , , , ,

 

Amis de l’histoire en marche et de la purée de panais réunies, bonjour !

Nous sommes le samedi 05 mai 2012 à J-1 d’une date historique. C’est le 17è jour de Floréal dédié à la Consoude, petite plante des chemins creux aux vertus médicinales particulières puisqu’elles favorisent la reconstruction des os après fracture; d’où son nom…

Quelques 05 mai au hasard.

05-05-1789 : Ouverture des États généraux dans la salle des Menus Plaisirs à Versailles, ce sont les premiers depuis ceux réunis en 1614 par Marie de Médicis, régente du royaume. Vous connaissez la suite jusqu’au fameux 14  juillet…On en parle encore !

05-05-1818 : Naissance de Karl Marx. Le bébé joufflu allait devenir un vieux barbu dont les analyses allaient transformer la façon de voir le monde.

 

05-05-1821 : Mort de Napoléon Ier, âgé de cinquante et un ans. A 5 heures 49, au moment précis où tonne le canon de la garnison anglaise de Sainte-Hélène, Napoléon Ier rend  » à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine « , selon Chateaubriand. Il fallait toujours qu’il en rajoute…C’est ça en fait, le romantisme.

05-05-1926 : Première projection en Allemagne du film « Le Cuirassé Potemkine » d’Eisenstein. Et la poussette qui dévale l’escalier…Mille fois imité, jamais égalé. C’est le seul point commun avec la Suze !

 

05-05-1936 : Victoire du Front populaire aux élections. Ah, les congés payés, les bains de mer, le départ en tandem, la semaine de quarante heures. Et « ils » voudraient nous reprendre tout ça !

 

05-05-1955 : La RFA devient un État souverain. Le monde acceptait le mur de la honte comme aujourd’hui il accepte celui de Gaza…L’histoire bégaie.

05-05-1981 : Mort en prison du militant indépendantiste irlandais Bobby Sands, après 66 jours de grève de la faim. Voir mon billet du 1er mars.

05-05-1988 : Les otages français du Liban sont libérés. Marcel Carton, Marcel Fontaine et Jean-Paul Kaufmann arrivent à l’aéroport de Villacoublay. Après trois ans de captivité, ils rentrent à la maison accueillis par un corse: Charles Pasqua (tiens !)

05-05-1992 : Furiani, Bastia. Une tribune s’écroule lors d’un match de football. Un premier bilan fait état de 8 morts et de 100 blessés graves. Pour une fois ce ne sont pas les encagoulés qui sont responsables.

05-05-2012: Libération J-1…

Et puis, le 5 mai c’est aussi la St Judith. On dit que la sainte Judith voit pinson au nid ! Alors bonne fête, elle se reconnaîtra. En attendant la suite, portez vous bien et à demain peut-être.