Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Commune de Paris”

Page 1 de 1

Trochu: participe passé de trop choir…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , , , ,

Amis de la médecine par les plantes et du Viandox réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 22 janvier 2017 c’est à dire le 3è jour de pluviôse et je note avec amusement que depuis le début de pluviôse, le temps est au sec… C’est le jour du fragon, bien connu dans nos campagnes sous le nom de Petit-houx. En Ille-et-Vilaine, il était connu pour des utilisations pratiques. Ainsi il a été vu à la vente aux marché des Lices (à Rennes) durant la dernière guerre, vendu roulé en boule et Fragonservant  à récurer le matériel de cuisine allant au feu de cheminée, les pointes des feuilles faisant office de grattoir. Un ancien couvreur se rappelle s’en être servi de hérisson pour ramoner: il s’agissait alors de lier tête-bêche de nombreuses tiges par le milieu pour fabriquer ce « hérisson ». En  Gallo, j’ai entendu parler de  « hayen » mais, je ne suis pas sûr de la  prononciation.Merci aux « gallophones » de laisser un commentaire. Le fragon est aussi une plante médicinale appréciée pour son action contre l’inflammation et le rétrécissement des vaisseaux sanguins. On l’utilise par voie interne mais aussi par voie externe, (contre les varices par exemple et en cosmétologie). Les jeunes drageons tendres sont comestibles mais bon, je vous laisse faire l’expérience. Certains l’appellent la fragonnette et on l’utilisait autrefois pour fabriquer des balais.

Dans l’histoire, la date du 22 janvier 1871, nous renvoie à un épisode peu glorieux pour les bretons. C’est le jour d’un soulèvement populaire parisien pour empêcher le gouvernement de défense nationale de signer la capitulation devant les prussiens. une délégation des manifestants est reçue par Gustave Chaudey, adjoint du maire (Jules Ferry). Soudain, un coup de feu est tiré par un provocateur. Les Gardes mobiles bretons, commandés par le Bouëdec dont fait partie le Trochulieutenant James Marie Antoine Monjaret de Kerjégu,(du célèbre château de Trévarez) installés dans l’hôtel de ville tirent sur la foule qui s’éparpille tandis que des gardes nationaux ripostent. C’est ce jour où Louise Michel prendra pour la première fois les armes. Et c’est encore un 22 Janvier, en 1905, qu’eurent lieu ses funérailles. Elle vient de découvrir que ces gens là ne se défendent pas contre les prussiens mais contre les travailleurs parisiens. Le pouvoir était alors entre les mains du trop célèbre général breton TROCHU.  Il fut vite remplacé par THIERS le massacreur des communards. Victor Hugo l’a marqué d’une définition cinglante : « Trochu, participe passé du verbe Trop Choir. » . Pour Trochu : « la fin, c’est l’ordre, l’ordre seul, qui se résume en trois mots: Famille, Propriété, Religion. Deux mois plus tard démarrait la Commune de Paris.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

LA COMMUNE N’EST PA MORTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

BREVES…

MOURON.

Nous sommes le 8 mars et, c’est le jour du « Mouron »… Allez, vous faites pas de bile, c’est seulement dans le calendrier Républicain. En fait, il s’agit du 18ème jour de Ventôse. Il existe tout un tas de variétés de Mouron; Le rouge, le bleu, le mouron des oiseaux, le mouron délicat et même, la véronique faux mouron d’eau… Pour Capelo je précise que le mot « Mouron » vient du vieux français signifiant « chevelure ». D’où l’expresssion se faire des cheveux blancs, se faire du souci quoi (on revient aux fleurs) et en définitive: Se faire du mouron.


BLASON.

C‘est encore un 8 mars, en 1990 que nos bonnes vieilles Côtes du Nord sont devenues Côtes d’Armor…20 ans déjà, que cela passe vite 20 ans ! Et toujours le même slogan: En haut à gauche…


ELECTIONS.

En 1977, un 8 mars, l’ONU officialise la journée internationale de la femme. C’est aussi la date qui sera retenue en France à partir de 1982. Une journée pour la femme et toutes les autres pour… C’est vous qui voyez.


LE BON.

En 1826, toujours un 8 mars, evel just, c’est la naissance de celui qui deviendra Duc de Bretagne sous le nom de Jean III dit Le Bon. Il est le fils d’Arthur II et de Marie de Limoges et règnera pendant une trentaine d’années. Vous vous imaginez en 2010 vivant dans le grand Duché de Bretagne comme il existe un grand Duché du Luxembourg ? Avec paradis fiscal et Clearstream installés à Kergrist Moëlou…Allez, rien qu’une fois, pour voir.

Samedi soir, un téléfilm: Louise Michel.

Mais qu’ont-ils fait de Louise ? Louise, ma louise, mon institutrice préférée, Louise, ma communarde, ma combattante, ma graine d’ananar… J’aime cette image taguée qui la remet au goût du jour.

A la télé,la voici en quadrichromie, l’image est lêchée, le décor naturel, c’est: Alice au pays des Kanaks. C’est la ferme célébrités version Nouméa. Les indigènes sont plus « nature » que Jean-Marie Tjibaou mais, les méchants sont très méchants et les gentils…Très gentils. L’âme n’y est point, à vrai dire, on s’ennuie ferme. Allez tiens, poussons la chansonnette pour nous redonner du coeur à l’ouvrage sur des paroles d’Eugène POTTIER en 1886:

Comme faucheurs rasant un pré,
Comme on abat des pommes,
Les Versaillais ont massacré
Pour le moins cent mille hommes.
Et les cent mille assassinats,
Voyez ce que ça rapporte.

Tout ça n’empêche pas Nicolas
Qu’ la Commune n’est pas morte.
Tout ça n’empêche pas Nicolas
Qu’ la Commune n’est pas morte !

Je vous souhaite de passer une excellente journée, couvrez vous bien, le froid est de retour, et à demain si vous le voulez bien…

Le 27 décembre 1893, mort de Victor CONSIDERANT, né le 12 octobre à Salins (Jura). Penseur socialiste français,il s’attache à développer les thèses de Fourier, notamment sur l’idée du phalanstère. Il s’installe à Paris, où il publie divers journaux: « Phalanstère », « La réforme industrielle », « La phalange » (1836), « La démocratie pacifique » (1843). Il fut, après 1848, élu à la législative, mais dut s’exiler en 1849 en Belgique, puis aux Texas (1852), où il tenta de fonder une colonie. Amnistié, il rentre en France et, en mars 1871, se range aux côtés de la Commune de Paris. Outre ces journaux, il a écrit: « Destinée Sociale (1838), « Manifeste de l’école sociétaire » (1845), « Théorie du droit à la propriété et du droit au travail » (1848), etc.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

NE PAS OUBLIER GAZA.

Le 27 décembre 2008, cela fait un an jour pour jour, l’armée Israélienne lançait son offensive contre la bande de Gaza. Un déluge de feu s’abattait sur la population.

Après vingt-deux jours de bombardements par air, terre et mer, le sinistre bilan se chiffrait à plus de 1350 morts et 5450 blessés. Pourtant, les plans des stratèges de « Tel-Aviv » n’ont pas affaiblit l’esprit de résistance des habitants de cette prison à ciel ouvert. Hélicoptères Apache et avions F-16, armes fournies par « l’ami américain » étaient sensés mettre un terme à toutes formes de résistance… Tout au contraire, les habitants de Gaza, malgré le blocus terrible qui leur est imposé depuis juin 2007 tentent de survivre alors que la communauté internationale semble les avoir oubliés.

Depuis, l’État hébreu impose aux Palestiniens, des conditions d’existence infernales et contraires à toutes les lois internationales, afin qu’ils quittent leur terre et renoncent à leur projet d’un Etat libre et indépendant. A tous ceux qui célèbrent la Nativité j’adresse ce simple message: N’oubliez pas que Bethléem est en Palestine.

Victor CONSIDERANT.

Le 27 décembre 1893, mort de Victor CONSIDERANT, né le 12 octobre à Salins (Jura).
Penseur socialiste français,il s’attache à développer les thèses de Fourier, notamment sur l’idée du phalanstère. Il s’installe à Paris, où il publie divers journaux: « Phalanstère », « La réforme industrielle », « La phalange » (1836), « La démocratie pacifique » (1843). Il fut, après 1848, élu à la législative, mais dut s’exiler en 1849 en Belgique, puis aux Texas (1852), où il tenta de fonder une colonie. Amnistié, il rentre en France et, en mars 1871, se range aux côtés de la Commune de Paris. Outre ces journaux, il a écrit: « Destinée Sociale (1838), « Manifeste de l’école sociétaire » (1845), « Théorie du droit à la propriété et du droit au travail » (1848), etc.

« Si donc on veut la liberté…, il faut rechercher les conditions du bien-être général et de l’aisance universelle, premières bases du développement des droits, des libertés, première conditions de la véritable émancipation de tous ».

LES MESANGES DE KERAMOAL.

J’aime bien les mésanges et, apparemment elles apprécient les petites attentions que j’ai à leur égard. Depuis l’installation d’un nichoir et de boules de graisse pour affronter les rigueurs du climat, elles ont pour ainsi dire élu domicile sous le hangar. Pas une, pas deux, mais toute une colonie et, c’est à celle qui tiendra le perchoir le plus longtemps pendant que ses congénères en décousent avec les rouge-gorges et autres merles moqueurs. Les bleues et les charbonnières ont l’air de faire bon ménage; je les soupçonne d’être cousines à la mode de Bretagne. Ah, le spectacle de la nature ! Même si ici, il faut bien l’avouer, on l’aide un peu.

Bon allez, on cause, on cause, on voit pas l’heure passer, faut que j’pousse jusqu’au bourg moi. Portez vous bien et à demain peut-être.