Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Chevalier De La Barre”

Page 1 de 1

Il est libre, Max…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la libre pensée et du corned-beef réunis, bonjour ! Nous sommes le Mercredi 1er juillet 2020 c’est à dire le 13 de Messidor, jour habituellement consacré à la giroflée et non pas au clou de girofle comme voudrait nous le faire croire quelques arracheurs de dent.

Le 1er juillet 1766,   à Abbeville (dép.de la Somme). Jean-François Lefebvre, Chevalier de la Barre, est supplicié   (langue coupée, puis décapité) à   l’âge de 19 ans, pour exécution de la barreavoir refusé de saluer une   procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre  Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent ». C‘est en 1897 qu’un collectif de libres penseurs obtiendra l’érection d’une statue à Montmartre. Une autre à Abbeville rappelle son   martyre. Financé sou par sou par une souscription de 100 000 billets de tombola à 25 Rue_du_Chevalier-de-La-Barre_(Paris)_-_plaquecentimes, le monument fut inauguré le 7 juillet 1907, par15 000 manifestants, venus à Abbeville par trains entiers. A noter que la première statue parisienne ayant   été fondue par les nazis durant la guerre 39-45, une nouvelle statue, différente de la première, a  été inaugurée récemment. Si vous vous promenez à Paris vous découvrirez une petite rue Chevalier de La Barre qui jouxte le Sacré-Cœur à Montmartre. Amusant non !

 

Le chevalier de La Barre reste un symbole pour tous les libres penseurs, athées, anticléricaux et autres mécréants amoureux de la liberté de penser dont votre serviteur se Chevalier_Jean-Francois_de_la_Barreréclame. En souvenir de Giordano Bruno et du chevalier de la Barre, je revendique le droit à railler, moquer, éreinter, critiquer, vilipender, toutes les religions. Je suis libre penseur, athée, anticlérical, libertaire, voire libertin, et revendique ce droit comme inaliénable et constitutif de mon état de citoyen libre. Que tous ces bigots peine-à-jouir retournent dans leurs églises, mosquées, synagogues et autres temples et arrêtent de me les briser menu avec leurs fatwas, leurs excommunications, et leur terrorisme anti-républicain.

Voilà, portez vous bien et à bientôt peut-être.

Liberté, j’écris ton nom…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

,

Amis de la libre pensée et de la pensée libre réunies, bonjour !

Nous sommes le dimanche 1er juillet, 13è jour de Messidor dédié au Girofle. On me glisse à l’oreille que c’est la fête des Thierry. Celui-ci se reconnaîtra…

Le 1er juillet 1766,   à Abbeville (dép.de la Somme). Jean-François LEFEBVRE, Chevalier DE LA BARRE, est supplicié   (langue coupée, puis décapité) à   l’âge de 19 ans, pour avoir refusé de saluer une   procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre  Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent ». Cela m’a fait penser à cette magnifique chanson de Christina Branco: J’écris ton nom Liberté.

C‘est en 1897 qu’un collectif de libres penseurs obtiendra l’érection d’une statue à Montmartre.

 

Un monument à Montmartre et à Abbeville rappelle son   martyre.

A noter que la première statue parisienne ayant   été fondue par les nazis durant la guerre 39-45, une   nouvelle statue, différente de la première, a  été inaugurée récemment. Si vous vous promenez à Paris vous découvrirez une petite rue Chevalier De La Barre qui jouxte le Sacré-Coeur à Montmartre. Amusant non !

Le chevalier De La Barre reste un symbole pour tous les libres penseurs, athées, anticléricaux et autres mécréants amoureux de la liberté de penser dont votre serviteur se réclame.

Allez, les barbus enturbannés ne sont pas encore aux portes de Brest…Raison de plus pour rester vigilants et, raison garder… En attendant portez vous bien et à demain peut-être.

 

A BAS LA CALOTTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

 

Amis de la liberté de conscience et du veau marengo réunis, bonjour !

 

Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font !

 

L‘obscurantisme a encore frappé et cette fois-ci, amusant, dans la cité des papes…

Le débat sur la laïcité, ou du moins sur la place de la religion et sur la tolérance, a rebondi là où on ne l’attendait pas, autour d’une œuvre d’art d’Andres Serrano jugée blasphématoire par des catholiques à Avignon.

Piss-Christ, c’est le nom de l’oeuvre, date de 1987 et a toujours provoqué la polémique.

Dimanche, cette œuvre a été détruite par des militants qui se sont introduits dans le musée tandis qu’était organisée une manifestation de protestation de plusieurs centaines de catholiques intégristes devant le musée d’art contemporain privé d’Avignon qui présente la collection du galleriste parisien Yvon Lambert.

 

Alain Escada, secrétaire général de l’institut Civitas, a alors déclaré, selon le journal « la Provence »:

« Nous vivons un temps de christianophobie. Aujourd’hui est un jour de colère pour tous les catholiques de France à la veille du dimanche des Rameaux, nous exigeons que cette œuvre soit retirée de la collection Lambert. »

Dimanche, jour des Rameaux dans la tradition catholique (jour de la pensée pour les républicains), les manifestants se sont montrés plus offensifs, puisque deux personnes ont réussi à s’introduire dans le musée et à atteindre les oeuvres qu’ils ont saccagées avec des marteaux qu’ils avaient caché sous leurs vêtements.

Quand ce ne sont pas les barbus qui protestent contre les caricatures de Mahomet, ou les Juifs contre la venue de Stéphane Hessel pour une conférence dans une grande école, ce sont les cathos, tendance « jupe plissée et socquettes blanches » qui s’en prennent aux artistes. Et pourtant, le dernier condamné pour blasphème en France est le chevalier de la Barre, décapité à l’âge de 19 ans et jeté au feu avec le dictionnaire philosophique de Voltaire le 1er juillet 1766. Une statue représentant le Chevalier de la Barre est de nouveau présente sur la colline de Montmartre à Paris depuis son inauguration le 24 février 2001. Elle montre François Jean de la Barre souriant, les mains dans les poches et coiffé d’un chapeau, comme un défi permanent à cette procession religieuse qu’il n’a pas salué à Abbeville en 1765.

Et bien le cénobite, libre penseur, athée, anticlérical bref, mécréant; revendique le droit au blasphème comme inaliènable et constitutif de son état de citoyen libre. Que tous ces bigots retournent dans leurs églises, mosquées, synagogues et autres temples et arrêtent de nous les briser menu avec leurs fatwas, leurs excommunications, et leur terrorisme anti-républicain.

Rien de tel qu’un petit coupe de gueule pour reprendre goût à la vie. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Le 1er juillet 1766,   à Abbeville (dép.de la Somme). Jean   François LEFEBVRE, Chevalier DE LA BARRE, est supplicié   (langue coupée, puis décapité) à   l’âge de 19 ans, pour avoir refusé de saluer une   procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre   Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent ».

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la libre pensée et de la précocité réunies, bonjour !

La valeur n’attend pas le nombre des années…Celui ci a une belle carrière devant lui pourvu que les dieux du showbiz lui prêtent vie. Nous sommes le 1er juillet c’est à dire le 13 de Messidor jour habituellement consacré à la giroflée et non pas au clou de girofle comme voudrait nous le faire croire quelques arracheurs de dent.

Un autre qui lui n’a pas eu le temps de vivre sa vie c’est le chevalier De la Barre:

Le 1er juillet 1766,
  à Abbeville (dép.de la Somme). Jean
  François LEFEBVRE, Chevalier DE LA BARRE, est   Pensée". Enfin, il est condamné à être brulé avec "le dictionnaire philosophique" de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet "le cri d'un sang innocent"."> supplicié
  (langue coupée, puis décapité) à
  l’âge de 19 ans, pour avoir refusé de saluer une
  procession religieuse. C’est le bourreau Sanson qui lui coupera la tête. Il deviendra un symbole de la « Libre
  Pensée ». Enfin, il est condamné à être brulé avec « le dictionnaire philosophique » de Voltaire accroché à sa poitrine. Voltaire qui écrira à ce sujet « le cri d’un sang innocent« .

C’est en 1897 qu’un collectif de libres penseurs obtiendra l’érection d’une statue à Montmartre.


Un monument à Montmartre et à Abbeville rappelle son
  martyre.
A noter que la première statue parisienne ayant
  été fondue par les nazis durant la guerre 39-45, une
  nouvelle statue, différente de la première, a
  été inaugurée récemment. Si vous vous promenez à Paris vous découvrirez une petite rue Chevalier De La Barre qui jouxte le Sacré-Coeur à Montmartre. Amusant non !

Le chevalier De La Barre reste un symbole pour tous les libres penseurs, athées, anticléricaux et autres mécréants amoureux de la liberté de penser dont votre serviteur se réclame.

Allez, les barbus enturbannés ne sont pas encore aux portes de Paris…Raison de plus pour rester vigilants et, raison garder…En attendant portez vous bien et à demain peut-être.