Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Canal de Suez”

Page 1 de 1

L’ARMEE DU SALUT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,

Amis de la rhétorique et du couscous poulet réunis, bonjour !

 

A l’heure du flash, du tweet, du digest, il est de plus en plus difficile de proposer une analyse qui dépasse les 140 mots. Qu’à cela ne tienne, les « cénobites » prennent le risque de l’impopularité. La raison tient au fait que je ne supporte plus les commentateurs qui, à longueur d’émissions et d’éditos, se pâment devant le soi-disant printemps Arabe en restant constamment au niveau de l’émotion, du spectacle, de l’image susceptible de « faire » le 20h. Mais depuis Timisoara, les images, j’ai appris à m’en méfier. Voici donc ce que j’en pense moi de ces mouvements.

En effet, force est de constater que les mouvements qui ont ébranlé les pays Arabes depuis décembre 2010 n’ont pu être transformées en révolutions effectives, faute d’une opposition qui aurait été capable de constituer un gouvernement provisoire et de se substituer aux équipes en place.

Les organes du pouvoir sont ainsi restés tout au long des événements dans les mains de l’establishment des régimes contestés, en Tunisie comme en Égypte, et ce avec l’approbation de l’armée qui, tout en jouant la carte de la sympathie populaire en se déclarant favorable au changement, a réussi à encadrer les émeutiers et à éviter les débordements. Si en Tunisie, les troubles qui secouaient la rue se sont peu à peu dissipés après le départ de Ben Ali, le remaniement, s’est fait en faveur de troisièmes et quatrièmes couteaux du régime, visages inconnus de la population et dès lors recevables par elle. Et ce n’est pas le départ de Ghanoussi remplacé par Béji Caïd Essebsi, qui fut premier ministre sous la dictature de Bourguiba et président de la Chambre des députés sous celle de Ben Ali qui changera la donne…

Mais, aucun membre de l’opposition n’a été convié à participer à ce « gouvernement de transition » et l’opposition demeure complètement écartée du processus de réformation de l’État.

GAME OVER…

Le même scénario se profile en Egypte: Hosni Moubarak a lui aussi choisi de quitter ses fonctions. Il a laissé le gouvernement au Conseil supérieur des forces armées, présidé par le maréchal Mohamed Tantaoui, fidèle du régime et très proche du Pentagone.

L’armée égyptienne, désormais à la tête du pays, a progressivement dispersé les manifestants. Elle aurait également discrètement procédé à plusieurs arrestations parmi les meneurs, lesquels appelaient à ne pas se démobiliser . Le parlement a été dissout et les réunions syndicales interdites.

Les généraux égyptiens, issus de l’establishment moubarakiste et directement liés à Washington, principal bailleur de fonds de l’armée égyptienne, ont de la sorte réussi à préserver la stabilité régionale, la sécurisation du Canal de Suez, les intérêts états-uniens et européens et les traités d’entente avec l’État d’Israël.

les milieux populaires, très pauvres, seraient en fin de compte satisfaits par des réformes socio-économiques, même faibles, qui leur apporteraient un niveau de vie un peu moins mauvais. Ce sont bien là, en effet, les fondamentaux à l’origine des révoltes qui secouent le monde arabe, en Égypte plus profondément encore qu’en Tunisie : le prix des céréales et la dictature économique, en réalité plus féroce que la dictature policière, qui s’exerce sans pitié sur des millions de sujets misérables qui vivent dans la plus extrême précarité.

En conclusion, la « transition » n’est pas celle escomptée ; quelques grandes figures, symboliques, sont tombées, mais, structurellement, tout reste pareil.

Le dispositif installé par les États-Unis et l’Europe pour contrôler la région a résisté. En cela, de la Maison blanche au Palais de l’Élysée, en passant par Bruxelles, on ne peut que se réjouir du dénouement des événements : pour l’instant, si les dictateurs sont partis, les dictatures demeurent.

Reste, bien sûr, à savoir comment évoluera la situation en Libye. En Algérie, où le pouvoir semble maîtriser la situation, tout comme au Maroc, où la monarchie tente, avec succès semble-t-il, d’amadouer la contestation naissante par des réformes sociales; au Bahreïn également, où le bras de fer se poursuit, comme au Yémen, avec, dans les deux cas, l’intention déclarée de l’Arabie saoudite (c’est à dire les USA) d ‘intervenir militairement en faveur du pouvoir, si la révolte devait prendre de l’ampleur. Voila, maintenant attendons la suite des évènements.

Un point de vue très largement inspiré par les travaux du Cercle de chercheurs sur le Moyen-Orient et notamment les analyses de Pierre Piccinin.

Allez, si vous avez tout lu jusqu’au bout, vous gagnez un point. En tout cas merci d’être passé, portez vous bien, à demain peut-être et n’oubliez pas: Indignez vous !

 

 

 

 

 

BRUITS DE BOTTES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,


Amis de la concorde universelle et du chouchenn chaud réunis, bonjour !

Nous sommes 22 juin c’est à dire que les jours vont commencer à diminuer. C’est le 4ème de Messidor consacré à la Véronique; cette plante qui était sensée guérir de la lèpre (d’où son nom d’herbe aux ladres) et qu’utilisa la Sainte qui lui lègua son nom pour soigner l’empereur Tibère.

Bruits
de bottes.

Selon
des sources maritimes de la ville de Suez en Egypte, citées par le
quotidien al-Quds al-Arabi, 12 navires de guerre américains, y
compris un navire de guerre  israélien ont  franchi le
canal de Suez à l’aube de  vendredi, se dirigeant vers le
Golfe arabo-persique, soulignant que de nombreux militaires
américains ont été aperçu !

Ces
sources ont précisé que le trafic du Canal de Suez a été perturbé
pendant des heures à cause du passage de la flotte militaire
américaine, qui comprend un porte-avion, plusieurs navires de guerre
transportant des soldats, des blindés et des munitions, en
provenance de la mer Méditerranée se dirigeant vers  la mer
Rouge.

Les
sources ont révélé que de nombreux navires commerciaux ont dû
arrêter leur activité quotidienne et sont resté stationnés aux
côtés du canal,  le temps que la flotte américaine militaire
parachève sa route, soulignant qu’il s’agit de la plus longue
flotte militaire américaine jamais vu depuis des années ! Et pourtant, pas un mot dans la presse, pas un mot à la télé…Il est vrai que le psychodrame que nous offre chaque jour l’équipe de France de fouteballe est autrement plus mobilisateur.

Les
faucons Israëlo-américains ont la gâchette qui les démange. Ils
veulent en découdre avec « l’axe du mal » et, chemin
faisant récupérer quelques barils de pétrole pour compenser ceux
qui se déversent dans le golfe du Mexique. L’Iran a du souci à se
faire d’autant plus que l’Arabie Séoudite, autre allié dans la
région, vient d’autoriser l’aviation d’Israël à survoler son
territoire. On peut imaginer que les stratèges se voient obligés de
rebattre les cartes suite aux nouvelles positions Turques. Par
ailleurs, le gouvernement Israëlien a demander à l’Egypte de fermer
le canal aux flottilles humanitaires qui doivent se diriger vers Gaza
dans les semaines à venir. Ca fait froid dans le dos, je remets mon Damart…

Pour Saddam ils avaient utilisé le prétexte des armes de destruction massive, vous vous souvenez ? Pour l’Iran ils nous racontent qu’on a affaire à un tyran psychopathe qui veut rayer Israël de la surface de la terre. En Afghanistan, il s’agissait de se débarrasser des Talibans et de redonner leur liberté aux planteurs de pavots et autres seigneurs de guerre… Tous ceux qui avaient dansé la gigue après l’élection de Obama vont-ils devoir déchanter ? Vous le saurez en suivant les aventures de « G.I. Jo » au Moyen orient.

……………………………………………….

Dépannage…

Ce matin, retard à l’allumage. Il faut dire que je me suis trouvé dans l’obligation d’appeler le service d’assistance d’Orange suite à une défaillance du téléphone.

Après plus d’une heure et demi en ligne avec un « conseiller » et une multitude de manip, non seulement le téléphone ne marchait toujours pas mais, internet non plus. A la fin de l’entretien, le gars (j’imagine sur une plate forme téléphonique du côté de Bamako) a fini par me dire: « appelez un technicien pour votre PC – Orange vous remercie – au revoir monsieur… » et il a raccroché ! Je me suis résolu (de rage) à tout débrancher, remise à zéro totale, réinitialisation générale et, conséquence attendue, la perte d’un certain nombre de documents. Et voici pourquoi, cher amis et néanmoins lecteurs des « Cénobites tranquilles », votre journal est en retard ce matin.

Allez, que la paix soit avec vous, portez vous bien et à demain peut-être.