Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “calendrier républicain”

Page 1 de 1

Pressez vos blancs moutons…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE, PORTRAIT

, , ,

Amis de la mistoufle et des restos du cœur réunis, bonjour ! Nous sommes le Lundi 28 décembre 2015, 8è jour de nivôse que les républicains avaient dédié au fumier, allez savoir pourquoi, justement le jour où l’on célèbre les saints innocents mis à mort par Hérode d’Ascalon…

Le jour du fumier ! Vous, je ne sais pas mais moi je me suis souvent demandé d’où venait cette imagination débordante du calendrier républicain. L’un des auteurs, si ce n’est le seul, s’appelait Fabre d’Eglantine, écrivain, poète, théâtreux et, moins révolutionnaire qu’opportuniste. Forcément, quand on s’appelle Eglantine, on ne va pas donner aux jours des noms d’oiseaux… Il présenta ce calendrier à la Convention Nationale en octobre 1793… Il perdit la tête un an plus tard, au sens propre, en compagnie de Danton. C’est à lui que nous devons la célèbre ritournelle: « Il pleut, il pleut, bergère ». C’est sans doute ce côté poète qui le conduisit à doter les jours de noms Gravures des personnages des cartes départementales de Vuilleminchampêtres et bucoliques aussi improbables que ceux la. Né à Limoux, dans les Corbières, le 28 août 1755, et baptisé sous le nom de François Fabre, il ajoute «d’Églantine» à son nom en souvenir d’une églantine d’argent qu’il aurait remportée dans sa jeunesse à l’occasion d’un concours de poésie organisé par l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Joli garçon mais paresseux, instable et vaniteux, il acquiert un petit succès avec l’immortel tube: Il pleut, il pleut, bergère qui est une chanson tirée de l’opéra-comique en un acte Laure et Pétrarque, écrit par lui en 1780. La bergère à laquelle la chanson fait référence est en fait la reine Marie-Antoinette d’Autriche. Elle aimait à jouer les bergères au hameau de la Reine dans le parc du château de Versailles. L’orage pourrait être une allusion très précoce aux troubles qui conduisirent à la Révolution française…Oyez cette version interprétée par la grande Catherine Ribeiro.

Sous la révolution, il va se lier avec Marat et Danton; certains diront que par ses écrits incendiaires, il porte une responsabilité dans le déclenchement des massacres des 2 et 3 septembre 1792. Député à la calendrierConvention, il assure le secrétariat de Danton au ministère de la Justice. Participant à l’entreprise de déchristianisation, c’est dans ce cadre qu’il compose le calendrier des Français. D’une vénalité extrême, il ne tarde pas à être attaqué par Robespierre qui va se servir de lui pour faire tomber Danton. Il sera guillotiné en compagnie de celui-ci et Camille Desmoulins le 5 avril 1794. Que n’est-il resté à Limoux à célébrer les charmes de la blanquette…

Allez, merci à vous de vous arrêter un instant, portez vous bien et à demain peut-être.

Lundi, mardi, tralala…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

 

Amis du panthéon nordique et des chaussettes à clous réunis, bonjour ! Nous sommes le vendredi 15 novembre 2013, 25è jour de Brumaire dédié au faisan. Je suis tellement en retard que l’on pourrait se méprendre et penser qui je suis en avance sur les tâches du lendemain car, à l’heure où j’enregistre ce billet nous sommes jeudi soir et donc, le lendemain c’est vendredi, moment où vous lirez (merci à vous) cette petite fantaisie qui m’a été inspirée par les commentaires de BAB et les jours du calendrier républicain.

Aujourd’hui donc, c’est à dire pour vous, hier, c’est Jeudi, et le Jeudi… Et ben, c’est Jeudi ! In english: Thursday, signifiant le jour de Thor; pour nous, latins, c’est plutôt Jupiter alors on dit imagesJeudi. Tout comme Sunday pour les sujets de la très gracieuse c’est le jour du Soleil, oui parce que Monday c’est le jour de la Lune. Prenez Mardi par exemple, pour les ultra-manchots c’est Tuesday à cause de TIW, équivalent germanique du dieu romain Mars. Le Mercredi pour nous correspond à Mercure et en breton on dit Merc’her, au pays de Galles Dydd Mercher et les anglais, qui tiennent toujours à se singulariser, Wednesday en référence à Woden (du proto germanique Wotan ou si vous préférez Odin) et ainsi de suite, jeudi Jupiter, vendredi Vénus et samedi Saturne, même si quelquefois, saturne pas rond…

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

C‘est pour cela que votre fille est muette et c’est pour cela que Pluton n’est plus une planète. Parce que pluday ça n’existe pas, ni pludi, sauf à Groland peut-être. En Bretagne pour se venger, on a mis des Plu, des Plou, des Plo, des Ple, quasiment partout. Dans le Trégor, c’est plutôt Plou-dalmézeau plouider, Plouvorn. Chez les cornouaillais et les bigoudens, c’est plutôt Plo-zévet, Plomodiern, Plovan. En pays gallo c’est plutôt Ple-dran, Pleucadeuc, pleuhiden. Et en Belgique, c’est plutôt plat (humour). Bon, j’arrête là car cela part dans tous les sens. Maintenant que j’y repense, mon Paracétamol avait un drôle de goût ce matin.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Et voici thermidor…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE, TRADITION

, , , ,

Amis de l’ornithologie et de l’ortolan braisé réunis, bonjour !

Nous sommes bien le jeudi 19 juillet 2012 qui correspond au 1er jour de Thermidor dédié à l’épeautre. Comme disait mon aïeule, qui connaissait l’évangile de Matthieu sur le bout des doigts de pieds: regarde l’épeautre dans ton oeil avant la paille dans le mojito de ton voisin…

Dans la première mouture du calendrier républicain ce mois là avait été nommé fervidor, du latin fervidus, brûlant. Mais, allez savoir pourquoi, Fabre d’Eglantine décida de le débaptiser sans autre forme de procès et sans même en informer la Convention. Thermidor a l’inconvénient d’introduire une expression d’origine grecque dans une nomenclature dont tous les autres termes sont latins. Ça c’est pour les puristes. Néanmoins, je retiens que c’est thermidor qui a vu la fin de Robespierre et du même coup de la terreur. Encore deux verres d’absinthe et il l’aurait baptisé Therminador…

La fièvre révolutionnaire eut-elle été moins sanguinaire si Fabre avait conservé le nom de fervidor ? Et si le nez de Cléopâtre…Et si ma tante, oui bon. En tous cas, vous, je ne sais pas mais, personnellement, ce que j’apprécie dans thermidor, c’est le homard…

Justement tiens, aujourd’hui c’est le départ de la flottille de vieux gréements de Brest, cap sur Douarnenez pour « Temps fêtes ». Je me suis déguisé en Kersauzon histoire de me glisser incognito à bord d’une chaloupe sardinière. Je vous tiendrais au courant de ce retour de noces finistérien en diable. Je triche un petit peu, la photo date déjà de quatre ans lors du passage des « Tas de pois ». Cette année il y aura encore plus de soleil. Si si !

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.