Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “Biden”

Page 1 de 1

La bible & le Dixie Flag…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis des bonnets blancs et des blancs bonnets réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 08 janvier 2021, dix-Anneneuvième jour de Nivôse dédié au marbre. Le 8 janvier 1499, la Duchesse Anne de Bretagne, notre duchesse à nous qu’ont avaient, épouse le roi de France Louis XII devenant par là même, reine de France. Sa fille Claude épousera plus tard le Duc d’Angoulême, futur François 1er et ce sera le début de la fin pour ce qui aurait pu devenir un État breton et qui ne le sera jamais.

Dans l’actu…

La fin de règne de Donald Trump, pathétique et chaotique, a viré mercredi à l’insurrection violente en plein cœur de la capitale américaine, Washington D.C. Forçant des barrières puis des cordons de policiers visiblement insuffisants voire, complices (rappelez vous l’armada qui empêchait l’accès armadaau Capitole ou au Lincoln memorial lors de la marche Black Lives Matter) alors qu’ici, avec une grande facilité, plusieurs centaines de partisans du président ont envahi le Capitole en début d’après-midi, mercredi, interrompant le processus de certification de la victoire de Joe Biden que les élus du Congrès venaient d’entamer. Ce n’est que plusieurs heures plus tard que le bâtiment du Congrès a finalement été «sécurisé» par les forces de l’ordre. Plus tôt dans la journée, Donald Trump avait tenu un discours offensif à ses militants, réunis par milliers près de la Maison Blanche avant de les inviter à faire entendre leur mécontentement au Capitole. Ce happening de fin de pro trumprêgne était animé par les Proud Boys, milice d’extrême droite assez récente mais très active. Les tee-shirts vendus 320 dollars et fabriqués dans la journée d’hier s’arrachaient comme des petits pains. Des drapeaux américains, des slogans anti-Biden, antidémocrates, le tout dans un langage plus ou moins fleuri. Peu de gens masqués, comme un ralliement politique assumé puisque la ville de Washington, tenue par les démocrates, a fait du port du masque et de la distanciation sociale une obligation. Le couvre-feu a été décrété à 18 heures, mais l’Amérique, sonnée, est entré dans une nouvelle phase de la crise politique ouverte par le président sortant, le premier de l’histoire du pays à défier ouvertement le résultat des urnes, et refuser le transfert pacifique du pouvoir.

Je vous le dis, madame Michu, ces gens là, leurs drapeaux sudistes, leur mystique guerrière, leur évangélisme glaviotant, sont dangereux pour la démocratie. Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à bientôt peut-être.