Vous lisez actuellement les articles ayant les mots clés “BennLouis Armstrong”

Page 1 de 1

Le roi du swing…

Posté par erwandekeramoal dans JAZZ, PORTRAIT

, , , , ,

Amis de Blaise Pascal et de la panse de brebis farcie réunis, bonjour ! Nous sommes le vendredi 30 mai 2014, onzième jour de Prairial dédié à la fraise, ce qui laisse à penser que nous ne sommes guère éloignés de la fin du mois.

Tiens, c’est le jour anniversaire de la naissance de Benny Goodman: 30 mai 1909 à Chicago. Clarinettiste exceptionnel, on lui a attribué le titre de Roi du Swing.  Il est le neuvième des douze enfants de David Gutman et Dora Grisinsky, immigrants modestes de l’Empire russe. C’est à l’âge de 10 ans qu’il prend Benny-Goodmanpour la première fois une clarinette, au cours de musique donné à la Kehelah Jacob Synagogue, dont il intègre l’orchestre à l’âge de 11 ans. Avec toute la détermination qu’il possède, il devient professionnel à l’âge de 14 ans, et son salaire lui permet d’aider sa famille. Il est âgé de 16 ans lorsqu’on lui demande de se joindre à un groupe de musique basé en Californie dirigé par Ben Pollack, avec qui il fait ses premiers enregistrements. C’est en 1929, après son séjour en Californie, qu’il s’établit à New York. Il se produit dans de nombreuses formations et dirige plusieurs orchestres.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

En 1934, il crée un big band qui deviendra un des orchestres les plus populaires de l’ère du swing. Cette même année, lui et son orchestre passent une audition pour participer à une émission radiophonique de la NBC (National Broadcasting Company) intitulée Let’s Dance. Il obtient le contrat et, pendant quintetcette émission, joue en rotation avec deux autres orchestres ayant un style de musique différent.  C’est en juillet 1935 que naît le Benny Goodman Trio, grâce à l’arrivée de Teddy Wilson. Rejoint par Lionel Hampton en août 1936, il devient le Benny Goodman Quartet. Photo de gauche: Charlie Barnett – Tommy Dorsey – Benny Goodman – Louis Armstrong – Lionel Hampton. En formant ces petits groupes, Benny est un des premiers musiciens blancs à embaucher, à une époque où sévit une ségrégation raciale, des musiciens noirs. Le premier est le pianiste Teddy Wilson en 1935. Suivent le vibraphoniste Lionel Hampton, le guitariste Charlie Christian et le trompettiste Cootie Williams (ces deux derniers musiciens font également partie du big band).
Enfin, le 16 janvier 1938,  le Carnegie Hall lui ouvre ses portes. C’est dans ce temple de la musique américaine, situé dans la septième avenue en plein cœur de New-York, et où plusieurs grands artistes débutèrent leur carrière (la salle est également la maison de l’Orchestre philharmonique de New York), qu’a lieu la consécration pour Benny Goodman.  Lors de ce concert Carnegiehistorique Benny Goodman, que l’on entend jouer avec Harry James, Ziggy Elman, Teddy Wilson, Jess Stacy, Lionel Hampton et le batteur Gene Krupa partage aussi l’affiche avec des invités prestigieux comme Duke Ellington et Count Basie. C’est également dans cette salle que Benny Goodman débute sa carrière de soliste. En 1947, Benny Goodman dissout son Big Band. Il se produit à partir de cette date essentiellement comme leader de petites formations. Il meurt d’un arrêt cardiaque le 13 juin 1986 à New York à l’âge de 77 ans. On l’enterre au cimetière Long Ridge à Stamford, dans le Connecticut. Cette même année, il est honoré du Grammy Lifetime Achievement Award. Toutes les partitions que Benny Goodman a écrites ont été léguées à l’Université Yale après sa mort.                                        Allez, merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.